Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Réglementation'

Pas de catégorie

Listeria monocytogenes dans les produits alimentaires aquatiques

2
oct
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Listeria, Machines, Microbiologie, Nettoyage-Désinfection, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

Les produits aquatiques sont des produits alimentaires issus de la pêche et de l’aquaculture. Avec la demande croissante de produits alimentaires avec des conservateurs allégés et/ou prêts à être consommés, la prévalence du pathogène d’origine alimentaire Listeria monocytogenes a augmenté, ce qui est un problème de santé publique. Une étude publiée dans Comprehensive Reviews in Food Science and Food Safety* examine l’incidence, l’importance épidémiologique et les voies de contamination par L. monocytogenes dans divers écosystèmes aquatiques, produits de la mer et environnements de transformation. En outre, l’étude résume des données obtenues depuis les années 1990.

secListeria monocytogenes pénètre principalement la chaîne de production alimentaire par la contamination croisée (ou le transfert de contamination) dans les usines de production, ce qui fait que ce pathogène représente une menace majeure pour l’industrie des produits de la mer. Ce pathogène contamine généralement des produits alimentaires à des taux faibles ou modérés, mais les taux impliqués dans les cas de listériose sont nettement plus élevés. La majorité des isolats des produits aquatiques appartenant au sérotype 1/2a et des éclosions ont été liées à des souches hautement similaires, voire à des souches impossibles à distinguer. Plusieurs usines de transformation de produits de la mer sont colonisées par une flore spécifiques « maison » contenant des sous-types d’ADN de L. monocytogenes. Dans de tels cas, les populations de L. monocytogenes peuvent persister et/ou multiplier malgré les obstacles inhérents à leur croissance dans les opérations de conservation et de fabrication des aliments.

Afin de réduire et de prévenir la contamination dans l’environnement de transformation et les produits, les auteurs mettent en évidence la nécessité de détecter les principales sources de contamination et de comprendre les mécanismes qui sous-tendent la persistance des différentes souches de L. monocytogenes dans l’environnement. Les principales zones où Listeria spp. a été détecté ou bien la zone où la contamination la plus importante par Listeria a été observée dans l’environnement de transformation et qui a pu être identifiée. En particulier, les siphons de sol et la zone de pelage difficiles à nettoyer, ainsi que le matériel d’injection de saumure et de tranchage qui sont des réservoirs fréquents de la colonisation par des souches de L. monocytogenes persistantes dans les usines de transformation de poisson ; cependant, d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer l’origine de la contamination.

Les auteurs concluent que le nettoyage et la désinfection de l’usine de production devrait réduire la prévalence de L. monocytogenes, et il est urgent de concevoir des stratégies de désinfection qui ciblent précisément les souches persistantes, par exemple, en utilisant des désinfectants à base de composants actifs plus appropriés contre les biofilms.

*L’article est disponible intégralement et gratuitement.

NB : On lira aussi « Quelques pistes pour se débarrasser des bactéries persistantes dans les entreprises alimentaires », 1 et 2.

Budget 2015 de la France : Plus de contrôleurs signifie-t-il des contrôles plus transparents ?

1
oct
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Volaille.

larry.the_.cable_.guy_.health.inspectorLes abattoirs de volaille vont avoir de la chance … car selon Agrisalon.com citant une dépêche de l’AFP, 60 agents de plus pour effectuer des contrôles vétérinaires.

« Ces agents seront notamment déployés dans les abattoirs de volailles. Dans les faits, les équipes de contrôle reviennent seulement à leurs niveaux de 2012, puisque 60 postes avaient été supprimés en 2012.

L’ancienne majorité avait décidé de supprimer 120 postes. Mais le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll était revenu sur cette décision, supprimant seulement 60 postes et s’engageant à « sanctuariser » les effectifs dédiés à ces contrôles sanitaires.

Après la fraude aux lasagnes cuisinées avec de la viande de cheval en lieu et place du bœuf début 2013, il s’était même engagé à regarnir les équipes. Et Bercy avait aussi promis de stabiliser les effectifs de la répression des fraudes (Dgccrf) après plusieurs années de coupe.

La direction générale de l’alimentation (Dgal) dispose de 1 600 agents en France et aux frontières. Elle effectue plus de 60 000 prélèvements par an et dispose d’un budget de 12 millions d’euros.

