Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Hygiène'

Pas de catégorie

Scandale de la viande périmée en Chine : Cela durait depuis un certain temps …

29
juil
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Viande, Volaille.

« La vente de viande périmée en Chine peut avoir commencé il y a un an », source Food Safety News 29 juillet 2014. De la viande périmée a probablement été vendue dans les restaurants McDonald’s et KFC en Chine depuis au moins un an, avant que la pratique n’ai fait l’objet d’un reportage diffusé par Dragon TV.

Un ancien responsable du contrôle qualité de chez Shanghai Husi Food Co. Ltd, une filiale du groupe OSI basé à Aurora dans l’Illinois, a poursuivi la compagnie l’an dernier car elle lui aurait demandé de falsifier les dates de production sur les emballages de viande. Wang Donglai, qui a travaillé chez Shanghai Husi de 2007 à 2013, a voulu la résiliation de son contrat parce qu’il a dit qu’il fallait se livrer à des pratiques « contraires à l’éthique » et qu’il risquait sa santé en raison de l’exposition au chlore utilisé pour laver la viande. Une demande de  6 100 dollars faisait partie de ses revendications.

McDonaldsChina_406x250Cette « dénonciation » est non seulement restée lettre morte par Shanghai Husi, mais le tribunal de district a rejeté toutes ses allégations après que la société ait présenté des dossiers montrant que la santé de Donglai était OK.

Ce n’est que lorsque Dragon TV a rapporté que Shanghai Husi vendait de la viande de poulet et de bœuf périmée que le gouvernement a fait arrêter les opérations de l’entreprise.

Comme dans d’autres scandales de sécurité des aliments impliquant des fournisseurs locaux à des sociétés occidentales, les consommateurs chinois ont réagi en accusant McDonald’s et KFC, une marque de Yum!, de ne pas porter assez d’attention là où ils achetaient les produits. Beaucoup soupçonnent également que la viande périmée ait été délibérément vendue aux restaurants.

Les autorités chinoises de sécurité sanitaire des aliments ont cependant réagi en arrêtant cinq employés de chez Shanghai Husi, dont le responsable qualité.

L’OSI Group Inc., dont le chiffre d‘affaires est de  6 milliards de dollars a annoncé ce week-end passé que tous les produits fabriqués par Shanghai Husi ont été rappelés. Bien qu’aucun cas de maladie n’a encore été attribué à la consommation de la viande périmée, OSI a pris des mesures pour éviter de voir son business dans la restauration rapide fondre complètement en Chine, Hong Kong et au Japon.

« Pour aider à reconstruire la confiance des clients et des consommateurs, ainsi que coopérer avec le processus d’enquête officielle, nous sommes contraints de retirer tous les produits fabriqués par Shanghai Husi du marché », a déclaré OSI dans un communiqué publié samedi sur le site Internet de la société en Chine. OSI a également promis de procéder à une « enquête interne approfondie ».

Yum!, propriétaire des restaurants KFC et Pizza Hut, a déclaré qu’il n’achèterait plus de viande chez OSI en Chine, en Australie ou Etats-Unis. McDonald’s, qui a une relation avec OSI remontant au fondateur de Ray Kroc, a déclaré qu’il allait réduire ses commandes en provenance de Chine pour le Japon.

Royaume-Uni : Une pluie d’audits de sécurité des aliments s’abattent sur des sites de volailles

28
juil
Aucun commentaire
Classé dans Audit, Campylobacter, Contamination, Curiosité, Hygiène, Nettoyage-Désinfection, Santé, Sécurité des aliments, Volaille.

« Des usines de poulet inspectées par la FSA alors que Tesco révèle un contrôle surprise sur site ». Source The Guardian du 25 juillet 2014.

Des sources révèlent les mesures prises pour nettoyer et désinfecter la production, mais la société refuse les allégations de manquements en matière de sécurité des aliments. Des auditeurs de chez Tesco sont arrivés à l’improviste à l’aube sur le site de Llangefni au Pays de Galles (site de 2 Sisters -aa). Des sources ont indiqué que les auditeurs de chez Tesco avaient trouvé des défaillances lors d’une inspection surprise de l’abattoir au milieu de la nuit. (…)

unannounced-auditsDes auditeurs de Tesco soient arrivés à l’improviste à 4h30 du matin vendredi dernier sur le site de transformation de poulets de Llangefni au Pays de Galles appartenant au groupe 2 Sisters, après que le Guardian ait demandé une réaction du distributeur après une série d’allégations sur des défauts d’hygiène dans deux usines dont celle du Pays de Galles. Le site de Llangefni fournit plusieurs supermarchés et des grandes chaînes de restauration rapide. (…)

Sainsbury’s et Marks and Spencer ont confirmé qu’ils étaient des clients de l’usine galloise et qu’ils avaient effectué des inspections, avec des auditeurs de M&S qui sont arrivés à l’improviste mercredi dernier. L’usine de Scunthorpe a également été auditée par les distributeurs et les inspecteurs du gouvernement sont arrivés vendredi.

