Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Allergène'

Pas de catégorie

Information en retard sur le rappel de bâtonnets glacés, même pour un 1er avril !

1
avr
Aucun commentaire
Classé dans 1er avril, Allergène, Curiosité, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Non, ce n’est pas un 1er avril !

J’en avais parlé dans l’article du 30 mars 2014 « On parle des allergies alimentaires mais on oublie de parler du rappel de bâtonnets glacés pour cause de présence d'allergène ! »

Tout arrive donc, même un 1er avril, et la DGCCRF communique sur avis de rappel de bâtonnets glacés. Best chocolat 70% de cacao de marque Picard.

1999_1_MNom du produit : bâtonnets glacés – Best chocolat 70% de cacao
Marque : Picard
Désignation ou modèle :
Lot n° L4043
Code article : 45320
Conditionnement : boîte de 4 unités
Anomalie : Présence possible de fruits à coque ou d’œuf (substances allergènes) possible (non mentionné sur l’étiquetage)
Mesures prises par le professionnel : retrait et rappel par l’apposition d’affichettes en magasin

Mieux vaut tard que jamais donc pour nos autorités, mais toujours pas d’information sur ce rappel sur le site Internet de Picard !

On parle des allergies alimentaires mais on oublie de parler du rappel de bâtonnets glacés pour cause de présence d’allergène !

30
mar
Aucun commentaire
Classé dans Allergène, Audit, Contamination, Curiosité, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

1999_1_MIl était une fois des bâtonnets glacés dont on nous dit qu’« En cas d'allergie aux fruits à coques ou aux œufs, rapporter son produit pour un remboursement ou un échange ».

Il s’agit d’un communiqué de rappel du produit PICARD 4 Bâtonnets Glacés Best Chocolat.

Produit rappelé par : PICARD
Secteur : Produits alimentaires – Boissons
Marque : PICARD
Produit : 4 Bâtonnets Glacés Best Chocolat
Modèle : 70% de cacao
Référence : Code article: 45320
N° lot / N° série : Lot: L4043
Motif du rappel : Le lot incriminé de bâtonnets glacés Best chocolat peut contenir des bâtonnets glacés Best vanille macadamia

Rien d’extraordinaire, sauf qu’en ce moment sur les actualités du site Internet de Picard, les consommateurs sont informés sur les allergies alimentaires …, extraits.

La fréquence des allergies alimentaires a doublé en 5 ans. Entre 4 et 8,5% des enfants de moins de 3 ans et un français sur trente seraient sensibles à certains allergènes. Ces chiffres montrent clairement les répercussions de nos modes de vies sur notre organisme ; la transformation toujours plus poussée et la consommation plus fréquente d’aliments exotiques favorisent le développement de nouveaux allergènes. Face à ce constat, Picard s’engage.

(…)

Conscient de ces risques, Picard  impose à ses partenaires d’exclure certains produits dans la composition de leurs recettes sur la base d’une liste propre à la marque. Cette liste comprend les allergènes répertoriés par une directive européenne mais pas uniquement.
Des contrôles sur le terrain sont régulièrement effectués au cours d’audits de référencement et de suivi.
Sur les emballages les allergènes dont la maîtrise sur le site de production n’est pas certaine,  sont systématiquement indiqués : « produit élaboré dans un atelier qui utilise… ».
Enfin, Picard répond de façon personnalisée par courrier à chaque consommateur allergique ou intolérant qui a besoin d’un complément d’information.

Malheureusement, Picard n’évoque pas le rappel précité dans ses pages Internet, tout cela ressemble fort à du marketing de la sécurité des aliments …

Ne dites pas qu’il s’agit de l’absence d’un allergène mentionné sur l’étiquetage, mais qu’il y a une erreur d’étiquetage !

1
mar
Aucun commentaire
Classé dans Allergène, Contamination, Curiosité, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Viande.

aosteNe croyez pas que ce rappel est dû à la présence d’un allergène non mentionné sur l’étiquetage, comme de prime abord on pourrait le croire, mais il est dû à une erreur d’étiquetage.

