Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Rappel'

Pas de catégorie

Quelques rappels de produits alimentaires, ici et là …

24
avr
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Hygiène, Listeria, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

1. «  Par mesure de précaution, Auchan procède au rappel du produit suivant suite à la détection de mycotoxines (DON) :

gallettes_auchanNature du produit : AUCHAN BIO Galettes de maïs 120G
Marque : AUCHAN BIO
DLUO correspondante : 27/01/2015
EAN : 3596710323210
Le produit est retiré de la commercialisation.
Certains des produits portant cette DLC ont cependant été commercialisés avant la mesure de retrait.
Il est donc demandé aux personnes qui détiendraient des produits correspondant à la DLUO décrite ci-dessus de ne pas les consommer et de les ramener au point de vente où nous procèderons au remboursement. »

Signalons que DON, diminutif du déoxynivalénol, est une mycotoxine qui contamine la plupart des cultures de céréales dans toutes les régions du monde. Auchan communique mais pas encore nos autorités …

2. La DGCCRF rapporte un avis de rappel du 24 avril 2014 de « bocaux d’asperges vertes de marque St Eloi»

aspergesvetres_st_eloi190x256Nom du produit : Asperges vertes
Marque : St Eloi / Intermarché (ITM Alimentaire International)
Désignation ou modèle :
Marquage sur le couvercle : M2LA34815
Conditionnement : en bocal de 370 ml
DLUO : 04/12/2015
EAN 13 : 3 250 390 664 796
Anomalie : Présence possible de bris de verre
Mesures prises par le professionnel : retrait et rappel par l’apposition d’affichettes en magasins.

NB : Cette marque aurait-elle des problèmes avec des corps étrangers de type verre ? Pour mémoire, on notera,

3. Enfin, une curiosité qui nous vient de Belgique, un communiqué du 24 avril 2014 de la Ferme Grodent (source AFSCA) qui rappelle du « Beurre de Ferme » issu de l’agriculture biologique en raison de la présence de Listeria monocytogenes. Je pense que ce beurre a été fabriqué avec du lait cru.

Sur la présence de Listeria monocytogenes sur différents aliments prêts à être consommés en l’état, on lira Quantitative Assessment of Relative Risk to Public Health from Foodborne Listeria monocytogenes Among Selected Categories of Ready-to-Eat Foods.

Il existe déjà l’Autorité de sécurité des aliments de Nouvelle-Zélande mais le gouvernement de Nouvelle-Zélande réinvente la roue !

23
avr
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Lait, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

« Il existe déjà l’Autorité de sécurité des aliments de Nouvelle-Zélande (New Zealand Food Safety Authority) mais le gouvernement réinvente la roue », article publié le 23 avril 2014 par Doug Powell du barfblog.

Le gouvernement néo-zélandais va mettre en place un groupe consultatif indépendant en matière de sécurité des aliments pour lui recommander les changements réglementaires suite au rappel mondial de produits laitiers de l'an dernier après une fausse alerte au botulisme.

barf.o.meter_.dec_.12-216x300Le Food Safety and Assurance Advisory Council est l'une des 29 recommandations de la commission d'enquête gouvernementale de décembre 2013 au sujet de l’incident lié à la contamination de protéines concentrées de lactosérum, a déclaré mercredi la ministre de la sécurité des aliments, Nikki Kaye.

« Pour l'instant il n'y a pas de groupe indépendant qui se penche sur l'ensemble du système de sécurité sanitaire des aliments de la Nouvelle-Zélande et il sera en mesure de fournir des conseils indépendants de haut niveau et d'analyse des risques », a déclaré Kaye dans un communiqué.

« Ce conseil est mis en place pour faire cela et fera un rapport au directeur général du ministère des Industries primaires. Il sera une caisse de résonance précieuse pour de nouvelles idées et contribuera à la confiance du consommateur et des marchés dans les aliments de Nouvelle-Zélande », dit-elle.

Elle s’attend  aussi que le groupe d'experts de six membres puisse identifier les tendances, les risques et les problèmes actuels et futurs qui peuvent avoir une incidence sur le système de sécurité des aliments du pays.

Le géant laitier Fonterra a plaidé coupable devant un tribunal de Nouvelle-Zélande le mois dernier de quatre chefs d'accusation liés à la sécurité des aliments suite au rappel mondial de protéines concentrées de lactosérum sur la peur après une fausse alerte au botulisme qui s'est passé en août 2013.

Fonterra se bat aussi dans une affaire civile intentée par le géant alimentaire français Danone qui demande réparation pour 350 millions d'euros pour cette fausse alerte.

Cas d’hépatite A en Norvège : un cake contenant un mélange de baies surgelées suspecté

22
avr
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Union Européenne, Virus.

« Cas d'hépatite A en Norvège : un cake contenant un mélange de baies surgelées suspecté », source Food Safety Watch.

Les autorités de santé et de sécurité des aliments publiques norvégiennes ont rapporté qu'au moins 19 cas nationaux d'hépatite A identifiés le mois dernier dans le pays peuvent être liés à la consommation cake avec un mélange de baies surgelées importé d'Allemagne.

PHIL_2739_lores-300x230La souche épidémique du virus est signalée être la même que celle impliqué dans une épidémie en cours beaucoup plus importante qui a touché jusqu'à présent plus de 1300 personnes dans onze pays européens depuis janvier 2013. On soupçonne que cette épidémie de grande ampleur est associée à l’importation de petits fruits surgelés, mais aucune une source spécifique n'a été identifiée. Toutefois, les données épidémiologiques recueillies par les enquêteurs en Norvège ont établi un lien avec un type particulier de cake avec un mélange de baies surgelées qui a été consommé par au moins 11 des personnes touchées. Des échantillons de produits sont actuellement testés afin de rechercher une contamination par le virus de l'hépatite A.

