Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Salmonella'

Pas de catégorie

Eclosion à Salmonella en Europe : Conseils de la FSA aux restaurateurs

22
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Rappel, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Union Européenne.

Communiqué de la Food Standards Agency (FSA) du 22 août 2014 : Conseils de la FSA aux traiteurs sur la manipulation sécuritaire des œufs

La FSA rappelle aujourd’hui aux traiteurs ses conseils sur la manipulation sécuritaire des œufs. Une forte preuve circonstancielle suggère que les œufs utilisés dans des établissements de restauration peuvent être liés à la récente éclosion à Salmonella en Angleterre.

Il existe également des preuves qui indiquent que des cas en Europe avec les mêmes souches de Salmonella sont associées à la consommation d’œufs.

eggsboxLa FSA rappelle aux traiteurs de l’avis suivant:

  • conserver les œufs à l’écart des autres aliments, quand ils sont encore en coquille et lorsqu’ils sont ouverts
  • ne pas utiliser des œufs endommagés ou sales
  • veillez à ne pas éclabousser un œuf cru sur d’autres aliments, surfaces ou des plats
  • si vous cassez des œufs pour les utiliser plus tard (parfois appelé ‘pooling’) conservez les œufs liquides au réfrigérateur et prendre de petites quantités selon nécessité
  • utiliser tous les œufs liquides poolés le même jour et ne pas y ajouter de nouveaux œufs
  • cuire les œufs et les aliments contenant des œufs bien à cœur
  • utiliser des œufs pasteurisés pour les aliments crus ou légèrement cuits
  • se laver toujours les mains et les sécher soigneusement après avoir touché des œufs ou après les avoir utilisés
  • nettoyer les zones alimentaires propres, la vaisselle et les ustensiles soigneusement et régulièrement, en utilisant de l’eau chaude savonneuse, après avoir travaillé avec des œufs
  • servir des plats d’œufs immédiatement ou les refroidir rapidement et les conserver réfrigérés

Sans lien apparent avec l’éclosion dans trois pays européens, selon le Copenhagen Post du 22 août 2014, des œufs sont rappelés en raison du risque de présence de Salmonella au Danemark.

L’autorité de sécurité des aliments, Fødevarestyrelsen, a ordonné à Hedegaard Foods de rappeler des œufs et un certain nombre de produits à base d’œufs après la découverte de Salmonella dans certains de ses produits.

Selon un communiqué de Fødevarestyrelsen, l’entreprise a trouvé des bactéries dans des cages pendant ses inspections dans une ferme de Grindsted dans le centre du Jutland.

Des ovoproduits pasteurisés fabriqués par la société ont été également rappelés car Salmonella peut survivre à la pasteurisation.

La société dit que les produits sont sûrs même si Salmonella a été retrouvé dans un échantillon prélevé le 15 août, mais Ivan Noes Jørgensen, responsable d’Hedegaard Foods, insiste pour dire que les produits de son entreprise sont sûrs.

« Nous avons analysé l’ensemble de nos produits et ils étaient tous exempts de Salmonella avant d’être expédiés », a dit Jørgensen dans un communiqué.

« La logique  de Fødevarestyrelsen est qu’il peut y avoir aucun doute quant à l’intégrité des produits Hedegaard, mais nous avons rappelé les produits. »

Les produits sont vendus dans une variété de commerces et d’établissements de restauration, dont Netto, Rema 1000, Føtex, Bilka et Lidl. Et ils sont également livrés par un certain nombre de sociétés de restauration.

Ronde des rappels 2014 : semaine 34

22
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

Commencées avec « La ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des rappels cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le rappel d’un produit. Les pays frontaliers de la France constituent une aide précieuse. Les informations recueillies sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux).

  • Référence RASFF 2014.1172, toxine inconnue dans des moules vivantes (Mytilus edulis) des Pays-Bas ; alerte notifiée par les Pays-Bas. Distribution Belgique, France, Pays-Bas.
  • Référence RASFF 2014.1165, Listeria monocytogenes (180 uf/g) dans des semi-conserves d’anchois d’Italie ; alerte notifiée par la France. Pas de distribution dans le pays qui a fait la notification. Date de prélèvement, le 12 août, date de la notification, le 21 août, délai trop long !
  • Référence RASFF 2014.1157, intoxication alimentaire suspectée causée par des moules réfrigérées d’Espagne ; alerte notifiée par la France. Pas de distribution dans le pays qui a fait la notification.
  • Référence RASFF 2014.1155, Salmonella Typhimurium (présence dans 25g) dans des poulets réfrigérés de France ; notification d’information par la France. Distribution Belgique, France, Luxembourg. Date de prélèvement, le 8 août, date de la notification, le 20 août, délai trop long !
  • Référence RASFF 2014.1153, Salmonella Typhimurium (présence dans 25g) dans des escalopes de dindes surgelées de France ; notification d’information par la France. Produit présumé ne plus être sur le marché. Distribution France, Luxembourg. Date de prélèvement, le 5 août, date de la notification, le 19 août, délai trop long !

