Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Microbiologie'

Pas de catégorie

3000 enfants de Copenhague auraient eu au déjeuner des aliments contaminés par Listeria

18
nov
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

d2bc042b1e4cb15f854da3937720efdaa83b42e094c4674d2b0ee19302af42a8« 3000 enfants de Copenhague ont eu au déjeuner des aliments infestés par Listeria » source The Local du 18 novembre 2014.

Jusqu’à 3 000 écoliers de 40 écoles dans Copenhague ont eu au déjeuner des aliments infectés par Listeria, ont mis en garde les responsables de la ville.

Dans une lettre aux parents, la ville de Copenhague a déclaré que Listeria a été retrouvé dans du tzatziki servi aux écoles dans le cadre d’un déjeuner.

« Nous vous écrivons parce que votre enfant a mangé un repas EAT [nom du programme d’alimentation scolaire], le mardi 11 novembre et il a été constaté qu’il y avait des Listeria dans le tzatziki », dit la lettre, selon la radio DR.

Le programme EAT propose des déjeuners à 40 écoles différentes et le tzatziki infecté était l’une des deux options de repas offerts le 11 novembre. Selon un responsable de la ville, de 3000 jusqu’à 5000 les enfants reçoivent leurs repas à partir du programme sont parmi ceux qui ont choisi le plat infecté.

« Nous prenons clairement cela très au sérieux et nous suivons actuellement toutes les recommandations de Fødevarestyrelsen [Food and Veterinary Administration] afin de s’assurer que cela ne se reproduise pas », a déclaré à DR, Lina Maria Johnsson, responsable du département de la santé de la ville.

On ne sait pas si Listeria provient du concombre, de l’ail ou du yaourt utilisé dans le tzatziki ou de mauvaises conditions d’hygiène dans les cuisines de EAT.

La Food and Veterinary Administration a prélevé des échantillons d’aliments et dans l’intervalle, a ordonné à EAT de nettoyer à fond à ses installations.

Un porte-parole de l’administration a tenté d’apaiser les craintes des parents.

NB : Les termes infestés ou infectés employés dans cet article frisant le sensationnalisme ne donnent aucun élément probant sur le nombre de Listeria effectivement présents dans les aliments. Le nombre précis d’enfants est inconnu et cela contribue l’effet recherché …

Quand la présence de Listeria monocytogenes devient listériose dans les médias et Lysteria dans le communiqué du distributeur ! Veux-t-on vraiment nous faire peur ?

18
nov
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Non classé, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Viande.

C’est sans commentaires ce court article paru (hélas) sur RTL.be du 17 novembre 2014 en Belgique.

Au départ nous avons les autorités suisses qui ont signalé le 14 novembre 2014, une « mise en garde publique à propos de la présence de Listeria dans du salsiz des Grisons »

listeriaDes bactéries de type Listeria ont été décelées dans du salsiz des Grisons. Ce produit peut présenter un danger pour la santé et l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) recommande à la population de ne pas en consommer. La marchandise en question a été immédiatement retirée du marché.

Mais que trouve-t-on dans le tire de l’article de RTL.be précité, « Listériose chez Colruyt: si vous y avez acheté de la charcuterie, lisez bien ceci ».

Bien entendu, il ne s’agit de listériose (la maladie) mais de Listeria (la bactérie) c’est hélas une confusion ou un raccourci, savamment entretenue par certains médias, marchands de peur ?

Mais nous allons voir que cela ne s’arrête pas là …

La chaîne de supermarchés Colruyt rappelle son plateau de charcuteries suisses Premium « pour des raisons de sécurité alimentaire », a-t-elle indiqué lundi soir dans un communiqué.

Le texte du communiqué ci-dessous est proposé sur le site de l’AFSCA, sans correction !

« Lors d’une analyse effectuée par le producteur, la présence de listeria monocytogenes a été décelée dans le Plateau de charcuteries suisses Premium 110 g. Il s’agit des produits portant la date limite de consommation du 3/2/2015. Colruyt a donc décidé d’appeler les consommateurs à ramener le Plateau de charcuteries suisses Premium portant la date limite de consommation du 3 février 2015.     Colruyt demande à ses clients de ne pas consommer ce produit et de bien vouloir le ramener en magasin, où il leur sera remboursé. Entre-temps, les produits concernés ont été retirés des rayons de tous les magasins. »
La bactérie Lysteria monocytogenes peut s’avérer dangereuse pour les jeunes enfants, les femmes enceintes (risque de fausse couche), les personnes ayant une immunité plus faible et les personnes âgées.

Lysteria est proche d’hystéria, comme par hasard, même le distributeur se fait marchand de peur !

