Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Norovirus, réponse tardive et procédures inadaptées dans un restaurant very chic

10
sept
Aucun commentaire
Classé dans Audit, Contamination croisée, Réglementation, Sécurité des aliments, TIAC.

L’affaire du restaurant The Fat Duck en Angleterre avait fait grand bruit. Ainsi selon LePoint.fr, « Quand les clients sortent malades de l’un des meilleurs restaurants du monde » et le journal Libération, « Des nuages s’amoncellent sur la cuisine moléculaire ».

Le rapport sur le restaurant The Fat Duck est publié ce jeudi 10 septembre 2009. « L’enquête approfondie sur ce qui a fait que 529 personnes ont signalé d’avoir été malades après avoir mangé au restaurant The Fat Duck à Bray, Berkshire, au cours de janvier et février 2009 et qui se termine par la publication d’un rapport de la Health Protection Agency (HPA) aujourd’hui »(10 septembre). Rappelons que la presse française a toujours signalé en son temps que 30 à 40 personnes avaient été contaminées.

« En rassemblant les résultats de toutes les parties de l’enquête, les principales conclusions sont les suivantes :

  • Il y a eu une importante flambée d’intoxications alimentaires chez les convives du restaurant Fat Duck entre janvier et février 2009, avec plus de 500 cas rapportés de maladie – plus de 15% de ceux qui y ont manger pendant cette période.
  • L’organisme responsable est un norovirus probablement introduit par l’intermédiaire de coquillages (des convives ayant mangé des mollusques ont signalé avoir été malade). Les huîtres ont été servis crus ; des couteaux (mollusques) ont pu ne pas être correctement manipulés ou cuits ; la traçabilité des coquillages jusqu’à la source ont montré la preuve de la contamination et il y a eu des états de personnes malades dans d’autres établissements associés avec les huîtres provenant de la même source.
  • La flambée a continué pendant au moins six semaines (entre le 6 janvier et le 22 février) en raison de la transmission en cours au restaurant – qui a pu avoir lieu via une contamination continue d’aliments préparés au restaurant ou de personne à personne réparties entre le personnel et les convives ou un mélange des deux.
  • Plusieurs faiblesses dans les procédures du restaurant ont pu contribuer à la transmission en cours : la réponse tardive de l’incident ; le personnel travaillant alors qu’il était malade et utilisant de mauvais produits de nettoyage. Des retards dans la notification des cas ont pu affecté la capacité de l’enquête pour identifier la raison exacte de la contamination à norovirus ».

Le conciliateur Phillip Bicknell, the Royal Borough’s Lead Member de la protection publique a déclaré : « Nos agents et nos collègues de la santé de l’environnement du HPA ont travaillé dur pour résoudre ce problème. Nous sommes attachés au bien-être de nos résidents et visiteurs et nous sommes heureux que cette question a été résolue ». Source Foodborne illness at The Fat Duck restaurant, Health Protection Agency, September 2009. Report of an investigation of a foodborne outbreak of norovirus among diners at The Fat Duck restaurant, Bray, Berkshire in January and February 2009.

Une infosheet du BarfBlog dédiée à la flambée du Fat Duck a été proposée en mars 2009 et peut être chargée ici.

fat-duck-blumenthal1

Articles similaires

Laisser un commentaire


trois + 2 =