Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Lavage des mains'

Aucune catégorie

Des étapes simplifiées du lavage des mains aident à réduire à l’absentéisme d’enfants pour cause de maladie, selon une étude

3
sept
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Santé.

« Des étapes simplifiées du lavage des mains aident à réduire à l’absentéisme d’enfants pour cause de maladie, selon une étude », source EurAlert!

Une lavage des mains simplifié, avec cinq étapes au lieu de sept, contribue à réduire l’absentéisme pour cause de maladie d’enfants ayant une déficience intellectuelle légère, selon une étude publiée dans le numéro de septembre de l’American Journal of Infection Control, la publication officielle de l’Association for Professionals in Infection Control and Epidemiology (APIC).

peru_school_handwashL’étude a été menée dans deux écoles d’éducation spécialisée de Hong Kong. Les chercheurs de l’université polytechnique de Hong Kong ont développé une intervention sur 12 semaines sur le lavage des mains qui a réduit la technique de lavage des mains de sept étapes selon l’Organisation mondiale de la Santé à cinq étapes en combinant deux des étapes (paume contre paume et paume contre paume avec les doigts entrelacés) et en omettant une (le frottement des poignets).

Les chercheurs ont comparé les mesures d’amélioration de l’hygiène des mains entre le groupe intervention (méthode en cinq étapes) et le groupe témoin (méthode en sept étapes) après la mise en œuvre du programme simplifiée en utilisant un test de couleur fluorescente pour analyser les résultats. La différence pré et post test dans le groupe intervention de l’école (+1,03, P < 0,001) était de 212% supérieure à la différence du groupe témoin de l’école où les sept étapes ont été respectées (+0,34, P = 0,001).

L’absentéisme pour cause de maladie a également été réduit de 40% de plus pour l’école avec intervention (0,0167) par rapport à l’école témoin (0,028).

« Il est très important dans l’agenda de la santé publique de standardiser un programme de lavage des mains pour les enseignants et les infirmières scolaires afin d’enseigner à des groupes à haut risque vulnérables des procédures de lavage des mains et, finalement, prévenir la propagation des germes dans l’école », ont conclu les chercheurs.

L’intervention a compris les éléments suivants: (1) la technique simplifiée de lavage des mains en cinq étapes, comprenant des démonstrations et un retour de la démonstration ; (2) une chanson pour le lavage des mains; (3) une vidéo pour la modélisation du comportement ; (4) une affiche donnant des repères visuels pour les cinq étapes de la procédure de lavage des mains ; (5) un système de récompense pour le renforcement des comportements ; et (6) une check-list validée du lavage des mains pour l’observation de la concordance.

Le jus de citron et les norovirus humains

26
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Microbiologie, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Virus.

« Le jus de citron et les norovirus humains », source communiqué du German Cancer Research Center (Deutsches Krebsforschungszentrum, DKFZ) du 25 août 2015.

L’acide citrique peut prévenir les norovirus hautement contagieux d’infecter l’homme, selon des scientifiques du German Cancer Research Center. Par conséquent, le jus de citron pourrait être potentiellement un désinfectant sûr et pratique contre le pathogène le plus fréquent des infections gastro-intestinales graves.

imagesLes norovirus sont la principale cause d’épidémies de gastro-entérite dans les milieux communautaires tels que les hôpitaux, les navires de croisière et les écoles. Le virus est extrêmement contagieux et se transmet principalement par « voie fécale-orale », à savoir, par l’intermédiaire des mains contaminées ou des aliments contaminés. Les symptômes comprennent l’apparition violente et soudaine de diarrhée, vomissements et nausées.

« Il est donc important de fournir un désinfectant sûr et sans danger contre les norovirus humains », explique Grant Hansman, chef du groupe de recherche junior du CHS au German Cancer Research Centre sur norovirus et à l’Université de Heidelberg. Le groupe est financé par la Fondation CHS. Quelques observations plus anciennes ont constaté que des extraits de fruits, comme le jus d’orange ou de grenade, pouvaient réduire l’infectiosité de substituts de norovirus.

Cette étude était la continuation d’un projet antérieur mené au National Institutes of Health des États-Unis, où ils ont découvert que le citrate d’une société commerciale pouvait se lier aux protéines de la capside de norovirus. « Cependant, ce ne fut que par hasard que cette découverte a été faite, comme beaucoup dans la recherche scientifique, mais elle se révèle être très intéressante », explique le Dr Hansman.