Unsual suspects, le céleri et Escherichia coli O157:H7

18
nov
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Hygiène, Microbiologie, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

Celery-300x274CIDRAP News rapporte « une éclosion dans le Minnesota liée à du céleri de Californie contaminé par E coli. »

Une éclosion à Escherichia coli O157:H7 dans le nord du Minnesota a été liée à du céleri cultivé en Californie, selon un article de The Californian du 13 novembre.

Le Minnesota Department of Health (MDH) a confirmé que 57 membres de la Fond du Lac Band de Lake Superior Chippewa ont été rendus malades par du céleri servi lors de 5 événements tribaux du 1er au 17 juillet. Neuf personnes ont été hospitalisées, bien que personne n’ait développé de syndrome hémolytique et urémique, une maladie rénale associée à des infections dangereuses à E coli, a dit l’article.

Le céleri contaminé provenait du Martignoni Ranch à Gonzales, Californie. Le ranch est situé à côté d’une ancienne usine laitière. Le California Department of Public Health n’a pas trouvé de E coli sur le ranch ou une ferme, ce qui suggère que le céleri pourraient avoir été contaminé lors de la production, a dit l’article.

Le céleri a été acheté à Upper Lakes Food Inc. et préparé par Jim-N-Joe’s Northland Katering. D’autres distributeurs comprennent Pro*Act de Vancouver et Mann Packing de Salinas, en Californie.

Le MDH a ouvert son enquête alors que cinq personnes ont été traitées en un jour dans un hôpital à Cloquet dans Minnesota. Le céleri contaminé a aussi rendu malade des personnes dans le Wisconsin, l’Alabama, l’Illinois, l’Indiana et l’Ohio.

NB : C’est bien la première fois que je vois une contamination à E. coli avec du céleri …

Le French kiss est bon pour la santé car il permet l’échange d’espèces bactériennes

17
nov
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Microbiologie, Santé.

lips-kissRassurez-vous, le blog ne recherche pas de volontaire pour faire un ou des french kiss !

« Comment de nombreuses bactéries se propagent par un seul baiser sur la bouche ? » Question essentielle me direz-vous et le sujet a donc fait l’objet d’une étude publiée dans la revue Microbiome, rapporte Time du 17 novembre 2014.

Embrasser sur la bouche est excellent pour avoir des microbes dans votre bouche de la part de vos nouveaux partenaires, selon une nouvelle étude parue dans la revue Microbiome. Un baiser sur la bouche de 10 secondes peut propager 80 millions de bactéries entre les bouches.

L’auteur de l’étude, Remco Kort, professeur et chercheur au Netherlands Organisation for Applied Scientific Research (TNO) a demandé à des couples visitant un zoo aux Pays-Bas s’ils voulaient participer à une étude sur les baisers sur la bouche. 21 couples ont accepté et ont eu leurs langues écouvillonnées et leur salive prélevée, avant et après un baiser.

Etant donné qu’« un certain nombre d’études montrent que l’augmentation de la diversité des espèces bactériennes est une bonne chose », dit Kort, le french kiss ne peut être qu’une bonne chose !

L’étude est intégralité et gratuitement peut être obtenue ici.

Les Escherichia coli producteurs de shigatoxines et l’industrie laitière

17
nov
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Microbiologie, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

_63481656_e.coliACTALIA a pour vocation d’accompagner les acteurs de la filière agroalimentaire (TPE /PME, groupes, interprofessions) dans leur process pour la maîtrise de la qualité et l’innovation. A l’écoute des besoins des entreprises, ACTALIA et ses équipes proposent une gamme de prestations sur mesure et complète pour apporter des solutions et services à l’ensemble des problématiques des entreprises agroalimentaires et laitières

Sur leur site, il est signalé cette information du 28 octobre 2014, un article sur les « Escherichia coli producteurs de shiga-toxines ».

« Une sous-population des coliformes, les Escherichia coli producteurs de shiga-toxines (STEC) peuvent se révéler hautement pathogènes. Les principaux sérogroupes associés à des pathologies graves sont définis bien que des interrogations subsistent quant aux facteurs de pathogénicité réelle des souches. Des tests de croissance montrent que ces entérobactéries peuvent se développer dans certaines technologies fromagères. »

Lire l’article complet de Valérie Michel dans la Revue des ENIL n° 333 (sur abonnement).

Je ferais deux observations, la première est de continuer à appeler coliformes des E. coli, ce qui n’est pas toujours correct dans le sens où le terme coliforme est contesté voir erroné et, la seconde, est de signaler que depuis le début de l’année 2014, voir Un état des lieux des notifications au RASFF pour les produits alimentaires d’origine France en 2014 : à propos de la présence de micro-organismes pathogènes, il y a eu 9 alertes au RASFF pour des fromages de France causées par la présence de STEC …