Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Contamination croisée'

Aucune catégorie

France : Mission mains propres. L’hygiène des mains, c’est tout le temps, sauf peut-être pendant les jours fériés ?

6
mai
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Santé, Sécurité des aliments.

Communication du ministère de la santé sur l’hygiène des mains sur « Mission mains propres 2016 », L’hygiène des mains, c’est tout le temps et je serais tenté de dire pas qu’à l’hôpital !

Les 3 tetesEn 2016, le Ministère chargé de la santé a renouvelé son engagement auprès de l’organisation mondiale de la santé (OMS) pour encourager l’implication des patients et des professionnels de la santé dans la promotion de meilleures pratiques d’hygiène des mains. L’objectif étant qu’ils soient associés pour une meilleure communication autour des soins et de leur sécurité.
Le succès chaque année de la Mission mains propres témoigne d’un engagement massif sur le sujet : la France est toujours parmi les tous premiers pays contributeurs à la journée mondiale avec près de 2 600 établissements de santé, médico-sociaux et professionnels de santé de ville engagés et des centaines d’actions de sensibilisation menées sur tout le territoire.

Cette année, le 5 mai étant férié, le ministère diffère la communication nationale à la semaine du 9 au 13 mai et propose une édition interactive avec la possibilité de lancer et de relever des défis sur 5 thèmes :

  • 9 mai : Thème 1 « l’hygiène de mes mains, mon geste santé quotidien » : L’hygiène des mains dans le quotidien des patients/résidents
  • 10 mai : Thème 2 « Je me désinfecte les mains, je vous protège » : L’hygiène des mains des professionnels pour la sécurité des soins
  • 11 mai : Thème 3 « Désinfection des mains : mieux informé, bien protégé » : L’hygiène des mains des professionnels vue par le patient/résident
  • 12 mai : Thème 4 « Les gants au bon moment » : Le bon usage des gants par les professionnels de santé et leur place par rapport à l’hygiène des mains
  • 13 mai : Thème 5 « L’hygiène des mains, parlons-en » : « Causeries » et échanges sur l’hygiène des mains

Rappel de moules de corde sélection Italie par Intermarché pour cause d’un taux trop élevé de E. coli

5
mai
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Hygiène, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

Intermarché informe du rappel de Moules de corde sélection Italie (communiqué non daté).

La société Codimer procède au rappel consommateurs des produits ci-dessous :

Dénomination : Moules de Corde Sélection Italie,

achetées au rayon traditionnel entre le 28 avril et le 29 avril 2016

moule_corde_italie

NB : Cela fait suite à une notification d’alerte de la France au RASFF (référence 2016.0553) en raison d’un taux trop élevé de Escherichia coli (4700 UFC/100g) des moules de corde d’Italie. L’information indique aussi qu’il n’y a pas de de distribution en France. Cette annonce par Intermarché indique que la distribution a bien eu lieu en France.

Etats-Unis : Rappel massif de fruits et de légumes surgelés, Listeria inside !

5
mai
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

« Listeria lié à des légumes surgelés rend malade 8 personnes dans 3 États des Etats-Unis », source Lisa Schnirring, CIDRAP News du 4 mai 2016.

Une éclosion dans trois États liée à des légumes surgelés d’une entreprise de Washington a rendu malade huit personnes, avec deux décès rapportés, et a conduit à un rappel de tous les légumes et les fruits transformés par l’entreprise, selon le Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

imagesDeux des cas à Listeria monocytogenes ont été détectés cette année, le plus récent le 28 mars. Utilisant PulseNet, réseau national de typage des pathogènes d’origine alimentaire, les enquêteurs ont identifié six autres cas de maladie correspondant à la souche épidémique de septembre 2013, selon le CDC. Les six patients sont de Californie, tandis que le Maryland et l’État de Washington ont chacun un cas.

Tous les patients ont été hospitalisés, et ceux du Maryland et de Washington sont décédés, bien que la listériose n’a pas été considérée comme la cause du décès pour les deux personnes, selon le CDC. Tous étaient adultes âgés de 56-86 ans.

