Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Réglementation'

Pas de catégorie

Allemagne : Rappel de Morbier au lait cru pour cause de présence de E. coli O26:H11

31
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Lait, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

En octobre 2013, il y avait eu un rappel de Morbier pour cause de présence de Salmonella.

En février 2014, rappel de Morbier au lait cru pour cause de présence de Listeria monocytogenes, « Morbier au Lait Cru Auchan Terroir 250g », selon un communiqué.

704158+704298+morbier+la+traditionLe 25 août 2014, les autorités allemandes signalent le rappel de Morbier.

Fabricant, Mont de Joux et Distributeur, Fromi.
Cause du rappel : Contamination par des bactéries indésirables (E. coli O26:H11, stx+)
DLUO (date de durabilité minimale ou date limite d’utilisation) : HD 31.08. – 14/08/2014
Le Numéro de lot / lot identification : 77 / Fr 25.041.001 CE
Informations Complémentaires: Communication de la société française « MONT DE JOUX » rappelle La société française « MONT DE JOUX » rappelle le produit suivant :
Nom: Morbier entier ou demi
Marque : TRADITION
Conditionnement : morbier entier ou demi morbier  
N ° de lot. : 77
MHD: 06/09/2014, 09/07/2014, 09.09.2014, 11.09.2014, 14.09.2014
Marque d’identification: FR 25 041 001 CE

Commentaires : E. coli O26:H11 semble être responsable depuis un à deux mois de trois à quatre rappels de plusieurs types de fromages que ce soit au lait cru de chèvre ou au lait cru de vache …

C’est l’histoire d’un consommateur tentant de comprendre comment fonctionnent les rappels d’aliments en France

30
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

communication1Le 26 août 2014, j’apprends par le distributeur Auchan la diffusion de deux communiqués (1 et 2.) de rappels de salades à base pâtes pour cause de présence de Listeria monocytogenes.

Le 26 août 2014, les autorités de sécurité des aliments de Luxembourg mettent en ligne un communiqué de la société Snacking Services signalant la « mise en évidence la présence de Listeria monocytogenes dans des lots de salades à base de pâtes. »

Le 27 et le 28 août 2014, pas d’autres informations …

Le 29 août 2014 est publié une notification d’alerte au RASFF, Référence 2014.1211, concernant la présence de Listeria monocytogenes (1500 ufc/g) dans des salades à base de pâtes de France ; alerte notifiée par la France. Distribution France, Belgique et Luxembourg.

A noter que le ou les prélèvements de ces produits ont été réalisés le 7 août 2014 et la date de notification au RASFF est le 29 août 2014. Ce délai est tout simplement inacceptable !

Le 30 août 2014, l’AFSCA de Belgique publie sur son site un communiqué de rappel de Dessaint des lots de salades à base de pâtes. Problématique, présence de Listeria monocytogenes.

Le 30 août, une alerte enlèvement est déclenchée par le blog pour savoir où sont nos autorités et que faire en cas d’absence d’information et de communication de leur part, dont certaines nous disent, « La transparence, c’est la confiance ». Je ne crois plus à ce discours !

Danemark : Des manipulateurs d’aliments asymptomatiques sont la cause de foyers de cas de maladies d’origine alimentaire

30
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Virus.

Infectious Disease News du 29 août 2014 rapporte qu’au « Danemark, des manipulateurs d’aliments asymptomatiques sont la cause de foyers de cas de maladies d’origine alimentaire ».

Près d’un quart des foyers de cas de maladies d’origine alimentaire de 2005 à 2011 sont causés par des manipulateurs d’aliments asymptomatiques, selon des chercheurs du Statens Serum Institut de Copenhague, Danemark.

CDC_Norovirus« Les symptômes compatibles avec une infection à norovirus chez les membres de la famille, notamment chez des enfants, des manipulateurs d’aliments doivent être pris en compte, car le transfert mécanique de particules virales de domiciles privés vers des cuisines industrielles semble être une cause importante de foyers de cas d’infections », ont écrit les chercheurs dans The Journal of Infectious Diseases. « Les directives existantes recommandent l’exclusion des manipulateurs d’aliments symptomatiques et post-symptomatiques et une hygiène rigoureuse des mains, quand les membres du foyer domestique sont atteints de gastro-entérite. »