Pas de tableau cette semaine des pathogènes identifiés dans les denrées alimentaires et les aliments pour animaux pour la semaine 32 de 2014 par les Etats membres. Retour à la normale, dès qu’une connexion fiable sera disponible.

Trois décès signalés parmi les 156 cas au Royaume-Uni dans une éclosion à Salmonella

22
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Union Européenne.

« Trois décès signalés parmi les 156 cas au Royaume-Uni dans une éclosion à Salmonella ». Source Food Safety News du 19 août 2014.

La Public Health England(PHE) étudie une éclosion nationale à Salmonella Enteritidis après que des cas aient été signalés dans le Hampshire, Londres, les West Midlands, le Cheshire et le Merseyside. Ce qui étaient appelés des « cas groupés isolés » au cours des derniers mois sont désormais potentiellement considérés comme étant des cas liés, selon les autorités.

Salmonella-and-raw-eggsIl y a eu 25 cas signalés à Londres et 55 dans le Hampshire, dont 32 liés à la chaîne de restaurants The Real China à Eastleigh en juillet, ont indiqué des responsables. En outre, il y a eu 33 cas signalés dans le Cheshire et 43 dans les West Midlands, dont le dernier cas est lié au Birmingham Heartlands Hospital, où trois personnes malades à cause de Salmonella seraient décédées.

Les résultats des analyses ont montré les 156 cas avaient des souches étroitement apparentées à S. Enteritidis, qui est souvent associé avec de la volaille ou des œufs.

Les investigateurs de la PHE ont dit qu’ils travaillaient avec des représentants de la Food Standards Agency du Royaume-Uni afin de retrouver la source de l’éclosion, qui a également rendu malades 49 personnes en France* et un nombre inconnu en Autriche.

« Nous faisons des progrès et nous espérons avoir des preuves plus concluantes prochainement », a déclaré le Dr Paul Cleary, épidémiologiste principal dans l’enquête de la PHE. « Nous allons continuer à surveiller la situation et, s’il y a d’autres mesures de santé publique nécessaires, alors nous ferons en sorte qu’elles se mettent en place. »

N’importe qui peut être infecté par Salmonella, mais les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire ne fonctionne pas correctement ont un risque plus grand de devenir gravement malade. Les symptômes comprennent une diarrhée aqueuse, des crampes d’estomac et parfois des vomissements et de la fièvre.

* L’InVS a comptabilisé 45 cas. Sur la situation en France on lira, Épisodes récents de TIAC à Salmonella Enteritidis dans l’est de la France.

NBUne recommandation concernant des œufs importés dans le sillage de l’éclosion à Salmonella. « Les restaurants et les traiteurs sont invités à éviter les œufs importés à la suite à une éclosion nationale à Salmonella qui a jusqu’à présent été liée à un restaurant de plats à emporter et d’un hôpital. »

Épisodes récents de TIAC à Salmonella Enteritidis dans l’est de la France

21
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Rappel, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Union Européenne, Volaille.

tiac_headL’ARS Bourgogne et Franche-Comté rapporte dans son Point n°2014/33 du 14 août 2014 une information relative aux «  Épisodes récents de TIAC à Salmonella Enteritidis dans l’est de la France ».

Il en avait été question dans Des cas groupés à Salmonella Enteritidis en Angleterre conduisent à une enquête nationale. Qu’en est-il en France ?

Entre le 23 juin et le 21 juillet, trois épisodes de toxi-infection alimentaire collective (TIAC) à Salmonella Enteritidis survenus dans le Territoire de Belfort ont été signalés à l’ARS de Franche-Comté.

Dès le premier foyer, l’enquête alimentaire menée conjointement par l’ARS et la DDCSPP pointait la consommation d’œufs  crus (préparation de desserts maison) : la direction générale de l’alimentation (DGAL) avait immédiatement suspecté une origine commune avec un épisode similaire survenu dans le Bas-Rhin, les deux familles s’approvisionnant auprès d’une même chaîne de magasins. Dans les deux cas, un même centre d’emballage d’œufs frais en Allemagne était identifié. La détection de la présence de salmonelles sur les lots d’œufs  vendus dans le deuxième épisode confortait cette hypothèse.