Rien que de très classique comme mesures envisagées « lors de réunions de crise jeudi à l’usine galloise, selon des sources qui les ont rapportées au Guardian. La direction a décrit une liste des mesures à prendre pour nettoyer l’usine et changer la façon dont elle fonctionnait. » Cela comprend : « des nettoyages supplémentaires, le ralentissement des lignes de production, s’assurer que des arrêts de production aient lieu plus souvent la nuit, car il n’y a pas suffisamment de temps pour le nettoyage et arrêter l’abattage lorsque des pannes se produisent. »

Un porte-parole de 2 Sisters a dit, « Tous nos clients effectuent des visites régulières annoncées et non annoncées dans le cadre d’opérations d’affaires normales. Aucun risque pour la sécurité des aliments n’a été soulevé à aucun moment.

Tesco a déclaré qu’il enquêtait toujours. « Nous prenons toutes les allégations de cette nature au sérieux et nous menons des visites supplémentaires cheznos fournisseurs de volaille. Si des problèmes sont identifiés qui vont contre nos normes strictes, nous travaillons avec nos fournisseurs pour les résoudre. » M&S et Sainsbury’s ont confirmé qu’ils avaient audité l’usine galloise et qu’ils n’avaient trouvé aucune infraction touchant la sécurité des aliments. M&S a dit qu’il auditerait bientôt de nouveau, et Sainsbury a dit qu’il avait soulevé un certain nombre de points à améliorer.

Un porte-parole du gouvernement a déclaré : « Nous n’acceptons pas que la répartition actuelle des responsabilités entre le Defra (ministre de l’agriculture britannique -aa), le ministère de la santé et la FSA nuise à notre capacité à protéger le public, il est normal que les ministres fixent les règles et c’est aux autres de la faire respecter, et dans ce cas, c’est la FSA. »

Tableau de chasse de l’opération alimentation vacances en Charente Maritime

28
juil
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Nettoyage-Désinfection, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Vacances d'eteSelon un communiqué de la préfecture de la Charente Maritime du 25 juillet 2014, « Le 21 juillet puis le 24 juillet, deux restaurants touristiques ont ainsi fermé leurs portes à la clientèle.

Le premier a volontairement arrêté son activité dès l’inspection, en raison de la gravité des constats faits en présence du restaurateur : de la viande de veau corrompue, de couleur verte, de l’eau de cuisson de pâtes non renouvelée entre deux cuissons. Tous ces produits ont été détruits.

Le second s’est vu remettre hier un arrêté préfectoral de fermeture en procédure d’urgence. La réouverture est conditionnée à : un nettoyage complet, le rétablissement de la chaîne du froid, la mise en place de la traçabilité pour tous les produits, une formation sur site pour tout le personnel de cuisine.

Ces fermetures restent, fort heureusement, exceptionnelles. Mais elles marquent clairement la volonté des pouvoirs publics de faire respecter les règles sanitaires de protection des consommateurs.

Depuis le 1er juin, 167 établissements de restauration et de remise directe (métiers de bouche) ont été contrôlés. 19 mises en demeure ont été faites ainsi que 31 procès verbaux, 3 fermetures et plus de 400 kg de produits alimentaires ont été détruits (chiffres mis à jour du vendredi 18 juillet).

Selon Sud-Ouest, le bilan 2013 dans la Charente Maritime était au même niveau qu’en 2012, sera-t-il bonifié en 2014 ?

Nouveaux développements sans précédent dans le scandale de la viande avariée chinoise aux Etats-Unis et Asie

25
juil
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Viande, Volaille.

D’anciens employés mettent en avant des non-conformités de sécurité des aliments chez le fournisseur n°1 de viande de McDonald’s, selon Newsweek.