Les norovirus humains ne se cultivent pas en culture cellulaire, de sorte qu’ils sont testés sur les effets de l’augmentation de concentrations en tampon citrique sur les pseudo-particules virales de norovirus, qui ont les mêmes caractéristiques de surface que les véritables virus. Le Dr Hansman et son équipe montrent que les particules de virus changent de forme après la liaison au citrate. La structure cristalline aux rayons X a révélé que le citrate, du jus de citron ou d’un désinfectant à base de citrate, interagit précisément avec la poche de liaison sur la particule qui est impliquée dans la fixation aux ligands hôtes, les antigènes d’histo-compatibilité.

Ces nouveaux résultats pourraient expliquer pourquoi le citrate réduit l’infectiosité de norovirus. « Peut-être que quelques gouttes de jus de citron sur des aliments ou des surfaces contaminées peuvent empêcher la transmission de ces virus », spécule Hansman. Avec son équipe, il envisage maintenant d’étudier si l’acide citrique pourrait réduire les symptômes chez les personnes déjà infectées par norovirus.

Référence. Anna D. Koromyslova, Peter White, and Grant S. Hansman: Citrate alters norovirus particle morphology. Virology Volume 485, November 2015, Pages 199-204.

Une association de consommateurs danois a retrouvé des allergènes et des ‘perturbateurs endocriniens suspects’ dans des savons

25
août
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Règlementation, Santé, Union Européenne.

Selon Chemical Watch, « Le Conseil danois des consommateurs a retrouvé des allergènes et des ‘perturbateurs endocriniens suspects’ dans les savons ».

Le Conseil danois des consommateurs dit qu’un tiers des savons pour les mains et un quart des lotions pour le corps, qu’il a récemment analysé, contenaient soit des conservateurs allergéniques ou des substances soupçonnées d’être des perturbateurs endocriniens (PE).

haandsaeberwebBeaucoup de parfums ont également été retrouvés causer des allergies.

Pensez Chimie ou Tænk Kemi en danois une publication indépendante du Conseil danois des consommateurs, a étudié 76 savons et 54 lotions pour le corps.

Quatre des savons testés se sont révélés contenir les perturbateurs endocriniens suspectés : deux contenait du triclosan, un contenait du méthoxycinnamate d’éthylhexyle et un autre contenait un antioxydant de l’hydroxytoluène butylé (BHT).

Les autres substances présentes comprenaient : du formaldéhyde et des conservateurs, le méthylchloroisothiazolinone et le méthylisothiazolinone (MCI et MI).

Onze des lotions pour le corps analysées contenaient des perturbateurs endocriniens suspectés. Ceux-ci comprenaient des parabènes, du BHT et du cyclopentasiloxane.

Le Conseil note que ceux-ci ne sont pas interdits, mais recommande de les éviter.

Les autres substances présentes comprenaient :

des conservateurs comme le formaldéhyde, le 2-bromo-2-nitropropane-1,3-diol, le DMDM hydantoin, l’hydroxyméthylglycinate de sodium et le diazolidinylurée.

Il n’a pas été retrouvé de carcinogènes suspectés dans aucune des lotions.

Un rapport sur les désinfectants des mains dit que l’introduction d’une formulation écologique est une tendance majeure du marché

24
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Lavage des mains, Nettoyage-Désinfection, Santé, Sécurité des aliments.

hand_washing« Un rapport sur les désinfectants des mains dit que l’introduction d’une formulation écologique est une tendance majeure du marché », source Infection control Today..

Selon un nouveau rapport de Research and Markets, « Global Hand Sanitizer Market 2015-2019 », le marché mondial des désinfectants pour les mains va croitre avec un taux de croissance annuel moyen de 11,86% en chiffre d’affaires et 9,93% en volume sur la période 2015-2019.

Le rapport a été préparé sur la base d’une analyse approfondie du marché avec des contributions d’experts de l’industrie. Le rapport comprend une discussion approfondie sur le marché, les fournisseurs clés, et un commentaire sur les portefeuilles produits des vendeurs.

