Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Microbiologie'

Pas de catégorie

Campylobacter et les poulets au Royaume-Uni, situation inchangée selon la FSA

29
mai
Aucun commentaire
Classé dans Campylobacter, Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Microbiologie, Règlementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Union Européenne, Volaille.

campylobacter_jejuniLa FSA vient de publier le 28 mai 2015 la série finale des résultats de son enquête sur une année de présence de Campylobacter dans des poulets réfrigérés. Campylobacter est un micro-organisme alimentaire principalement retrouvé dans les volailles crues et c’est la principale cause d’intoxication alimentaire au Royaume-Uni.

Les résultats cumulatifs des échantillons prélevés entre février 2014 et février 2015 [mais aussi mars 2015] ont été publiés comme statistiques officielles, comprenant les résultats présentés par les principaux distributeurs. Le rapport peut étre retrouvé ici.

campy_freeLes résultats pour une année pleine sont :

  • 19% des poulets ont été testés positifs pour Campylobacter avec le plus haut taux de contamination*.
  • 73% des poulets ont été testés positifs pour la présence de Campylobacter.
  • 0,1% (cinq échantillons) des emballages analysés ont été testés positifs pour le plus haut taux de contamination.
  • 7% des emballages ont été testés positifs pour la présence de Campylobacter.

*Plus de 1000 unités formant des colonies par gramme (> 1000 ufc/g). Ces unités indiquent le niveau de contamination de chaque échantillon.

Plus de 4 000 échantillons de poulets entiers réfrigérés et d’emballage ont été testés. Les poulets ont été achetés auprès de grands magasins de distribution au Royaume-Uni et chez des petits magasins indépendants et des bouchers. Les données montrent des variations entre les distributeurs, mais aucun n’a atteint l’objectif de réduction de Campylobacter (selon un tableau proposé). Une analyse complète des résultats de l’enquête, comprenant la publication des données brutes et les résultats d’une année pleine pour les petits supermarchés et magasins, est entreprise par la FSA et sera publié au plus tard au cours de l’été.

La FSA a accueilli favorablement la publication d’études de cas par Marks & Spencer, Morrisons, Co-op et Waitrose montrant les résultats de leurs plans de réduction de Campylobacter récemment mis en place. Les données montrent une diminution significative de l’incidence de Campylobacter dans les poulets entiers crus. Les analyses ont été effectuées sur des échantillons plus récents que ceux prélevés lors de l’enquête de la FSA, afin de démontrer l’effet de certaines récentes interventions.

NB : A quand une étude similaire en France ?

Food Safety Roundup ou Liste bibliographique en sécurité des aliments, 22

28
mai
Aucun commentaire
Classé dans Campylobacter, Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

Message de CIDRAP, Center for Infectious Disease Research & Policy de l’Université du Minnesota, du 28 mai 2015, relatif aux nouveaux documents ci-dessous sur les maladies infectieuses d’origine alimentaire qui ont été ajoutés au site depuis les dernières semaines.

Foodborne Disease

  • Preliminary incidence and trends of infection with pathogens transmitted commonly through food, voir MMWR
  • Bacterial enteric infections detected by culture-independent diagnostic tests – FoodNet, United States, 2012-2014, voir MMWR
  • Correlations between climatic conditions and foodborne disease, voir Food Res Int

E. coli

  • Gut colonization of healthy children and their mothers with pathogenic ciprofloxacin-resistant Escherichia coli, voir J Infect Dis

Campylobacter

  • Campylobacteriosis outbreak associated with consuming undercooked chicken liver pate – Ohio and Oregon, December 2013-January 2014, voir MMWR
  • Fecal shedding of thermophilic Campylobacter in a dairy herd producing raw milk for direct human consumption, voir J Food Prot

Listeria

  • Cheese-related listeriosis outbreak, Portugal, March 2009 to February 2012, voir Eurosurveillance
  • Analysis of older adults’ domestic kitchen storage practices in the United Kingdom, voir J Food Protect

