Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Hygiène'

Pas de catégorie

Avez-vous déjà essayé de faire le coup du steak contaminé ?

23
avr
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Viande.

Lu dans Yahoo, rubrique sport, citant une dépêche de l’AFP, « Cyclisme, Rogers s'en sort avec le coup du steak contaminé. Positif au clenbutérol comme Alberto Contador, Michael Rogers (Tinkoff-Saxo) a échappé à une suspension en plaidant la contamination alimentaire. L'union cycliste internationale estime « significative » que l'Australien ait ingéré la substance interdite en consommant de la viande en Asie. »

nlx037rr2jL'instance du cyclisme a justifié sa décision en affirmant qu'une contamination des aliments était possible : « Il est reconnu qu'il existe dans certains pays un risque que de la viande contaminée au clenbutérol puisse exister et produire, dans des conditions spécifiques, un échantillon positif chez un athlète. L'AMA a spécifiquement attiré l'attention sur ce problème en Chine et au Mexique », a souligné l'UCI en recommandant aux athlètes « d'éviter la consommation de viande dans ces pays ». Par le passé, des coureurs positifs au clenbutérol ont écopé d'une suspension de deux ans. L'exemple le plus connu est celui de l'Espagnol Alberto Contador, qui a perdu notamment le Tour de France 2010 pour cette raison.

Il n’y a d’ailleurs pas que les cyclistes qui sont concernés, des footballeurs aussi mais c’est au Mexique, voir Football et viande contaminée par un anabolisant.

NB : L’image est issue d’un site à propos du langage du peloton cycliste bien connu, « Pédaler dans la semoule », mais je ne sais qui du cycliste ou de l’union cycliste internationale, pédalent dans la semoule …

Cela étant, bien qu’interdit, des producteurs de viande ont utilisé par le passé di clenbutérol pour améliorer la production de viandes maigres. Le ministère chinois de l'agriculture a interdit l'utilisation du clenbutérol dans l'élevage suite à un scandale impliquant en 2011 l'une des plus grandes entreprises de transformation de viande du pays. Mon avis est que le coup du steak contaminé chinois est désormais dépassé mais bon la rumeur continue …

Cas d’hépatite A en Norvège : un cake contenant un mélange de baies surgelées suspecté

22
avr
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Union Européenne, Virus.

« Cas d'hépatite A en Norvège : un cake contenant un mélange de baies surgelées suspecté », source Food Safety Watch.

Les autorités de santé et de sécurité des aliments publiques norvégiennes ont rapporté qu'au moins 19 cas nationaux d'hépatite A identifiés le mois dernier dans le pays peuvent être liés à la consommation cake avec un mélange de baies surgelées importé d'Allemagne.

PHIL_2739_lores-300x230La souche épidémique du virus est signalée être la même que celle impliqué dans une épidémie en cours beaucoup plus importante qui a touché jusqu'à présent plus de 1300 personnes dans onze pays européens depuis janvier 2013. On soupçonne que cette épidémie de grande ampleur est associée à l’importation de petits fruits surgelés, mais aucune une source spécifique n'a été identifiée. Toutefois, les données épidémiologiques recueillies par les enquêteurs en Norvège ont établi un lien avec un type particulier de cake avec un mélange de baies surgelées qui a été consommé par au moins 11 des personnes touchées. Des échantillons de produits sont actuellement testés afin de rechercher une contamination par le virus de l'hépatite A.

Le cake surgelé en cause a été importé d'Allemagne et a été distribué à plusieurs lieux de restauration à travers le pays. L'importateur a retiré le produit du marché et a notifié le problème à ses clients. Des enquêtes internationales sont actuellement en cours pour déterminer l’origine des baies utilisées dans le cake suspect.

Le rapport norvégien intégral se trouve ici.

NB : On trouvera ici le communiqué de rappel du 17 avril 2014 des autorités allemandes concernant des cakes surgelés vendus uniquement en restauration.

Etats-Unis : Pourquoi des clients font-ils la queue pour se faire vacciner ?

22
avr
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Lavage des mains, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Virus.

Pourquoi sur la photo tous ces gens font-ils la queue, y-a-t-il une promotion ou bien s’agit-il de l’ouverture d’un énième fast-food ?

hep_photo

Selon Doug Powell du barfblog, « Les propriétaires d'entreprises alimentaires devraient s'inquiéter de l'hépatite A. Des personnes peuvent excréter le virus sans présenter de symptômes et même un excellent lavage des mains se traduira par des files d'attente à l'extérieur de l'entreprise ou au ministère de la santé pour que les clients reçoivent leur dose de vaccin post-exposition. Même avec les coûts associés au turn over, je ferais probablement vacciner mes salariés. »

C’est exactement ce qui est arrivé !