L’utilisation des désinfectants pour les mains a gagné en popularité au cours de ces dernières années, et l’augmentation des campagnes de sensibilisation sur la santé a contribué à positionner le désinfectant pour les mains comme une protection contre les maladies transmissibles. En conséquence, les consommateurs utilisent de plus un désinfectant pour les mains plutôt que le traditionnel lavage des mains avec de l’eau et du savon. Utiliser un désinfectant pour les mains prend beaucoup moins de temps que d’utiliser de l’eau et du savon et un désinfectant pour les mains est facile à utiliser, la préférence des consommateurs pour un désinfectant pour les mains est élevée, selon le rapport.

NB : En sortant des toilettes, ne pas oublier de se laver les mains avec de l’eau et du savon. Cela étant, je ne sais pas ce que signifie une « formulation écologique » des désinfectants pour les mains. Ah le marketing de santé …

Un outil Internet sur le lavage des mains peut réduire les maladies respiratoires, selon une étude

8
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Santé, Sécurité des aliments, Virus.

s1pg06spread« Un outil Internet sur le lavage des mains peut réduire les maladies respiratoires, selon une étude », source CIDRAP News du 7 août 2015

Un outil Internet sur le lavage des mains peut réduire le taux de maladies semblables à la grippe et d’autres infections des voies respiratoires, selon une étude parue le 6 août 2015 dans The Lancet.

Des chercheurs britanniques ont utilisé 20 066 bénévoles pendant trois hivers du 17 janvier 2011 au 31 mars 2013. Environ la moitié a reçu l’intervention basée sur Internet et l’autre moitié ne l’a pas reçu. Le système d’intervention automatisé est conçu pour maximiser l’intention de se laver les mains, de surveiller la pratique du lavage des mains, de fournir un retour, de renforcer les comportements positifs et de lutter contre des croyances négatives.

Les auteurs ont pu suivre 16 908 participants (84%).

Après 16 semaines de suivi, 4 242 participants (51%) dans le groupe d’intervention ont signalé au moins un épisode d’infection des voies respiratoires par rapport aux 5135 participants (59%) dans le groupe témoin. L’intervention a réduit la transmission des infections des voies respiratoires qui ont été rapportés en une semaine à autre membre du foyer à la fois vers et depuis la personne. Les auteurs ont noté une légère augmentation mineure de l’irritation de la peau, 1% dans le groupe témoin comparativement à 4% dans le groupe lavage des mains, mais sans aucun effet indésirable grave.

s1pg05combatDans un commentaire sur l’article, Chris van Weel de la Radboud University, Nijmegen, Pays-Bas et l’Australian National University affirme que les conclusions « soutiennent fortement la promotion du lavage des mains dans les communautés socioéconomiques et culturellement diverses dans lesquelles des soins primaires de santé peuvent opérer, ainsi que des stratégies pour forger l’adhésion sur le long terme. … La grippe est seulement une des nombreuses maladies infectieuses qui peuvent affecter les populations … Un point encore plus important à prendre en compte dans cette étude est la promotion du lavage des mains comme une élément de routine pour gérer le transfert des infections. Cette application plus large exerce une réelle attraction et devrait être la base de tout calcul coût-efficacité. Dans ce contexte, toute petite réduction de prescriptions d’antibiotiques devrait être prise en compte. Les chercheurs ont montré une meilleure gestion des infections tout en utilisant moins d’antibiotiques, ce qui est en ligne avec les politiques pour contrer la menace de la résistance aux antibiotiques de la population. »

Référence. Paul Little, Beth Stuart, F D R Hobbs, Mike Moore, Jane Barnett, Deborah Popoola, Karen Middleton, Joanne Kelly, Mark Mullee, James Raftery, Guiqing Yao, William Carman, Douglas Fleming, Helen Stokes-Lampard, Ian Williamson, Judith Joseph, Sascha Miller, Lucy Yardley. An internet-delivered handwashing intervention to modify influenza-like illness and respiratory infection transmission (PRIMIT): a primary care randomised trial. The Lancet, August 2015. L’article est disponible intégralement et gratuitement.

NB : On lira le communiqué de l’université de Southsampton à propos de cette étude. Concernant le programme simple sur internet, appelé PRIMIT, on peut suivre une démonstration sur ce lien.