Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Rappel'

Pas de catégorie

Avis de rappel de Muesli Croustillant Nature de marque Casino Bio pour cause de présence d’ochratoxine A

22
déc
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Environnement, Rappel, Règlementation, Santé, Sécurité des aliments.

fin_blog_1Comme le groupe Casino n’émet pas d’avis de rappel sur son site Internet, c’est donc à la DGCCRF qu’il revient de communiquer le 22 décembre 2014 un « Avis de rappel de Muesli Croustillant Nature de marque Casino Bio » par la société Dailycer (qui ,‘a pas publié non plus d’avis de rappel sur son site Internet) :

MUESLI_CROUSTILLANT_CASINO_BIONom du produit : Muesli Croustillant Nature 500g
Marque : Casino Bio
Désignation ou modèle :
Numéro de lot : Tous les lots
DLUO : 09/09/2015
Code à barres : 3 222 475 325 366
Anomalie : Présence d’ochratoxine A avec une teneur supérieure au seuil réglementaire. Cette substance peut présenter un risque potentiel en cas de consommation répétée sur le long terme.
Mesure prise par le professionnel : RETRAIT du marché et RAPPEL auprès du consommateur en vue du retour en magasin et d’un remboursement.

La DGCCRF avait publié en octobre 2014 un communiqué sur la « Contamination des denrées alimentaires par les mycotoxines », voir France : Contamination de certaines denrées alimentaires par les mycotoxines.

Quelques informations sur les céréales bio sont apportées dans Récolte du blé de cet l’été, après la pluie, vient le beau temps ?

Par ailleurs, si le groupe Casino s’intéresse aux mycotoxines, je dis bien si, le blog l’invite à lire et à mettre en application les recommandations contenues dans « Cadre pour le management des risques liés aux mycotoxines dans l’industrie alimentaire ». Mais le fera-t-il ?

Enfin le groupe Dailycer indique que « Nos fournisseurs doivent répondre à ces exigences en matière de sécurité alimentaire, contrôler les matières premières avant leur livraison et nous fournir les preuves de leur conformité. » La preuve est que ce n’est pas suffisant …

Taiwan : Rappel de tofu frelaté au jaune de méthyle

21
déc
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Rappel, Règlementation, Santé, Sécurité des aliments.

blog_fin_2Selon Taiwan Info du 19 décembre, « Tofu frelaté : le Premier ministre demande que les contrevenants soient punis ».

Après la découverte d’un réseau d’entreprises utilisant un colorant interdit dans la fabrication du tofu, le Premier ministre Mao Chi-kuo a demandé hier que des poursuites soient engagées rapidement contre ces fabricants ainsi que leurs fournisseurs et espéré que ceux-ci seront sévèrement punis. Mao Chi-kuo a aussi appelé les entreprises du secteur agroalimentaire à refuser les compromis avec la santé de leurs clients et les consommateurs à maintenir leur vigilance et à lancer l’alerte en cas de suspicion.

Il y a quelques jours, du jaune de méthyle, un possible carcinogène, a été détecté dans du tofu produit par l’entreprise Chien Hsin, basée à Tainan, et qui était revendu par des intermédiaires à une quarantaine de sociétés vendant notamment du tofu séché emballé sous vide.

Unknown1Le ministère de la Santé et des Affaires sociales a donné l’ordre à ses services dans les collectivités locales de détecter les produits délictueux et à les faire retirer des rayons immédiatement. Le Yuan exécutif collabore par ailleurs avec le bureau de la Sécurité sanitaire de l’alimentation pour poursuivre le coup de filet.

Le Yuan exécutif a par ailleurs remarqué que les sources du problème ont été identifiées très rapidement et que les produits problématiques aient pu être retirés promptement des réseaux de distribution. Cette célérité est en partie due à la plateforme mise en place par l’agence de l’Alimentation et du Médicament pour rassembler toutes les données concernant les additifs alimentaires, les entreprises du secteur, les distributeurs et les importateurs, une plateforme qui améliore grandement la traçabilité.

Toutefois, le Yuan exécutif reconnaît qu’il existe encore une faille dans le système, dans la mesure où l’additif interdit n’avait justement pas été déclaré par Chien Hsin. 

Selon ce site, « Près de 40 types de tofu séché aromatisé impliquant dix sociétés différentes sont soupçonnés d’avoir été contaminés par du jaune de méthyle, qui est lié à des cancers chez l’animal, selon la Food and Drug Administration de Taiwan. L’administration a ordonné que tout fabricant qui a utilisé les ingrédients fournis par la société Chien Hsin qu’ils soupçonnent d’être contaminés de rappeler leurs produits samedi ou risquer une amende maximale de 6,3 millions de dollars (5,2 millions d’euros). »

Ronde des rappels 2014 : semaine 51

20
déc
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Microbiologie, Rappel, Règlementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

fin_blog_3

Commencées avec « La ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des produits cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le retrait/rappel d’un produit. Les informations recueillies ci-après concernent les denrées alimentaires ou les aliments pour animaux de France ou distribués en France. Elle sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux). Pour des raisons inconnues, la plupart des informations diffusées ne sont pas relayées par les autorités françaises auprès des consommateurs …

