Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Rappel'

Pas de catégorie

Canada : Rappel de fromages pour cause de présence de E. coli O26:H11

29
juil
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Je ne sais pas s’il y a une relation de cause à effet. Un communiqué de rappel du 28 juillet paru sur le site du ministère de l’agriculture annonce le Retrait de produits fromagers par la société « L’étoile du Vercors », dont des fromages Saint-Félicien, suite à la mise en évidence de la présence de Escherichia coli O26:H11.

La-Fromagerie-Hamel-300x247Le 28 juillet également, selon l’agence canadienne d’inspection des aliments, « La Fromagerie Hamel procède au rappel de fromage « St-Felicien lait cru France (Rhone-Alpes) » de marque La fromagerie Hamel parce que ce produit pourrait être contaminé par la bactérie E. coli O26:H11. Le produit visé décrit ci‑dessous ne doit pas être consommé. »

Produits visés par le rappel
  • Marques commerciales : La Fromagerie Hamel
  • Nom usuel : « St-Felicien lait cru France (Rhone-Alpes) »
  • Format : 180 g
  • Code(s) sur le produit : 11772104, « meilleur avant » 19/08/2014

Ce qu’il faut faire

Vérifiez si vous avez le produit visé par le rappel à la maison. Si c’est le cas, jetez-le ou rapportez-le au magasin où il a été acheté.
Les aliments contaminés par la bactérie pathogène E. coli ne présentent pas nécessairement d’altération visible ni d’odeur suspecte. La consommation d’aliments contaminés par cette bactérie peut occasionner des maladies graves, voire mortelles, qui se manifestent notamment par des douleurs abdominales intenses et de la diarrhée sanguine. Certaines personnes peuvent avoir des convulsions ou des accidents vasculaires cérébraux, d’autres peuvent avoir besoin de transfusions sanguines et de dialyse. Dans certains cas, les dommages causés aux reins sont permanents. Dans les cas graves, la contamination par E. coli peut causer la mort.

Une alerte a été notifiée au RASFF le 28 juillet par la France, référence 2014.1037, pour la présence de Escherichia coli producteurs de shigatoxines(O26 H11eae+ stx1+) dans du fromage au lait de vache fabriqué avec du lait cru de France. Distribution au Canada, Croatie, France, Allemagne, Luxembourg et Royaume-Uni.

Outre le Canada et la France déjà cités, il y a aussi un communiqué de rappel du Luxembourg, « La société CORA a informé l’OSQCA qu’un contrôle a mis en évidence la présence d’Escherichia coli O26:H11 dans le fromage Saint- Félicien « Patrimoine gourmand », vendu au rayon fromages à la coupe. »

Grand jeu de l’été du ministère de l’agriculture : Après les annonces de rappels de produits alimentaires à retardement, le consommateur doit aussi partir la chasse à l’affichette du rappel…

28
juil
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Listeria, Rappel, Réglementation, Sécurité des aliments.

LOGO JEU ETE quadriLe 12 juillet 2014, sur liste Hygiène, un internaute nous expliquait, à propos des rappels de produits alimentaires, dans un message, « Il me semble aussi que ce serait pertinent que le site alimentation.gouv.fr soit exhaustif à ce sujet, car son champ de couverture doit concerner l’ensemble des aliments. »

Puis dans un autre message, « Le fonctionnement d’un service officiel de relais d’alertes qui fonctionne 24H24 et 7J7 a également un coût en main d’œuvre, qui ne serait pas insurmontable s’il s’avérait véritablement plus efficace en terme d’efficacité/coût. Les services officiels disposent par contre déjà de personnels d’astreinte mobilisables les W.E. et jours fériés. »

C’est comme l’on dit très intéressant, mais on en est loin … voir très loin !

Après la fin du week-end, le 28 juillet 2014, le ministère de l’agriculture vient de publier deux communiqués de rappel :

2114_1_M1. Retrait de produits fromagers par la société « L’étoile du Vercors ». La Société L’Etoile du Vercors procède au retrait de la vente des produits suivants :
  • Nom : SAINT-MARCELLIN IGP, SAINT-FELICIEN, SECHON DE VACHE, TOMMES DU DAUPHINE
  • Marque commerciale : toutes marques commerciales
  • DLUO : comprise entre le 04/08/14 et le 03/09/14
  • Numéro d’identification vétérinaire : FR 38-409-001 CE
  • Période de commercialisation : à partir du 07/07/2014 et jusqu’au 27/07/2014
En effet, un contrôle a mis en évidence, dans ces produits, la présence de Escherichia coli O26:H11,

Les magasins concernés par la distribution du lot contaminé ont procédé à son retrait et informé les consommateurs grâce à des affichettes mises sur les lieux de vente concernés. Certains de ces produits ont cependant été commercialisés avant la mesure de retrait.