Selon Bill Marler, « Cette image vaut plus de 2000 vaccins contre hépatite A mais grâce à l'aimable autorisation de Papa John’s »

Cette image dit tout.

Le 21 avril était le dernier jour pour que des personnes soient vaccinés contre le virus de l’hépatite A, s’ils pensaient avoir été exposés après avoir consommé une pizza chez Papa John’s au nord-est de Charlotte.

Les responsables de la santé du comté ont déclaré un manager de Papa John’s sur Cambridge Commons Drive avait contracté le virus à l'étranger. Voir aussi WBTV.

Les piscines vont-elles avoir comme les restaurants des notes en matière de sécurité sanitaire ? Toronto le pense

20
avr
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

« Les piscines vont-elles avoir comme les restaurants des notes en matière de sécurité sanitaire ? Toronto le pense. » Source Doug Powell du barfblog du 20 avril 2014.

Bien entendu, cet article ne s’adresse pas à la France où les scores ou notes des restaurants en matière d’hygiène n’existent pas (encore ?). Quant aux piscines, si l’on prend le cas de Paris ou de l’Ile de France, il y a en a toujours un certain nombre de fermées pour causes diverses, mais le plus souvent pour des raisons sanitaires, voir Piscines et condition sanitaires. A signaler, par ailleurs, qu’il n’y a pas eu, à ma connaissance, de rapport 2012 du contrôle sanitaire des eaux de loisirs à Paris, mais bon, revenons à Toronto …

caddyshack.pool_.poop-1-300x198Les exploitants des piscines, spas, bains à remous et autres pataugeoires de Toronto pourraient bientôt être tenus de publier les avis des inspections sur site afin que le public sache si des non-conformités de santé et de sécurité sanitaire ont eu lieu.

En 2011, le Star révélait que les exploitants de piscine se sont exposés à de multiples infractions pour plusieurs aspects, eau sale et équipements défectueux ou équipements de sécurité manquants, mais ces résultats d'inspection n’ont pas été révélés au public.(comme en France –aa).

Ces nouvelles qui ont fait que des nageurs, des utilisateurs de spas et des étudiants ont été mis dans des situations de risque de maladies et de blessures a incité le conseiller John Filion, président du conseil de santé de Toronto, de demander un affichage bien en vue de ces éléments afin  de savoir si les installations répondent aux normes de la ville.

Le 28 avril, le conseil examinera une nouvelle proposition du médecin-hygiéniste de la santé afin de déterminer si la ville doit élaborer un projet de règlement pour convaincre les exploitants de piscines, spas publics (bains à remous) et pataugeoires à afficher une information ou un document montrant les résultats de l'inspection. Le médecin doit présenter un rapport à l'avocat de la ville sur le contenu du projet de règlement.

Si le conseil vote ce texte, la proposition sera prise en compte par le conseil municipal le 6 mai. Le conseil prendra la décision finale. Le règlement proposé s'appliquerait à plus de 1 600 installations.

Ah, les vacances à Cuba, que du malheur, surtout quand Salmonella est là !

20
avr
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Hygiène, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

hotel-playa-pesquero-1-300x199Et voici qu’un nouveau joli tour opérateur comme Thomas Cook continue de jouer insensiblement avec ses clients quand ils confirment 29 cas de « maladie bénigne » rapportés par des clients séjournant à l'Hôtel Playa Pesquero à Cuba durant les deux premières semaines d'avril.

« Cela représente seulement 1,5% de la population globale de  l’hôtel comprenant 1800 personnes, a déclaré l'opérateur.

L'opérateur a contesté les allégations faites par les spécialistes de la compensation en cas de maladie pendant des vacances, Your Holiday Claims*, selon lesquelles 80% des vacanciers étaient tombés malade en raison d'une éclosion à Salmonella dans l'hôtel.

Your Holiday Claims a allégué que de nombreux vacanciers britanniques avaient été emmenés à l'hôpital au cours de leur séjour. On a dit qu’ils ont eu du sérum physiologique en raison d’une déshydratation sévère après avoir été gravement malade, a dit le cabinet d'avocats.

Cook a répondu en disant : « Nous sommes conscients qu'un communiqué a été récemment publié par un avocat no-win, no-fee (pas de succès, pas d’honoraires).

« Nous répétons que ces allégations sont non fondées et nous les considérons comme profondément irresponsables. » Source Doug Powell du barfblog.

*Your Holiday Claims est, selon son site, l'un des leaders au Royaume-Uni sur la question des maladies et d’accidents pendant vos vacances et des avocats vous représentent sur la base, pas de succès, pas d’honoraires.