Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Normalisation'

Pas de catégorie

Retour sur une éclosion de listériose lie à des fromages en Autriche, en Allemagne et en République Tchèque entre 2009 et 2010

15
oct
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Microbiologie, Normalisation, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Union Européenne.

Une éclosion de listériose a eu lei dans différents ays d’Europe centrale, voir ce lien. Voici un article qui traite de l’évaluation interne de l'efficacité de la surveillance du taux de contamination de lots de fromages rappelés lors d'une éclosion de listériose en Autriche. Ce n’est courant comme démarche et c’est à saluer …

Résumé.

34 cas groupés de listériose ont été attribués à la consommation de fromage Quargel, une spécialité de lait caillé, en Autriche, en Allemagne et en République Tchèque entre 2009 et 2010. Après le rappel du produit du marché, tous les lots de fromages à pâte molle (n = 18) ont été envoyés pour investigation et les analyses microbiologiques selon ISO 11290 ont révélé que tous les lots de fromages ensemencés avec de la morge rouge (16/18) étaient positifs pour Listeria monocytogenes tandis que les fromages affinés aux moisissures étaient négatifs. Les 16 lots positifs ont été regroupés en trois catégories : ceux qui avaient dépassé la durée de vie (G1), ceux qui étaient autour de la durée de vie (± 4 jours, G2) et ceux qui étaient à l'intérieur de la durée de vie (G3). La traçabilité des taux de contamination mesurés après le rappel et le taux théorique de contamination après transformation ont été examinés pour fournir une estimation pour savoir si le contrôle interne aurait été capable de détecter la contamination. Les simulations de croissance à partir de différents taux initiaux hypothétiques de contamination des fromages à l'usine et compte tenu de la variabilité potentielle de la croissance de L. monocytogenes en raison des paramètres du modèle et des conditions de stockage ont suggéré que le très faible taux de contamination initial (par exemple, <1 ufc/g ou 5 ufc/100 g) pourraient justifier les taux de L. monocytogenes dénombrés dans les échantillons rappelés des lots G1 et G2. Cela à son tour, peut avoir entraîné une faible probabilité de détection selon la norme ISO 11290:1996. Dans les lots du groupe G3, cependant, des taux initiaux élevés de contamination ou une température non conforme lors de la distribution ont été déduits, selon les données simulées.

Faits marquants

  • Un suivi a été utilisé pour la première fois pour mieux comprendre ce qui s’est passé dans cette éclosion à L. monocytogenes.
  • Un très faible taux de contamination des échantillons prélevés en interne aurait pu être prédit.
  • Dans ce cas, la méthode ISO 11290:1 pourrait ne pas réussir à détecter le taux de la contamination.
  • De fréquentes ré-analyses des lots n’ont pas révélé de contamination et cela a été considéré comme inadmissible.
  • L'approche par modélisation a montré des défaillances qui ont facilité l’accroissement de l'éclosion.

Source D. Schoder, P. Skandamis, M. Wagner. Assessing in-house monitoring efficiency by tracing contamination rates in cheese lots recalled during an outbreak of listeriosis in Austria. International Journal of Food Microbiology Available online 10 October 2013.

Les normes de la série ISO 22000 en ligne par l’ISO

16
juil
2 commentaires
Classé dans Curiosité, Normalisation, Santé, Sécurité des aliments.

img_ref1755_01Un communiqué de l’ISO du 10 juillet 2013 rapporte que « La collection ISO 22000 maintenant en ligne ».

Un concurrent pour notre Afnor nationale, me semble-t-il ?

La collection de normes ISO 22000 sur la sécurité des chaînes d'approvisionnement en denrées alimentaires est maintenant disponible sur la Plateforme de navigation en ligne (OBP).
Destinée à aider les entreprises impliquées dans la chaîne d'approvisionnement à mettre en œuvre des systèmes de management de la sécurité, cette nouvelle collection permet d'accéder aux huit normes et spécifications techniques qui composent aujourd'hui la famille ISO 22000.
Elle vous aidera à maîtriser les dangers relatifs à la sécurité sanitaire des aliments, et à fournir des produits finals sûrs, qui satisfont aux exigences du client et répondent aux besoins du secteur.
« ISO 22000 est la dernière collection mise à disposition sur l'OBP de l'ISO, qui compte déjà les célèbres familles de normes ISO 9000 et ISO 14000. »

Qu’est-ce qu’on obtient si l’on va sur le site de l’OBP, rien n’est gratuit, mais tout de même, on a droit aux éléments suivants concernant les différentes normes de la série ISO 22000 :

  • Avant-propos
  • Introduction
  • Domaine d’application
  • Références normatives
  • Termes et définitions, et,
  • Bibliographie

Cela étant, pour 375 francs suisses (302 euros), « vous pouvez accéder pendant un an à cette collection de normes sur n'importe quel dispositif connecté à Internet, qu'il s'agisse d'un ordinateur ou d'une tablette. » A vous de voir si cela est moins cher qu’à l’Afnor …

Le Codex Alimentarius chargé d’élaborer les normes alimentaires fête ses 50 ans

3
juil
1 commentaire
Classé dans Curiosité, Normalisation, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Le Codex Alimentarius à l’honneur pour la protection des consommateurs. Alors que le Codex Alimentarius, premier organe mondial chargé de l'élaboration des normes alimentaires pour assurer la protection des consommateurs et des pratiques équitables dans le commerce international des denrées, célèbre son 50e anniversaire, les Directeurs généraux de la FAO et de l'OMS ainsi que les gouvernements nationaux en font l'éloge. 