Auchan rapporte sur son site Rappel Qualité, deux communiqués (affichettes) datés du 26 juillet 2014 : 1 et 2.

L’autre concerne un communiqué de rappel de Gorgonzola daté du 25 juillet 2014, mais l’information n’a été mise en ligne que le 28 juillet.

La société Desailly procède au retrait de la vente de fromages Gorgonzola suite à la mise en évidence de la présence de Listeria monocytogenes.
Les références du produit sont les suivantes :
  • Gorgonzola de marque « Lago Monate »
  • Producteur IGOR (marque sanitaire IT 01.124 CE)
  • Lot n° L.090814161
  • A consommer de préférence avant le 09/08/2014
Ce gorgonzola ayant été vendu à partir du 1er juillet, au rayon traditionnel (à la coupe) les personnes en ayant acheté ne disposent pas des emballages portant ces références.
Il est donc recommandé aux personnes qui auraient acheté du gorgonzola au rayon traditionnel à partir du 1er juillet d’interroger leur magasin pour savoir si ce fromage est concerné par le retrait, et de ne pas le consommer et de le détruire le cas échéant.
Certains de ces produits ont en effet été commercialisés avant cette mesure de retrait.
Des affichettes destinées à l’information des consommateurs ont été mises en place dès aujourd’hui dans les magasins concernés par la vente.

On pourra lire concernant ces rappels, un article du blog. Après les annonces de rappels de produits alimentaires en retard, il faut partir désormais à la chasse à l’affichette … pour rester en bonne santé !

Ronde des rappels 2014 : semaine 30

26
juil
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Rappel, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

Commencées avec « La ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des rappels cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le rappel d’un produit. Les pays frontaliers de la France constituent une aide précieuse. Les informations recueillies sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux).

  • Référence RASFF 2014.1029, dénombrement trop élevé de Escherichia coli (1400 MPN/100g) dans des clams congelées de France ; notification par l’Espagne. Produit (présumé) n’être plus sur le marché.
  • Référence RASFF 2014.1026, migration d’amines primaires aromatiques (> 0,01 mg/kg) dans des pelles à spaghetti en plastique de Chine via l’Espagne ; alerte notifiée par la France. Distribution en France.
  • Référence RASFF 2014.1021, Salmonella 4,5,12:i:- (présence dans 25g) dans de la viande réfrigérée de dinde de France ; notification d’information par la France. Produit (présumé) n’être plus sur le marché.
  • Référence RASFF 2014.1018, mercure (18, mg/kg) dans des longes d’espadon sous-vide réfrigérées de France ; notification par l’Italie. Produit (présumé) n’être plus sur le marché.
  • Référence RASFF 2014.1017, aflatoxines (B1 = 9,53 µg/kg) dans du paprika bio de France ; alerte notifiée par le Luxembourg. Distribution au Luxembourg. Information sur la distribution pas (encore) disponible. Voir le communiqué de rappel du 22 juillet 2014 au Luxembourg et en France ?

Tableau ci-dessous (à la date du 26 juillet 2014) de la liste des pathogènes identifiés dans les denrées alimentaires et les aliments pour animaux pour la semaine 30 de 2014 par les Etats membres.

sem30_path

France : Rappels de plusieurs fromages pour soit présence de E. coli ou soit présence de Listeria monocytogenes

26
juil
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Lait, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Selon le journal Libération du 26 juillet reprenant une dépêche de l’AFP, « La société L’Etoile du Vercors a précisé dans un communiqué avoir procédé au retrait des fromages Saint-Marcellin IGP, Saint-Félicien, Séchon de vache et Tommes du Dauphiné, vendus sous différentes marques commerciales dans toute la France, après la mise en évidence de la présence d’escherichia coli (E. coli) dans ces produits, dont la date limite d’utilisation optimale est située entre le 4 août et le 3 septembre 2014.

« Les magasins concernés par la distribution du lot contaminé ont procédé à son retrait et informé les consommateurs grâce à des affichettes mises sur les lieux de vente concernés », a-t-elle précisé.