Tableau de chasse de l’opération alimentation vacances en Charente Maritime, bis

1
oct
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Vacances d'eteEn juillet 2014, il y avait eu le « Tableau de chasse de l’opération alimentation vacances en Charente Maritime ». Voici, pour ce département, un nouveau tableau de chasse … selon Sud-Ouest du 1er octobre 2014.

Cet été, trois restaurants (un dans l’île de Ré, deux à La Rochelle), un boucher installé en Aunis et un étal installé sur un marché de la Communauté de l’agglomération de La Rochelle ont fait l’objet de fermetures administratives.

De graves manquements à la réglementation, qui concernent principalement l’hygiène alimentaire, sont à l’origine de ces sanctions. Les fermetures ont été effectives jusqu’à ce que les commerçants, qui écopent aussi de procès-verbaux, mettent leur affaire en accord avec la réglementation.

Le nombre de fermetures administratives de restaurants ou commerces de bouche a été multiplié par cinq par rapport à l’été passé. C’est ce qu’ont indiqué ce mercredi, la préfète et les directeurs départementaux de quatre services de l’Etat, qui ont procédé au bilan de l’opération interministérielle vacances. Cette opération s’est déroulée entre le 1er juin et le 16 juin et le 15 septembre.

NB : Je n’ai pas retrouvé de communiqué de la préfecture, si un lecteur l’a, je suis preneur …

Caractérisation des souches de Listeria monocytogenes isolées en Suisse dans des infections humaines de 2011-2013

1
oct
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Listeria, Microbiologie, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

o_Listeria_20monocytogenesRésumé.

Listeria monocytogenes, pathogène d’origine alimentaire émergent, peut causer dans les populations à risque des infections graves qui sont associées à un taux de létalité élevé. Un total de 93 souches de L. monocytogenes isolées de différents patients en Suisse de juillet 2011 à septembre 2013 ont été ensuite caractérisées. La septicémie a été rapportée pour 74,2% des patients, la méningite chez 10,8%, et l’avortement pour 3,2%. La majorité des souches appartenaient au sérotype 1/2a (n = 58) suivi du sérotype 4b (n = 28), 1/2b (n = 5), et 1/2c (n = 2). Les souches représentaient 35 types par séquençage multilocus (multilocus sequence types ou MLST), dont 8 ont été désignés pour la première fois. L’analyse des séquences du gène inlA dans les 35 types de séquence a montré que la plupart des souches codaient pour des protéines pleine longueur. Le screening de la listériolysine S a montré la présence de ce facteur de virulence dans 29 des 33 souches de la lignée génétique I. En utilisant Apal et Ascl pour l’électrophorèse en champ pulsé, la plupart des souches ont montré des profils distincts.

Althaus Denise, Lehner Angelika, Brisse Sylvain, Maury Mylène, Tasara Taurai, and Stephan Roger. Characterization of Listeria monocytogenes Strains Isolated During 2011–2013 from Human Infections in Switzerland. Foodborne Pathogens and Disease.

Rappel du produit PASTAÄLGAR FULLKORN / PASTAÄLGAR chez IKEA Pâtes Alimentaires pour cause de présence de soja non mentionné sur l‘étiquetage

1
oct
Aucun commentaire
Classé dans Allergène, Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Communiqué d’Ikea du 1er octobre 2014. Irappel_patesKEA souhaite attirer l’attention des clients sur le fait que PASTAÄLGAR FULLKORN (pâtes complètes en forme d’élan) et PASTAÄLGAR (pâtes en forme d’élan) vendues à l’Épicerie suédoise peuvent contenir du soja, information qui ne figure pas sur les produits. Nous rappelons ces articles par mesure de précaution, quels que soient les tampons dateurs.

Le soja étant un allergène, certaines personnes qui ne le supportent pas peuvent développer une réaction allergique suite à la consommation du produit.

Le produit ne présente aucun risque pour les personnes qui ne sont pas allergiques ou sensibles au soja.

Les clients allergiques au soja ou qui se sentent concernés par cet avertissement sont invités à rapporter PASTAÄLGAR FULLKORN (pâtes complètes en forme d’élan) et PASTAÄLGAR (pâtes en forme d’élan) au magasin IKEA le plus proche, afin de se faire rembourser intégralement de leur achat.

Nous vous prions de nous excuser pour les désagréments occasionnés.

NB : Le rappel concerne aussi semble-t-il la Belgique et le Luxembourg.