Codex50_Menu_NoWritings« Aujourd'hui, les normes du Codex sont la référence mondiale en matière de sécurité sanitaire des aliments, il n'y a pas mieux », a déclaré Madame Margaret Chan, Directrice générale de l'OMS, en s'adressant à la Commission du Codex Alimentarius réunie pour sa session annuelle. « Elles sont reconnues comme les meilleures à l'échelle internationale, à tous points de la chaîne alimentaire ». 

Elle a ajouté que le Programme conjoint FAO-OMS, fondé en 1963, est « une des collaborations les plus longues jamais entreprises au sein du système des Nations Unies, et son efficacité n'est plus à démontrer ». 

S'adressant à l'assemblée, le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva a déclaré : « Le Codex Alimentarius est tout aussi important aujourd'hui qu'il ne l'était à sa création. Il contribue à améliorer l'accès à une nourriture saine et nutritive, et ses normes permettent de fournir une orientation aux personnes dont les moyens d'existence dépendent directement de l'agriculture et du système alimentaire. 

« En outre, la sécurité sanitaire des aliments est importante pour atteindre le but que s'est fixé la FAO d'éradiquer la faim et la malnutrition dans le mondepour la simple raison que les personnes ne peuvent bénéficier d'une sécurité alimentaire si leur nourriture n'est pas sûre », a-t-il précisé. 

Le Codex Alimentarius (code alimentaire, en latin) est un recueil de normes alimentaires, lignes directrices et codes d'usage adoptés au niveau international visant à protéger la santé des consommateurs et à garantir des pratiques équitables de commerce des aliments. L'harmonisation des normes contribue à faciliter les échanges et les mouvements de produits alimentaires entre les pays tout en protégeant la santé des consommateurs. 

Le Codex a établi plus de 200 normes alimentaires et plus de 100 lignes directrices et codes d'usages relatifs à la production et à la transformation des alimentsDes limites maximales admissibles ont été fixées pour des milliers d'additifs alimentaires, de contaminants, de pesticides et de résidus de médicaments vétérinaires.

Pluie de normes en sécurité sanitaire des aliments en Chine

23
juin
Aucun commentaire
Classé dans Normalisation, Santé, Sécurité des aliments.

China Daily USA du 21 juin 2013 rapporte que « La Chine consolide les normes de sécurité sanitaire des aliments ».

220px-Chinese_Food_Safety_PosterLa Chine vient de publier plus de 300 nouvelles normes nationales en matière de sécurité sanitaire  des aliments après consolidation des normes existantes, a annoncé le China National Center for Food Safety Risk Assessment le 21 juin.

Les 303 nouvelles normes, traitant de la sécurité sanitaire des produits laitiers, des limites des polluants et des traces de pesticides, entre autres sujets, couvrent plus de 6000 indices, selon Wang Zhutian, directeur adjoint du centre.

La Chine a près de 5000 normes alimentaires nationales émises par les différents départements, mais beaucoup se chevauchent ou se contredisent les unes les autres (phénomène pas propre à la Chine, car chez nous aussi, nous avons une inflation normative -aa)  ce qui entraîne des difficultés en matière de supervision, a dit Wang.

La Chine va clarifier toutes les normes existantes et les consolider à un système unifié obligatoire de normes sur la sécurité sanitaire des aliments avant la fin 2015, selon le centre.

La Chine va établir des normes nationales de sécurité sanitaire des aliments en fonction de son niveau de développement économique et social tout en se référant aux normes internationales, a déclaré Fan Yongxiang, chercheur au centre.

Baignades de l’été avec E. coli inside ?

17
juin
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Environnement, Hygiène, Normalisation, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

Absent de France, mais pas de ce blog, grâce à un pays où la wi-fi est omniprésente jusque dans les moindres villages, j’ai suivi le temps qu’il faisait chez nous. C’était pas terrible, et du coup certaines bactéries avec ces temps très humides voire pluvieux reprennent du poil de la bête, mais aussi les normes européennes sanitaires qui ont évolué. Et cet été, cela risque, pour certaines municipalités, d’être un vrai casse-tête !

stives326-150x150Ainsi en est-il de la baignade à Biarritz dont on nous dit qu’elle est sous surveillance. S’agit-il d’une surveillance habituelle par les maîtres nageurs et sauveteurs ? Hélas non !

Sud Ouest du 17 juin 2013 rapporte que « Ce dimanche, baigneurs et surfeurs ont profité enfin des joies de la plage mais la qualité fluctuante des eaux de baignade est en train de devenir un boulet pour la ville. »

Dimanche, des milliers de personnes ont enfin pu profiter des joies du surf, du farniente et de la baignade à Biarritz. Le drapeau jaune était levé sur la Grande Plage, en raison des vagues. Le spectre de la pollution avait momentanément disparu. Néanmoins, l’épisode pluvieux exceptionnel que vient de traverser le Pays basque a montré les carences du système d’assainissement de la ville mais aussi le retard pris par la région en matière de protection de ses ressources aquatiques. (…)

Conséquence du dispositif de veille permanente du littoral mis en place par la Ville, le drapeau rouge a été hissé à sept reprises sur les onze premiers jours de juin sur la Grande Plage, suite à des arrêtés municipaux pris pour qualité de l’eau non conforme. (…)

Le suivi complémentaire de la qualité de l’eau réalisé conjointement par Surfrider, le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques, l’Agence de l’eau Adour-Garonne et la région Aquitaine a révélé la semaine dernière (bulletin du 6 juin) des taux records de pollution d’Escherichia Coli (E. Coli) au Port Vieux et sur la Grande Plage, soit une concentration de 1 838 et 2 994 pour 100 ml alors qu’au-delà de 1000, l’eau est classée de mauvaise qualité, selon les normes européennes.

Sur ce sujet, on pourra lire Une plage et des colibacilles, saison 2.