La société de viande américaine qui est le fournisseur n°1 de protéines pour le monde entier de McDonald’s est déjà au centre d’un scandale majeur de sécurité des aliments en Asie. Faisant empirer les choses pour la société, qui a enregistré plus de 6 milliards de dollars de ventes l’an dernier, d’anciens employés de son usine de West Chicago ont dit à International Business Timesmercredi que OSI Group LLC s’est livré dans un large éventail de non-conformités liées à la sécurité des aliments et au travail aux Etats-Unis.

china-m-afp-0725-net_0Le siège international d’OSI Group est à Aurora en Illinois et son usine de West Chicago est l’une des plus grandes installations, qui aurait produit plus de 5 millions de galettes de bœuf par jour. Rosa Maria Ramirez, une employée pendant six ans dans cette usine, a déclaré à IBTimes, « La viande tombée au sol était remise dedans et conditionnée. Ils crachaient dans la viande et suaient des gouttes de leurs visages dans la viande, et il y avait des moments où le chewing-gum de personnes chutait de leurs bouches dans la viande, et ils laisser faire s’ils ne le trouvaient pas. C’est une exigence pour chaque personne de se laver les mains quand ils vont dans la zone de production, mais à peu près personne ne le faisait. »

Un autre ancien employé, qui a parlé IBTimes sous couvert d’anonymat, a validé les allégations de Ramirez, en ajoutant : « Un autre gros problème était les cheveux. » Cet employé anonyme a travaillé à l’usine de West Chicago comme un opérateur du hachoir et comme chef d’équipe de la chaîne de production pendant un peu plus de un an avant de quitter en 2011 pour un emploi moins exigeant et mieux rémunéré. Il a dit que les employés se livraient à des non-conformités liées à la sécurité des aliments et du travail « presque tous les jours », il était là.

IBTimes a sollicité les commentaires de la direction d’OSI mais n’a reçu aucune réponse.

Selon Meatingplace, Hong Kong a suspendu toutes les importations en provenance de Shanghai Husi Food, filiale d’OSI Group à la suite d’une alerte à la sécurité des aliments impliquant plusieurs marques mondiales, a rapporté Reuters.

Dans un article du South China Morning Post, les autorités de Hong Kong ont dit qu’elles allaient enquêter sur l’unité de Hong Kong de McDonald’s pour avoir omis de divulguer initialement ses importations de produits à base de viande en provenance de Shanghai Husi. McDonald’s Hong Kong a depuis présenté ses excuses à ses clients et a dit qu’il cesserait de vendre plusieurs articles, y compris le filets de poulet McSpicy, selon l’article.

Cela étant, McDonald’s Chine a dit qu’il conserverait OSI comme un fournisseur, tandis que Yum Brands et Starbucks ont dit qu’ils n’achèteraient plus chez Shanghai Husi, mais pour combien de temps ?

La FSA enquête actuellement sur des abattoirs de volailles du Royaume-Uni

25
juil
Aucun commentaire
Classé dans Audit, Campylobacter, Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Volaille.

chicken.campy_.vaccine« Une investigation de la FSA dans des abattoirs de volailles », source Food Standards Agency (FSA) du 25 juillet 2014. C’est la confirmation de ce qui était annoncé dans l’article, Les abattoirs britanniques sous le feu des projecteurs suite aux révélations du Guardian.

La FSA a suivi les éléments de preuve mis en évidence par l’enquête du Guardian dans les sites de 2 Sisters à Anglesey et Scunthorpe.

Cela comprend l’examen des vidéos et des photographies de trois incidents spécifiques dans les usines et la vérification de cela avec nos propres dossiers. Nous sommes convaincus que les problèmes spécifiques aux sites ont été traités de manière appropriée par l’entreprise à l’époque et ne présentaient pas un risque pour la sécurité des aliments.

Toutefois, l’enquête du Guardian a mis en évidence des préoccupations plus larges sur les pratiques dans les usines, avec des poulets qui sont tombés au sol puis remis sur les lignes de production. Compte tenu de ces allégations, nous menons des audits et des enquêtes sur les sites. C’est en cours actuellement (vendredi) et les résultats seront publiés en temps voulu.

Nous réitérons nos conseils pour les consommateurs que Campylobacter peut être présent sur les poulets, même lorsque les normes les plus élevées d’élevage et de transformation sont suivies. Les consommateurs devraient suivre les bonnes pratiques d’hygiène à la maison, en ne lavant pas le poulet cru, pour minimiser les risques. Nous continuons à travailler avec l’industrie pour s’assurer que des mesures sont prises pour réduire les taux de Campylobacter sur les poulets vendus ou servis au Royaume-Uni.

A suivre …