Les chercheurs ont examiné 191 éclosions rapportées d’origine alimentaire à norovirus et sapovirus qui ont eu lieu de 2005 à 2011 au Danemark. Ils ont classé les foyers de cas d’infections en cinq groupes en fonction de la source de contamination : manipulateurs d’aliments asymptomatique, manipulateurs d’aliments symptomatiques, production, invités et non résolu. Les manipulateurs de denrées alimentaires asymptomatiques ont été en outre classés en manipulateurs d’aliments post-symptomatiques, manipulateurs d’aliments pré-symptomatiques et présence de gastro-entérite dans le foyer privé du manipulateur d’aliments.

symptoms_of_norovirusL’étude a inclus 191 foyers de cas d’infections comprenant 6 991 cas de maladies enregistrées. Soixante-quatre de ces foyers (34%) ont été causés par des manipulateurs d’aliments, et parmi ceux-ci, 41 des foyers (64%) ont été causés par des manipulateurs d’aliments asymptomatiques. La moitié des manipulateurs d’aliments asymptomatiques avaient des membres du foyer avec une gastro-entérite, et des manipulateurs d’aliments qui ne présentaient aucun symptôme avant ou après la préparation des aliments. Neuf de ces foyers de cas d’infections ont été causés par des manipulateurs d’aliments pré-symptomatiques et 11 ont été provoqués par des manipulateurs d’aliments post-symptomatiques.

Le portage par des manipulateurs d’aliments pré-ou non symptomatiques peut être difficile pour prévenir car aucun signe d’alerte n’est disponible », ont écrit les chercheurs. « Cela rend les précautions générales d’hygiène très importantes, telles que l’hygiène rigoureuse des mains et l’utilisation de gants et de vêtements de protection dans les zones de cuisine. L’exclusion de manipulateurs d’aliments dont des membres de la famille sont atteints de gastro-entérite pourrait être envisagée ».

NB : Pour le rôle des gants dans le transfert de norovirus, on lira, Norovirus se propage facilement par les gants des employés de la restauration commerciale, selon une étude finlandaise.

L’éclosion à Cyclospora au Texas est terminée. De la coriandre mexicaine a été soupçonnée

30
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Microbiologie, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

« L’éclosion à Cyclospora au Texas terminée. De la coriandre mexicaine a été soupçonnée », source CIDRAP News du 29 août 2014.

Du coriandre cultivé dans la zone de Puebla, Mexique, est soupçonné d’être la cause d’au moins certains des cas dans un foyer de cas d’infections à Cyclospora pendant l’été au Texas, qui semble maintenant terminée, selon des responsables de l’Etat et des autorités fédérales.

Au moins 18 autres Etats sont eu des cas de cyclosporose, mais rien n’indique que l’un de leurs cas soit lié à la coriandre du Mexique, a dit dans une mise à jour hier les Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

cilantroTexas, 126 cas

Le Texas Department of State Health Services (DSHS) a déclaré hier que l’éclosion dans l’Etat semble terminer, 126 personnes sont tombées malades après le 1er mai et n’avait aucun antécédent de voyage international dans les deux semaines avant le début de l’éclosion. L’Etat du Texas a eu un total de 166 cas à Cyclospora cette année.

« Le nombre de nouveaux cas de maladies rapporté est revenu à des niveaux habituels, et l’enquête a lié les cas groupés dans quatre restaurants à de la coriandre importée de Puebla Mexique », selon le DSHS dans un communiqué de presse.

Le DSHS et les services locaux de santé ont investigué les cas groupés dans quatre restaurants dans le nord du Texas qui comprenaient un total de 21 personnes qui ont été malades, a indiqué l’agence. Tous les 21 ont déclaré avoir mangé un aliment au restaurant contenant de la coriandre dans les deux semaines précédant la maladie.

Une enquête préliminaire de traçabilité par la Food and Drug Administration américaine (FDA) et le DSHS a identifié Puebla, Mexique, en tant que source de la coriandre qui a été servie dans les quatre restaurants, selon la FDA.

Pas de coriandre contaminée par Cyclospora n’a été retrouvée, mais il y a suffisamment de preuves pour établir un lien épidémiologique étroit entre les maladies et la coriandre, a dit le DSHS. Il a noté que l’État de Puebla a également identifié de la coriandre fraîche comme étant la source d’une éclosion d’infections à Cyclospora en 2013.