Les données épidémiologiques et de laboratoire suggèrent que la source probable de l’éclosion est des légumes surgelés produits par CRF Frozen Foods, basée à Pasco, Washington, et vendus sous différentes marques, selon le CDC.

Deux patients ont déclaré avoir acheté et consommé la même marque Organic Nature de légumes surgelés le mois précédent leur maladie, et les prélèvements de routine du produit par l’Ohio Department of Agriculture ont retrouvé Listeria dans du maïs doux et des petits pois surgelés bio de la marque True Goodness de la chaîne de magasins Meijer, également produits par CRF Frozen Foods.

Le séquençage du génome entier a montré que la souche de Listeria dans le maïs surgelé est étroitement liée aux sept isolats de Listeria des patients malades, et Listeria dans les petits pois surgelés est étroitement lié à un isolat de l’une des personnes.

Le rappel comprend 358 produits et 42 marques

CRF a rappelé 11 de ses produits surgelés de légumes, le 23 avril, puis l’a élargi le 2 mai pour y inclure tous ses fruits et légumes surgelés bio et conventionnels transformés dans son installation de Pasco depuis le 1er mai 2014. Les produits rappelés, conditionnés dans des sacs en plastique, sont distribués à l’échelle nationale et dans quatre provinces canadiennes : Colombie-Britannique, Alberta, Manitoba et Saskatchewan.

Dans son avis de rappel élargi, CRF Frozen Foods a déclaré que le rappel concerne 358 produits de consommation vendus sous 42 marques distinctes. Il a dit qu’après le rappel initial du 25 avril, il a suspendu les opérations de l’installation de Pasco pour permettre un examen approfondi.

Le CDC a déclaré que l’investigation en cours est complexe et que des efforts sont en cours pour déterminer si des aliments contaminés pourraient expliquer certaines des infections.

NB : Image contractuelle.

Un essai de terrain avec des pommiers cisgéniques a été autorisé en Suisse

3
mai
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.
Feuerbrand_Apfel_Bild_Strickhof-Winterthur.jpg

Un pommier atteint par le feu bactérien donne l’impression d’avoir brûlé (d’où le nom de la maladie) : les fleurs et les feuilles se fanent et prennent une couleur brunâtre à noire. Photo: Strickhof Winterthur.

Selon un communiqué de l’OFAG, office fédéral de l’agriculture, de Suisse du 3 mai 2016 :

L’essai de terrain sur l’utilité et les risques des pommiers génétiquement modifiés sur le site protégé peut démarrer. L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a approuvé la requête déposée par Agroscope pour une période allant jusqu’à fin 2021. Des pommiers auxquels un gène d’une pomme sauvage a été introduit par des méthodes de génie génétique seront testés. Le gène en question confère au pommier une résistance au feu bactérien.

Le feu bactérien est la principale maladie bactérienne des pommiers et des poiriers. L’agent pathogène ne pouvant plus être éradiqué, la «lutte contre le feu bactérien» a été remplacée ces dernières années par la « gestion du feu bactérien ». Dans le monde entier, les expert-e-s recherchent de nouvelles solutions pour lutter contre cette bactérie, les chercheurs-euses d’Agroscope également. Ces essais de terrain avec des pommiers cisgéniques font partie des travaux d’investigation de base, par lesquels Agroscope souhaite contribuer à une évaluation différenciée des avantages et des inconvénients des nouvelles technologies de sélection. Il n’est pas prévu de commercialiser ce matériel végétal.

L’essai de terrain d’Agroscope a pour but d’estimer s’il est possible, par modification cisgénique, d’obtenir une variété de pomme plus résistante au feu bactérien à partir d’une variété initiale sensible, et ce sans changer d’autres propriétés. Tout tourne autour du gène de résistance au feu bactérien FB_MR5 de la pomme sauvage Malus xrobusta 5. Le groupe de recherche du Prof. em. Cesare Gessler de l’EPF de Zurich a introduit ce gène dans la variété de pommier « Gala Galaxy ».

En Suisse, les destructeurs ou les arracheurs de pommiers, contrairement à la France (1, 2 et 3), ça n’existe pas !