Certains fromages ayant été commercialisés avant la mesure de retrait, il est demandé aux personnes qui détiendraient ces produits de ne pas les consommer et de les rapporter à leur point de vente. »

Je ne sais pas si l’on saura de quel type de E. coli il s’agit. Pas encore de nouvelles en ce 26 juillet, ni des distributeurs, ni des autorités …

Par ailleurs toujours selon le journal Libération, « Le grossiste Desailly, à Rungis, a indiqué dans un communiqué distinct avait pris les mêmes mesures pour un gorgonzola de marque «Lago Monate», vendu à la coupe depuis le 1er juillet dans des centres Leclerc en France ainsi que sur des marchés de tout le territoire national.

La présence de la bactérie Listeria monocytogenes a été mise en évidence dans ce produit, dont la date préférable de consommation se situe avant le 9 août 2014.

Ceux qui en auraient déjà consommé et qui présenteraient de la fièvre, accompagnée ou non de maux de tête – les symptômes de la listériose – sont invités à consulter leur médecin traitant, le délai d’incubation pouvant aller jusqu’à 8 semaines en cas d’infection. Le risque est plus particulièrement élevé pour les femmes enceintes, les personnes âgées et/ou immuno-déprimées.

La société Desailly peut être jointe au numéro de téléphone 01 46 87 24 45. »

Pas encore de nouvelles en ce 26 juillet, ni des distributeurs, ni des autorités …

Ce denier rappel me semble être tout aussi distinct d’un rappel récent de gorgonzola du 22 juillet 2014 dans un centre Leclerc pour cause de présence de Listeria monocytogenes. Il avait été question de « Gorgonzola Bassi ».

Etats-Unis : Des audits tierce partie favorables dans des exploitation agricole liées plus tard à des foyers de cas d’infections d’origine alimentaire

25
juil
Aucun commentaire
Classé dans Audit, Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

« Des audits tierce partie ont réalisé des revues de la sécurité des aliments favorables dans des exploitations agricoles liées plus tard à des foyers de cas d’infections d’origine alimentaire », source Food Safety News du 25 juillet 2014.

L’audit tierce partie, qui a passé en revue Jensen Farms, quelques semaines avant que ses melons cantaloups ne provoquent une éclosion mortelle de listériose en 2011, a également donné un audit positif à une exploitation qui a livré de la laitue romaine impliquée dans une plus récente éclosion à E. coli dans les salades de marque Trader Joe’s, selon des documents obtenus par Food Safety News.

?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????PrimusLabs basé en Californie a donné un score de plus de 95% à Ratto Bros. à Modesto, en Californie, le 8 août 2013. Deux mois plus tard, en octobre 2013, au moins 33 personnes sont tombées malades à cause de E. coli O157:H7 dans un foyer de cas d’infection qui impliquait comme source la plus probable de la contamination, de laitues romaine distribuées par Ratto Bros., cultivées par Lake Bottom Farms et vendues par Trader Joe’s et Walgreen.

Après l’éclosion à E. coli,des agents du California Department of Health ont visité Ratto Bros. et ont prélevé des échantillons environnementaux. Cinq prélèvements sur 44 ont été testés positifs pour E. coli, bien que les prélèvements ne soient en conformité génétique avec la souche de l’éclosion et n’ont pas été prises à la ferme.

PrimusLabs a au départ donné à Ratto Bros. un score de 95,91 sur 100 pour le management de la sécurité des aliments et les bonnes pratiques agricoles. La ferme a perdu des points pour avoir une présence d’animaux sur un ranch en l’occurrence des oiseaux, ainsi que des chiens sur un terrain adjacent et une source d’eau, un canal, qui était accessible aux animaux.

A la suite de cela, Ratto Bros. a eu la possibilité d’une action corrective et PrimusLabs a amélioré leur score à 99,32, le seul problème restant étant que les animaux avaient encore techniquement l’accès au canal, malgré le fait que la ferme ait pris un certain nombre d’autres mesures pour prévenir la contamination de l’eau du canal .

PrimusLabs avait donné un score aussi élevé à Jensen Farms à l’été 2011, quelques semaines avant que des consommateurs ne commencent à tomber malade en août 2011 avec des infections à Listeria liées aux melons cantaloups cultivés dans l’exploitation agricole. Au moins 146 personnes avaient été malades et 33 sont décédés de leur infection.

On lira aussi l’article très instructif de Bill Marler, Primus Linked Again to a Great Audit and a Foodborne Illness Outbreak (Primus lié de nouveau à un super audit et à une éclosion de maladies d’origine alimentaire).