  • Référence RASFF 2014.1710, Salmonella (présence dans 25g) dans de la raclette au lait cru de France ; alerte notifiée par la France ; distribution France et Luxembourg. Date du prélèvement, 4 décembre, date de la notification de l’alerte, le 16 décembre 2014, délai trop long ! Aucune information de la part des autorités, étonnant non ?
  • Référence RASFF 2014.1707, Bacillus cereus (2,5 105 UFC/g) et Salmonella spp. (présence dans 25g) dans de la poudre de ceps de Chine ; alerte notifiée par la France. Distribution France, Belgique, Malaisie, Pays-Bas, Norvège. Date du prélèvement, 25 novembre, date de la notification de l’alerte, le 16 décembre 2014, délai beaucoup trop long !

Des problèmes techniques ou autres ont fait disparaître sur le site du RASFF les deux notification ci-dessus. Comme je les ai notées auparavant, je les indique malgré tout !

Tableau ci-dessous (à la date du 20 décembre 2014) de la liste des pathogènes identifiés dans les denrées alimentaires et les aliments pour animaux pour la semaine 51 de 2014 par les Etats membres.

sem51_path

Rappel de lentilles en conserve Carrefour pour cause d’allergènes non mentionnés sur l’étiquetage

18
déc
Aucun commentaire
Classé dans Allergène, Contamination, Curiosité, Environnement, Rappel, Règlementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

fin_blog_5Carrefour rapporte sur son site le rappel de « Conserves de lentilles ».

En raison d’un risque de présence de céréales (blé, seigle et avoine) dans les produits suivants :

3560070329472 – Lentilles en conserve Carrefour boîte 800gproduit-1
3560070329441 – Lentilles en conserve Carrefour boîte 400g
 
 
 
produit-23245390132253 – Lentilles en conserve Grand Jury boîte 800g
3245390132314 – Lentilles en conserve Grand Jury boîte 400g
 
 

produit-34008596501631 – Lentilles en conserve « premier prix » 800g

Tous les lots ont été retirés de la commercialisation, certains de ces produits ont cependant été commercialisés avant la mesure de retrait.
Il est demandé aux personnes allergiques et/ou intolérantes au gluten et/ou au blé qui détiendraient ces produits de ne pas les consommer et de les rapporter au magasin, où ils leur seront remboursés.
Ces produits ne présentent aucun risque par ailleurs. Les personnes non allergiques et non intolérantes au gluten et /ou au blé peuvent consommer ces produits.
Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter le service consommateurs Carrefour en composant le numéro suivant 0 805 909 809 (Appel gratuit depuis un poste fixe.)

Commentaires : Heureusement qu’il y a depuis le 11 décembre des modifications apportées aux règles d’étiquetage parmi lesquelles on trouve :

  • une meilleure lisibilité des informations (taille de police minimale pour les informations obligatoires);

Mise à jour du 21 décembre 2014. L’AFSCA de Belgique communique aussi sur ce rappel, mais il n’y a eu pour autant de notification au RASFF. La DGCCRF communique sur ce rappel, enfin …

A propos de la future création d’un institut pour la prévention, la veille et l’intervention en santé publique

15
déc
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Rappel, Santé, Sécurité des aliments.

langueL’époque est aux mégastructures en termes économiques, c’est la mondialisation, nous dit-on, mais, semble-t-il, on aime bien aussi les mégastructures en termes de santé.

Il y avait eu « L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) créée par la fusion de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) et de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) ».

Mais voici que l’on apprend que « le directeur général de l’Institut de veille sanitaire (InVS) et préfigurateur du futur institut pour la prévention, la veille et l’intervention en santé publique, est nommé directeur général par intérim de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes). »

L’Institut de Veille Sanitaire est cet Institut, dont un rapport récent remis à quatre ministres, il faut bien cela en cette période de disette économique, disait à son propos qu’il fallait construire en France une « véritable veille sanitaire » …, tout un programme. Pour réaliser ce ‘véritable’ institut de veille sanitaire, que fait-on, on prend les mêmes et on empile …

Jugez plutôt, on nous dit que « Cette nomination confirme le rapprochement, inscrit dans la future loi de santé, de l’InVS, l’Inpes et l’Eprus, au sein d’un établissement regroupant à la fois les missions de prévention et  de promotion de la santé, d’alertes et de surveillance, et d’intervention et de réponse aux alertes sanitaires. » Est-ce plus clair ?

Je ne sais pas ce que tout cela va changer, mais une chose est certaine, ne comptez pas sur le ministère de la santé et ses satellites pour vous informer d’un banal rappel ou d’une alerte concernant la présence d’un pathogène dans un produit alimentaire, non, tout ce brave monde est aux abonnés absents, comme très souvent le sont la DGCCRF et le ministère de l’agriculture, bref, rien que de très habituel … , tous ces organismes ont tant de mal à être proches des gens !