Les norovirus humain se lient aux antigènes des groupes sanguins de la laitue

3
mai
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Microbiologie, Santé, Sécurité des aliments, Virus.

Les éditeurs de la revue Applied and Environmental Microbiology de mai 2016 ont en avant l’article suivant : « Les norovirus humains se lient aux antigènes des groupes sanguins présents chez la laitue ». Cet article est disponible intégralement et gratuitement.

Les produits frais sont reconnus de façon croissante comme un véhicule pour la transmission de norovirus humains. Dans une étude précédente, il a été montré que les norovirus humains se liaient spécifiquement aux hydrates de carbone de la paroi cellulaire des laitues (M. A. Esseili, Q. Wang, and L. J. Saif, Appl. Environ. Microbiol. 78:786–794, 2012). Les antigènes des groupes sanguins sont des hydrates de carbone qui sont connus être des sites d’attachement des norovirus humains chez l’homme. Gao et al. ont montré que la laitue contient des antigènes des groupes sanguins like auxquels les norovirus humains se lient spécifiquement. Leur étude suggère que les norovirus humains qui sont liés spécifiquement ne peuvent pas être enlevés par un simple lavage, permettant une possible transmission virale vers les consommateurs.


Young-woman-with-mouth-stuffed-with-salad-lettuceRésumé
.

Les souches de norovirus humains du génogroupe II et du génotype 4 (GII.4) représentent environ 80% des éclosions de gastro-entérite aux États-Unis. Les aliments contaminés sont un véhicule de transmission majeur pour ce virus. Chez l’homme, le porc et les huîtres, les antigènes des groupes sanguins agissent comme des facteurs d’attachement pour les norovirus humains. Chez la laitue, bien que des particules de virus-like de norovirus humains GII.4 aient été retrouvées se lier à des hydrates de carbone de la paroi cellulaire, le site exact de liaison n’a pas été étudié jusqu’à présent. Ici, nous montrons la présence d’hydrates de carbone analogues aux antigènes des groupes sanguins dans la paroi cellulaire de la laitue. La digestion des feuilles de laitue par des enzymes de dégradation des parois cellulaires a montré que les sites de liaison avaient significativement augmenté au niveau de la liaison des particules de virus-like de norovirus humains GII.4. Des essais de compétition ont montré qu’à la fois des anticorps monoclonaux des antigènes des groupes sanguins reconnaissent à la fois l’antigène H et les lectines végétales, reconnaissant l’α-L-fucose de l’antigène H, qui inhibent efficacement la liaison des particules de virus-like aux tissus de la laitue. Les composants de la paroi cellulaire de la laitue ont été isolés et les caractéristiques de liaison des particules de virus-like de norovirus ont été analysées par des dosages immuno-enzymatiques. La liaison a été inhibée par un prétraitement du matériel de la paroi cellulaire de la laitue par une α-1,2-fucosidase. Collectivement, nos résultats indiquent que des hydrates de carbone de l’antigène H du groupe sanguin like existent dans les tissus de la laitue et que des particules de virus-like de norovirus humains GII.4 peuvent se lier à la portion active de fucose, probablement dans le composant d’hémicellulose de la paroi cellulaire.

Importance.

Les cultures de salades et de fruits sont de plus en plus reconnues comme des véhicules de la transmission de norovirus humains. Une étude récente a montré que les norovirus humains GII.4se lient spécifiquement aux hydrates de carbone de la paroi cellulaire de la laitue. Les antigènes des groupes sanguins sont des hydrates de carbone et sont connus comme étant un facteur d’attachement pour une infection à norovirus chez l’homme. Dans cette étude, nous montrons la présence d’hydrates de carbone des antigènes des groupes sanguins like dans la laitue, auxquels des norovirus humains se lient spécifiquement. Ces résultats suggèrent que les norovirus humains spécifiquement liés ne peuvent pas être enlevés par simple lavage, ce qui peut permettre la transmission du virus aux consommateurs. Nos résultats fournissent de nouvelles informations nécessaires pour le développement d’inhibiteurs potentiels afin de bloquer la liaison et de prévenir la contamination.