Norovirus

  • Genome of emerging norovirus GII.17, United States, 2014, voir Emerg Infect Dis
  • Norovirus outbreak associated with a natural lake used for recreation – Oregon, 2014, voir MMWR
  • Detection and quantification of airborne norovirus during outbreaks in healthcare facilities, voir Clin Infect Dis
  • Gastroenteritis outbreaks caused by norovirus GII.17, Guangdong Province, China, 2014-2015, voir Emerg Infect Dis
  • Norovirus genotype profiles associated with foodborne transmission, 1999-2012, voir Emerg Infect Dis
  • Innate susceptibility to norovirus infections influenced by FUT2 genotype in a United States pediatric population, voir Clin Infect Dis
  • Consumer education needed on norovirus prevention and control, voir J Food Prot

Salmonella

  • Tracing origins of the Salmonella Bareilly strain causing a foodborne outbreak in the United States, voir J Infect Dis
  • Multinational outbreak of Salmonella Enteritidis infection during an international youth ice hockey competition in Riga, Latvia, preliminary report, March and April 2015, voir Eurosurveillance
  • A multi-country Salmonella Enteritidis phage type 14b outbreak associated with eggs from a German producer, voir Eurosurveillance
  • Multistate outbreak of human Salmonella infections linked to live poultry from a mail-order hatchery in Ohio – February-October 2014, voir MMWR

Les aventures de fromages français et de Listeria en Suède

27
mai
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Lait, Listeria, Microbiologie, Rappel, Règlementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

Le Parisien.fr du 26 mai 2015 se pose des questions existentielles comme par exemple, « Listeria : des fromages français retirés en Suède mais pas en France ».

Ne sait-il pas que les rappels de produits alimentaires en France ne sont pas très transparents, non pas pour la presse, mais pour les consommateurs ?

On apprend donc qu’« Un groupe fromager suédois a annoncé mardi le rappel de 750 kg de fromage français, en invoquant une suspicion de listeria qui n’a pourtant suscité aucune alerte, ni en France ni dans l’Union européenne.

listeria26Sont concernés des lots de morbier vendus sous les marques «Les 3 Comtois» et «Falbygdens Rekommenderar», a indiqué ce groupe, Falbygdens Ost.

Selon Agrisalon citant l’AFP, « Le rappel est effectué par prudence, et il n’a pas été constaté de présence de listeria dans le fromage que nous avons vendu, mais cela ne peut être exclu. La raison du rappel est que nous avons été informés par notre fournisseur, Interval, que la listeria a été découverte dans un lot de la fromagerie productrice en France », a-t-il affirmé.

Les autorités sanitaires suédoises ne sont pas très loquaces, comme en témoigne leur communiqué du 26 mai 2015, « Falbygdens fromage rappelle du Morbier AOP vendus sous les marques Falbygdens Rekommenderar et Les 3 Comtois raison de listeria. »

Le communiqué de Falbygdens Osts n’est pas non plus très clair, car on y apprend que « le rappel est fait pour des raisons de prudence, il est pas établi que Listeria ait été retrouvé dans les fromages vendus, mais cela ne peut être exclu. »

Pour l’instant, pas d’information de nos autorités, mais cela ne change aux bonnes habitudes prises.

Cela étant, on peut aussi mettre cela au compte d’une nervosité de la Suède vis-vis de Listeria car ces derniers temps il y a eu des ratés dans crises sanitaires liées à Listeria. Alors excès de précaution ou réalité, nous le saurons certainement dans les prochains jours …

Quant au RASFF, ce rappel concerne-t-il l’alerte notifiée par la France sous la référence 2015.0605 ?

Mise à jour du 29 mai 2015. Selon Le Figaro.fr du 29 maiSuspicion de listeria: 3 tonnes de morbier retirées de la vente.

Rappel en Irlande et en Allemagne de curcuma pour cause de Salmonella

24
mai
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Microbiologie, Rappel, Règlementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

tumeric.ireland.salm_-300x200La Food Safety authority of Ireland (FSAI) a publié un communiqué de rappel le 23 mai 2015 de curcuma pour cause de présence de Salmonella.

Monolith Mitte Gmbh (Allemagne) rappelle un certain nombre de lots de curcuma moulu en sachets de 50g, en raison de la présence de Salmonella infantis. Les lots concernés sont impropres à la consommation. Ce produit a été distribué dans un certain nombre d’entreprises du secteur alimentaire d’Europe orientale en Irlande. Des avis sur les points de vente doivent être affichés où les lots concernés ont été vendus.