Le cake surgelé en cause a été importé d'Allemagne et a été distribué à plusieurs lieux de restauration à travers le pays. L'importateur a retiré le produit du marché et a notifié le problème à ses clients. Des enquêtes internationales sont actuellement en cours pour déterminer l’origine des baies utilisées dans le cake suspect.

Le rapport norvégien intégral se trouve ici.

NB : On trouvera ici le communiqué de rappel du 17 avril 2014 des autorités allemandes concernant des cakes surgelés vendus uniquement en restauration.

La saga ou le mystère des rappels de produits alimentaires en France

22
avr
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

images-1Chacun connaît sans doute le Mystère de Pâques avec son cortège de cloches et d’œufs en chocolat, jolie fête au demeurant, mais qui connaît en France, le mystère des rappels des produits alimentaires.

Par exemple, pourquoi certains rappels sont plus médiatisés que d’autres ? Pourquoi certains rappels ne sont pas signalés par nos autorités ? C’est un mystère pour tout un chacun.

Ainsi, sur le site santé du ministère des affaires sociales et de la santé, rubrique alertes sanitaires, publie un communiqué du 16 avril 2014, « Rappel de saumon fumé contaminé par Listeria monocytogenes. La société KING SEA FOOD rappelle plusieurs lots de saumon fumé, suite à la mise en évidence de Listeria monocytogenes. »

Normal, me direz-vous, le communiqué est aussi présent sur le site du ministère de l’agriculture.

Mais le plus curieux est que le communiqué de cette alerte sanitaire est la seule à être présente depuis le début de l’année 2014 sur le site des alertes sanitaires de santé.gouv. Pourquoi ? Comment est-ce possible ? C’est bien là que réside une partie du mystère des rappels en France …

Prenons un autre exemple, celui des sites Internet des agences régionales de santé. Il existe un site Internet par région, soit 22 sites Internet. Tous ces sites Internet ont une page ‘alertes sanitaires’, mais une seule agence régionale de santé (ars), l’ars Provences-Alpes Côte d’Azur, semble indiquer plus ou moins correctement les rappels des produits alimentaires. Ainsi pour l’année 2014, nous avons :

images17.04.2014 – Retrait rappel de saumons fumés
17.04.2014 – Retrait rappel de « Moules d'Espagne »
31.03.2014 – Retrait rappel fromage Munster
18.02.2014 – Retrait rappel de « Tomme au marc de raisin »
14.02.2014 – Retrait rappel de pavés de saumon
24.01.2014 – Mise en garde contre la consommation de compléments alimentaires OxyElite Pro

Soit, trois rappels de plus que le site du ministère de l’agriculture, mais un rappel présent sur le site du ministère de l’agriculture, conserves de rillettes de sardine, n’est pas cité, étonnant, non !

Aucune autre ars ne signale de rappel en 2014, pourquoi, comment ? Là encore, le mystère est entier …

Bien entendu, tous ces sites plus ou moins officiels ne nous informent pas correctement sur les alertes et/ou sur les rappels de produits alimentaires, malgré ce que prétend le ministère de l’agriculture, « Lorsqu’un affichage en supermarché ou une annonce à la radio demande de rapporter des produits alimentaires ou de ne pas les consommer, cela signifie qu’une alerte sanitaire a été déclarée. Consommateurs, cette rubrique vous informe sur les dernières actualités et sur ce qu’il faut savoir pour manger l’esprit tranquille. »

Bien entendu, le mystère s’épaissit quant on sait que les associations de consommateurs ne font pas, à ma connaissance, d’actions auprès des pouvoirs publics pour une véritable information du consommateur, comprenne qui pourra …

Le mystère des rappels semble rappeler le Mystère de Pâques, mais je me demande dans le mystère des rappels des produits alimentaires en France, si les consommateurs ne sont pas pris pour des cloches ? 

Rappel européen pour un gadget en contact avec des aliments

20
avr
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Environnement, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

-Life-Art-20pcs-lot-plastic-packing-plastic-font-b-DIY-b-font-font-b-drinkingLe RASFF rapporte une alerte notifiée par l'Allemagne, référence 2014.0527, concerant la présence de di-2-propylheptylphtalate (DPHP) (31 g/100g) dans des pailles en forme de lunettes de Chine ; alerte notifiée par l’Allemagne. Distribution possible en France, Belgique, Autriche, république Tchèque, Danemark, Estonie, Iles Féroé, Finlande, Allemagne, Hongrie, Irlande, Italie, Lituanie, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Royaume-Uni. 

Le produit en question est une paille en forme de lunettes ou des lunettes paille, à vous de voir … principalement utilisé par des enfants.

Pour information, selon cette fiche technique, le DPHP est « employé comme plastifiant primaire dans les revêtements de toitures en raison de son excellente résistance aux intempéries. Il est également employé dans l’automobile ainsi que dans la fabrication de câbles. »

A ce jour, seule l'Irlande, à ma connaissance, a publié un communiqué de rappel le 17 avril 2014 : n° de lot 16462 ; article n° 93/2017 ; code-barres : 4029811191796. « Le lot incriminé est rappelé de la vente en Irlande et ailleurs. L’avis doit être affiché pour les clients dans les magasins de vente au détail où ce lot a été vendu. »

Je ne doute pas un instant que d'autres communiqués suivront …