Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Lavage des mains'

Pas de catégorie

Une fermeture temporaire d’un restaurant en Floride après la découverte de cafards un peu partout

14
déc
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Films vidéo, Hygiène, Lavage des mains, Règlementation, Santé, Sécurité des aliments.

video« Cafards un peu partout, un restaurant de Floride rouvre après fermeture », source Doug Powell du barfblog du 13 décembre 2014.

Voici un exemple de ‘transparence’ (photo de droite) dans la diffusion des informations suite à une inspection d’un restaurant, les résultats sont rapidement connus et diffusés dans un reportage à la télé locale, WTSP, des clients sont interviewés ainsi que le propriétaire du restaurant, etc. A vous de voir … si cela aura lieu un jour en France …

Le Largo Family Restaurant, 788 Missouri Ave. N., a été fermé en urgence le 20 novembre.

Le restaurant est un lieu de rencontre privilégié pour des clients comme Bob Swenson et Carol Usiak.

« Nous venons ici tout le temps », a déclaré Swenson. « Nous sommes des habitués d’ici. »

L’établissement est populaire auprès des personnes âgées et des familles avec des petits enfants. Mais certains de ces clients pourraient être susceptibles de tomber malade en raison de non-conformités graves au code de la santé.

Le restaurant a reçu le 20 novembre 31 non-conformités.

Les problèmes étaient si graves que le restaurant a été condamné à fermer temporairement, des cafards couraient dans la cuisine juste au-dessus où un employé préparait des aliments. Il y a pire, de cafards vivants ont été retrouvés dans une boîte de lasagnes près des épices et des items à usage unique, et un autre cafard dans le récipient de la farine de maïs. L’inspecteur rapporte même avoir trouvé des cafards morts dans le distributeur de savon utilisés par les employés pour se laver les mains.

Fermeture temporaire … hum ?

Du désinfectant hydro-alcoolique pour les mains provoque l’ivresse d’une enfant dans un jardin d’enfants de Nouvelle-Zélande

13
déc
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Nettoyage-Désinfection, Santé, Sécurité des aliments.

dumbo-300x188« Un jardin d’enfants en Nouvelle-Zélande critiqué en raison du désinfectant pour les mains qui a provoqué l’ivresse d’une enfant. » Source Doug Powell du barfblog du 13 décembre 2014.

La propriétaire d’un centre de la petite enfance d’Invercargill en Nouvelle-Zélande, où une enfant de 4 ans était manifestement en état d’ébriété a dit que la jeune fille a consommé du désinfectant à base d’alcool pour les mains mais que le centre n’utilisera pas de nouveau le produit.

Jackie Woodward, propriétaire du Woodhouse Early Learning Centre, a parlé de jours « horribles », qu’elle et son personnel ont enduré après que la jeune fille ait été hospitalisée dans un état d’ivresse peu après avoir quitté les locaux du centre.

La jeune fille a été récupérée par sa mère au centre à 17h30 lundi.

Mais sa mère s’est rapidement alarmée de son comportement et l’a transporté à l’hôpital, où elle s’est effondrée dans les bras d’une infirmière et plus tard, il a été diagnostiqué qu’elle était en état d’ébriété. Son alcoolémie était à 188 mg (sans doute par ml de sang -aa), soit près de quatre fois plus que la limite légale.

Woodward a dit qu’ils croyaient que la jeune fille avait grimpé sur une étagère pour atteindre le désinfectant pour les mains accroché au mur, mais un membre du personnel en service avait déposé des produits de lavage dans une autre pièce.

La mère a critiqué le personnel de Woodward pour n’avoir pas été chercher sa fille qui était ivre.

Woodward, qui a enlevé le désinfectant pour les mains de son emplacement et l’a mis dans une pièce fermée à clé, a déclaré qu’elle n’utiliserait pas de nouveau le produit, car elle va s’approvisionner en produits de nettoyage pour mains sans alcool.

« Je ne avais aucune idée qu’il y avait 60 à 70% de teneur en alcool. » Elle a été soulagé car l’enfant était ok.

NB : Peut-être qu’utiliser du savon serait pas mal … et rappelons que la désinfection des mains ne remplace pas le lavage des mains !

Comment se sécher les mains pour sauver la planète ?

8
déc
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Lavage des mains, Microbiologie, Santé, Sécurité des aliments.

hand-washing-1Le Figaro.fr du 8 décembre 2014 revient sur le sujet des « Sèche-mains électriques : quand la technologie propage les bactéries ». Le blog a déjà parlé de ce sujet dans deux articles ici et .

Pour sa défense, le fabricant des sèche-mains modernes à air pulsé Dyson conteste la méthodologie de l’étude et souligne qu’elle a été financée par des industriels spécialisés dans les produits en papier à usage unique. Le sèche-mains est aussi efficace que les serviettes pour éliminer l’humidité, rappelle Dyson dans un communiqué. Il est aussi plus économique et son empreinte écologique est meilleure, avec une émission de CO2 « jusqu’à 71% » inférieure à celle des essuie-mains papier.

  1. Ce n’est pas parce qu’une étude est financée par des industriels spécialisés dans les produits en papier à usage unique qu’elle est dénuée d’intérêt …
  2. Je constate que le texte dit seulement que ce fabricant des sèche-mains modernes à air pulsé indique seulement qu’il est aussi efficace que les serviettes pour éliminer l’humidité.
  3. Le fabricant des sèche-mains modernes à air pulsé ne parle pas de l’impact de son appareil sur la contamination aéroportée
  4. De fait, il faudrait, si j’ai bien compris, se sécher les mains avec le sèche-mains modernes à air pulsé pour sauver la planète, en quelque sorte ?