En 2014, aux États-Unis, un total de 304 cas

Sur le plan national, les CDC ont déclaré hier que 304 cas de cyclosporose ont été signalés cette année au 26 août. Sur ces cas, 207 patients provenaient de 19 États et n’avaient pas d’antécédents de voyage international dans la quinzaine de jours avant qu’ils soient tombés malades. Le Texas représentait 133 cas (64%) des 207 cas, a indiqué les CDC.

Parmi les 183 personnes avec des informations disponibles, 7 (4%) ont déclaré avoir été hospitalisé, mais personne n’est décédé, a dit le CDC. La plupart des patients (85%) sont tombés malades en juin ou juillet.

Il y a deux semaines, le CDC avait décompté un total de 283 cas de cyclosporose, soit 21 cas de moins que dans la mise à jour d’hier. À ce stade, l’agence n’a pas indiqué su la plupart des patients avait récemment voyagé à l’étranger.

Notant les conclusions du Texas sur la coriandre, la CDC a dit : « À ce jour, il n’existe aucune preuve indiquant que des maladies en dehors du Texas soient liées à de la coriandre de Puebla, au Mexique. »

Plan d’échantillonnage accru par la FDA

Hier, la FDA a annoncé qu’elle allait augmenter la surveillance par échantillonnage de la coriandre importée de Puebla et a travaillé avec les autorités mexicaines afin de déterminer s’il y a une exploitation agricole commune ou une zone de culture là-bas qui aurait pu fournir la coriandre fraîche liée à l’éclosion.

Comme c’est le cas cette année, le Texas a été l’Etat le plus touché par l’éclosion multi-Etats de l’été dernier à Cyclospora, qui a impliqué au moins 631 personnes dans 25 Etats et New York. Les éclosions passées à Cyclospora d’origine alimentaire ont été liées à de nombreux types de fruits et légumes frais importés, dont des framboises, du basilic, des pois mange-tout et du mesclun.

Norovirus se propage facilement par les gants des employés de la restauration commerciale, selon une étude finlandaise

30
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Virus.

The Packer du 29 août 2014 rapporte que norovirus se propage facilement par les gants des employés, selon une étude finlandaise.

Une étude finlandaise confirme ce qui semble être du bon sens : norovirus est facilement transféré vers des aliments prêts à être consommés par la manipulation des employés de la restauration commerciale.

plastic-gloves-stockLes norovirus humains sont une cause majeure de gastro-entérite d’origine alimentaire dans le monde et l’étude réalisée par des chercheuses de la Finnish Food Safety Authority et de l’université d’Helsinki confirment que des aliments exempts de virus et une bonne hygiène des mains sont nécessaires pour prévenir la contamination d’aliments préparés.

Leur étude intitulée, « Norovirus Transmission between Hands, Gloves, Utensils, and Fresh Produce during Simulated Food Handling », est une composante d’un projet sur trois ans dans la détection et l’élimination des virus lors de la manipulation des aliments.

Leena Maunula, lectrice de l’université en médecine vétérinaire, et Maria Rönnqvist, doctorante à l’agence de sécurité des aliments, ont examiné la transmission de norovirus de mains contaminées par le virus vers des gants en latex lors du port de gants.

Les norovirus sont transférés plus efficacement de gants en latex vers des concombres que l’inverse.

Les employés doivent changer de gants souvent car l’étude a montré que les gants sont responsables de la transmission de norovirus des manipulateurs d’aliments vers les aliments et d’un composant alimentaire contaminé par norovirus vers aliments préparés prêts à être consommés.

Des gants contaminés par des virus sont estimés transférer norovirus aux aliments plus efficacement qu’un seul concombre contaminé durant la manipulation.

Maunula et Rönnqvist ont aussi calculé qu’un manipulateur d’aliments excréteur de norovirus préparant des aliments prêts à être consommés va probablement contaminé plusieurs plats pendant son temps de travail, s’il n’a pas une pratique correcte de l’hygiène des mains.

Les chercheuses ont utilisé des prélèvements à l’aide d’écouvillons pour détecter la contamination et d’autres études qu’elles ont menées ont montré que les prélèvements par écouvillons peuvent être réalisés à la surface de feuilles de laitue, une méthode qui pourrait être adoptée pour analyser les surfaces inertes et dures des végétaux, rapportent les chercheuses.

Pour prévenir plus efficacement la contamination, les chercheuses recommandent de réaliser des études complémentaires sur la transmission de norovirus lors de la manipulation des aliments.