Ah quand le marketing de la sécurité des aliments nous fait croire des vessies pour des lanternes …

Sur le site d'Auchan du 28 février 2013, on apprend que « La société AOSTE SNC procède aujourd’hui au retrait de la vente du produit AOSTE Apérisec nature 130g suite à la mise en évidence d’une erreur d’étiquetage. »

Apérisec nature 130g suite à la mise en évidence d’une erreur d’étiquetage. Le produit conditionné est un produit Apérisec aux noix cependant l’étiquette apposée mentionne Apérisec nature.
Il s’agit du lot portant les caractéristiques suivantes :
Nature du Produit : saucisson sec pur porc
Marque : AOSTE
DLUO : 27/03/2014
Numéro de lot : 1780933
L’ensemble du lot est retiré de la commercialisation. Certains de ces produits ont cependant été commercialisés avant la mesure de retrait. Il est donc recommandé aux personnes qui auraient acheté des produits appartenant au lot décrit ci-dessus sur la période du 20/02/2014 au 28/02/2014 de ne pas les consommer s’ils sont allergiques aux noix, de les détruire ou de se les faire rembourser en s’adressant à l’adresse consommateur figurant sur l’emballage. 

Le nombre d’unités de produits alimentaires rappelés aux Etats-Unis fait un bond de 52% au 4e trimestre de 2013

27
fév
Aucun commentaire
Classé dans Allergène, Contamination, Curiosité, Listeria, Nutrition, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Viande.

Selon l'indice ExpertRecall de Stericycle publié le 19 février 2014, les Enforcement Reports de la Food and Drug Administration (FDA) ont documenté 134 rappels alimentaires au quatrième trimestre 2013, en baisse de 47 % par rapport au troisième trimestre de 2013. Malgré cette grande chute du nombre de rappel, il y a eu une augmentation des rappels dans tout le pays au cours du derniers mois de l'année.

recallEn plus de l'expansion géographique, la quantité d'unités rappelées au quatrième trimestre a augmenté. Il y avait plus de 10,6 millions d'unités d’aliments rappelés, ce qui représente une augmentation de 52% par rapport au troisième trimestre de 2013. Cette tendance est liée à trois grands rappels chacun de plus d'un million d'unités, dont deux de classe II, rappels de compléments nutritionnels, une catégorie qui fait l’objet d’une attention croissante de l’agence gouvernementale. Seuls 12% des rappels documentés au troisième trimestre ont affecté les consommateurs à l'échelle nationale mais, au quatrième trimestre, ce chiffre a plus que doublé à 27%. Cette augmentation est particulièrement remarquable étant donné qu'il y avait près de 50% moins de rappel au quatrième trimestre.

Selon le ministère de l'agriculture (USDA), il y a eu 19 rappels de viande, de volaille ou d’ovoproduits au quatrième trimestre. Alors que le nombre de rappels peut ne pas être notable, le poids des produits rappelés au quatrième trimestre a presque doublé par rapport aux données du premier trimestre de 2013. L'USDA a rappelé environ 204 tonnes d’aliments au premier trimestre de l'année. Au quatrième trimestre, ce nombre est passé à plus de 390 tonnes, en grande partie en raison de trois rappels, ce qui représente une augmentation de 91% en poids.

Au quatrième trimestre, des erreurs d'étiquetage ont été parmi les principales causes de rappel par l'USDA pour la première fois en 2013, ce qui représente 16% de tous les incidents rapportés. Les allergènes non déclarés étaient en cause pour 16% et Listeria pour 21% des rappels.

DGCCRF : Pourquoi l’information sur les rappels arrive-t-elle en retard ?

17
fév
Aucun commentaire
Classé dans Allergène, Curiosité, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

communication1Le 14 février 2014, un communiqué paru sur le site de la DGCCRF présente un « Avis de rappel de ravioli / fagottini / cappelletti / cannelloni de la marque Maison Bonini. Suite à un changement d’ingrédient dans la chapelure, les produits mentionnés ci-dessus contiennent du soja (allergène). »

Bonne nouvelle que de publier ce rappel d’aliments afin d’informer les consommateurs, mais le délai de publication d el'avis d erappel est encore trop long, jugez plutôt …

Dans l’article Raviolis au rappel pour cause d'allergène non déclaré sur l'étiquetage, je signalais que le distributeur Auchan avait communiqué sur ce rappel le 10 février 2014.

Et il parait qu’il y a une nouvelle loi relative à la Consommation, qui prévoit la modernisation et le renforcement des moyens d’actions de la DGCCRF. Donc attendons, mais que faire quand il y a un rappel en retard ?