Dans sa brochure, le fabricant Dyson indique que :

Les essuie-mains papier nécessitent un réapprovisionnement constant et posent des problèmes de gestion des déchets.
Les coûts de fonctionnement des sèche-mains Dyson Airblade™ sont jusqu’à 69% inférieurs à ceux des autres sèche-mains et jusqu’à 97% inférieurs à ceux des essuie-mains papier.
Les essuie-mains papier peuvent boucher les circuits d’évacuation des eaux usées.
Les essuie-mains papier sont rarement recyclés et finissent généralement dans une décharge ou dans un incinérateur.
Les essuie-mains papier sont souvent abandonnés n’importe où, ce qui peut donner l’impression que les sanitaires ne sont pas propres.
Les émissions de CO2 des sèche-mains Dyson Airblade™ sont jusqu’à 72% inférieures à celles de certains autres sèche-mains et jusqu’à 68% inférieures à celles des essuie-mains papier.

Pourquoi faut-il en venir aux mains pour combattre les virus de l’hiver

28
nov
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Santé, Sécurité des aliments.

Un communiqué de l’INPES du 26 novembre 2014 rapporte que « Pour combattre les virus de l’hiver, il faut en venir aux mains ».

Les trois nouvelles affiches paraîtront dans la presse (quotidienne nationale et régionale, magazine, télé) du 24 novembre au 8 décembre et dans la ville (réseaux gares, métro, arrière de bus, centres commerciaux, toilettes publiques) du 24 novembre au 2 décembre.

Chaque hiver, environ 2,5 millions de Français sont concernés par des épidémies de grippe, rhumes bronchites et bronchiolites. Ces dernières se transmettent directement lors d’éternuements, toux, salive ou par les mains et objets contaminés par une personne infectée.

Le dispositif de communication de l’Inpes et du ministère chargé de la santé rappelle aux Français que le lavage des mains est un geste d’hygiène simple et efficace pour limiter la propagation des virus et prévenir les infections de l’hiver.

D’après les données du Baromètre 2010, les situations dans lesquelles le lavage des mains est le moins fréquent sont après avoir pris les transports (62 %) et après s’être mouché (57 %). L’Inpes a donc conçu trois nouvelles affiches qui consignent les différents moments auxquels il est important de se laver les mains pour éviter la transmission de virus (avant de cuisiner, avant de s’occuper d’un bébé, après avoir pris les transports en commun, en rentrant chez soi, après être allé aux toilettes, après s’être mouché). L’une d’entre elles est destinée aux enfants et elle sera distribuée dans les écoles, accompagnée d’un nouvel autocollant incitant au lavage des mains.

NB : Je constate que le savon est bien mis en avant, exit donc le désinfectant pour les mains …

affiches_inpes

Les sèche-mains électriques nous ont-ils dit toute la vérité ?

24
nov
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Microbiologie, Santé, Sécurité des aliments.

Je vous en avais parlé en détails dans Les sèche-mains peuvent transmettre des bactéries dans les toilettes mais voici que News.com.au revient sur « La sale vérité sur les sèche-mains révélée ».

Extraits.

Cela ressemble assez à la conclusion d’une étude de 2012 comparant des essuie-mains en papier et les sèche-mains, « Du point de vue de l’hygiène, les essuie-mains en papier sont supérieurs aux séche-mains à air ; par conséquent, les essuie-mains en papier doivent être recommandés pour une utilisation dans des lieux où l’hygiène est primordiale, comme les hôpitaux et les cliniques. »

Bien sûr, la façon dont vous vous séchez vos mains n’a pas grande importance, si vous ne vous êtes pas lavé les mains. Et selon une étude de 2013, seules 5% des personnes se lavent correctement les mains après avoir été aux toilettes (1).

Et d’autres disent que la nouvelle étude sur les sèche-mains est erronée. « Cette recherche a été commandée par l’industrie de la serviette en papier et elle comporte des défauts », a déclaré un porte-parole du fabricant de sèche-mains, Dyson, au Telegraph. Ils ont analysés des gants qui recouvraient les mains, qui ont été contaminés avec un taux complètement irréaliste de bactéries et qui n’ont pas été lavés.

Wilcox (l’auteur de l’étude -aa) a reconnu que l’étude a été financée par l’European Tissue Symposium (ETS), une association de producteurs de papier. Mais l’association « n’a joué aucun rôle dans l’analyse des résultats », a-t-il dit, ajoutant qu’il ne avait aucun lien avec ETS autres que le soutien financier pour l’étude.

Commentaires : On attend avec intérêt la réaction du fabricant de sèche-mains à jet d’air … mais en attendant on pourra lire aussi le document suivant : « Le consensus d’un panel d’experts voit dans les essuie-mains la manière la plus hygiénique de se sécher les mains ».

NB : Les deux photos présentées dans l’article sont celles proposées par News.com.au.

2sèche-mains

Traduction des légendes,  photo de gauche, Sèche-mains, vous nous avez menti. Vous nous aviez dit que vous étiez OK. Photo de droite, Désolé les gars, vous n’êtes pas aussi clean que vous le pensez.