Les lots avec des dates de péremption sont : 31/12/2016 ; 28/02/2017 et 31/03/2017.

A noter également un avis de rappel en Allemagne le 22 mai de ce produit comportant les mêmes numéros de lots par les autorités fédérales.

Sans doute en raison du week-end, il n’y a pas, à ma connaissance, à la date du 24 mai d’alerte notifiée au RASFF …

Déjà en mars 2015, une alerte notifiée au RASFF (référence 2015.0332) par les Pays-Bas concernait du curcuma du Pérou pour cause de Salmonella spp.

A suivre …

Mise à jour du 26 mai 2015. L’alerte au RASFF a été notifiée par l’Allemagne sous la référence 2015.0637.

Ciel, des Listeria dans mes olives !

23
mai
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Rappel, Règlementation, Santé, Sécurité des aliments.

Décidément Listeria ne respecte plus rien, même l’apéro, quand il fait beau, jugez plutôt …

L’AFSCA de Belgique rapporte le 22 mai 2015 un « Communiqué de Pietercil Delby’s SA » :

Rappel de mélange olives vertes et noires

Problématique : Présence possible de listeria.

Pietercil Delby’s SA demande aux clients des magasins CORA en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg de ramener le mélange olives vertes et noires ‘le moins cher’ / ‘de goedkoopste’ avec comme date de péremption le 17/08/2015 dans les magasins CORA.

La présence de Listeria a été constatée dans les produits concernés, ce qui peut être de nature à présenter un risque sanitaire pour le consommateur.

dyn007_original_700_350_jpeg_2602324_f7b058c08ae7d6d2851f7c20fb026c88On aura noté que le communiqué dit à la fois ‘présence possible‘ et ‘la présence de Listeria a été constatée‘ …

Encore un aliment à ajouter dans la liste des aliments à éviter pour les femmes enceintes et les personnes à risques ? L’Anses en France va très certainement nous éclairer prochainement …

Mais qu’en est-il de Listeria et des olives ?

L’Association Française Interprofessionnelle de l’Olive proposait en 2010 un « Rappel des normes des produits à base d’olives » et en particulier des caractéristiques microbiologiques.

L’objectif de cette circulaire est de faire un point sur la réglementation, applicable à ce jour, en ce qui concerne les caractéristiques physico-chimiques et microbiologiques des produits à base d’olives, pasteurisés ou en frais.

Je ne sais pas si ces caractéristiques sont toujours d’actualité, mais il est noté que des pathogènes doivent être recherchés (absence dans 25 g pour Salmonella, Escherichia coli et Listeria monocytogenes) pour les olives vertes confites, les olives noires au naturel et les olives déshydratées au sel.

Cela étant pour les olives de table, selon le Lamy Dehove, la présence de Listeria n’est pas à rechercher.

L’une des rares études sur la présence de Listeria dans les olives est une étude italienne sur l’occurrence de Listeria monocytogenes dans des olives vertes de table.

« Les résultats ont démontré que L. monocytogenes peut survivre et se développer dans des olives vertes de table. L. monocytogenes a été retrouvé dans un prélèvement commercial (traité thermiquement) analysé et dans tous les prélèvements âgés de plus de 2 mois, indépendamment de la variété d’olives, des cultures starters de bactéries lactiques utilisées, du pH et l’acidité titrable des prélèvements de saumure ou des traitement appliqués. »

Référence Caggia, Cinzia; Randazzo, Cinzia L.; Di Salvo, Monia; Romeo, Flora; Giudici, Paolo. Occurrence of Listeria monocytogenes in Green Table Olives Journal of Food Protection®, Number 10, October 2004, pp. 2092-2353, pp. 2189-2194(6).

Pour en revenir à notre rappel de mélange d’olives, il demeure une question subsidiaire, quelles sont les olives responsables, les noires, les vertes ou les deux ?

A vous de voir …

NB : Photo contractuelle ne représentant pas le produit rappelé.

Mise à jour du 27 mai 2015. Rappel également au Luxembourg.