La DGAL a exigé de la chaîne de magasins le retrait rappel des lots concernés (il s’agissait de magasins situés dans le Grand est).

Entre le 23 juin et le 21 juillet, six foyers de TIAC à S. Enteritidis déclarés à l’InVS et concernant les départements 54, 57, 67 et 90, ont pu être rattachés à cette origine commune (consommation de desserts/mayonnaise maison à base d’œufs non cuits provenant du même centre d’emballage).

Au total, 45 malades (dont 4 hospitalisés) ont pu être identifiés, dont 16 pour lesquels une coproculture était positive à S. Enteritidis. Le sous-typage par analyse moléculaire (MLVA) a été réalisé par le CNR des Salmonelles qui a retrouvé un même profil pour les 6 foyers.

En parallèle, l’InVS a averti ses partenaires européens de cette épidémie. L’Autriche rapporte aussi avoir des cas de salmonellose à  S. Enteritidis possiblement liés à cette origine.

L’Allemagne a fait détruire le lot de poules concerné et fait procéder au nettoyage et désinfection de l’élevage.

Commentaires : Enfin une information est publiée sur le sujet. Il semble que cela intervienne après que nos amis anglais aient tiré les premiers. Il ne me semble pas avoir entendu parler d’un retrait rappel par le biais du site du ministère de l’agriculture … mais je peux me tromper et la formulation « La DGAL a exigé de la chaîne de magasins » est fantaisiste. La chaîne de magasins n’est pas citée, pourquoi ?

L’ancien directeur de la Peanut Corporation of America est interrogé par l’avocat de la défense

21
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Rappel, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

« L’avocat de la défense interroge l’ancien directeur de l’usine d’arachide dans le procès lié à l’éclosion de Salmonella aux Etats-Unis ». Source Doug Powell du barfblog du 20 Août, 2014.

Les avocats de la défense des trois personnes accusées dans le cadre de l’éclosion mortelle à Salmonella ont cherché à détourner les critiques et ont montré des lacunes dans la version du gouvernement mardi, puis, ils ont questionné un co-accusé, qui est un témoin clé à charge.

Le co-accusé, Samuel Lightsey, était l’ancien directeur de l’usine de transformation d’arachide Géorgie mis en cause dans l’éclosion  de 2008-2009. Il a été inculpé avec son ancien patron, Stewart Parnell, propriétaire de la Peanut Corporation of America ainsi que deux autres accusés. Lightsey a plaidé coupable en mai après avoir réalisé un accord avec le procureur.

PCA.AIB_.certificate2-300x231Les 76 chefs d’accusation accusent Parnell et son frère, broker en denrées alimentaires, Michael Parnell, d’avoir livré des produits contaminés aux clients et d’avoir caché des analyses de laboratoire montrant qu’elles étaient positives pour Salmonella. Ils accusent également Stewart Parnell et la responsable assurance qualité de l’usine, Mary Wilkerson, d’entrave à la justice.

Tom Bondurant, un avocat de Stewart Parnell, a demandé à Lightsey ce qu’il en était au sujet son accord avec le procureur, ce qui lui permet de ne pas faire être condamné à plus de six ans de prison. Il pouvait être condamné à plusieurs dizaines d’années derrière les barreaux.

Bondurant a ensuite souligné que les avocats du gouvernement avaient demandé au juge plus de clémence, dont une absence de peine de prison, si Lightsey pouvait les « aider substantiellement » dans leurs efforts.

« Donc, la vérité seule ne suffit pas. Vous avez besoin d’un scalp pour que ce deal fonctionne, n’est-ce pas ? » a déclaré Bondurant.

Bondurant a posé à Lightsey une série de questions afin de démontrer que Stewart Parnell lui avait donné une autorité considérable sur l’usine de Géorgie et qu’il comptait sur lui.

« Vous preniez des décisions tous les jours sur la façon de faire fonctionner l’usine, n’est-ce pas ? », a demandé Bondurant.

« C’est le boulot », a répondu Lightsey.

Bondurant a également demandé si Lightsey avait passé en revue les audits antérieurs avant l’éclosion à Salmonella qui ont montré que l’usine avait obtenu des notes élevées de la part d’inspecteurs et un dossier qui contenait près de 4000 rapports d’essai de laboratoire, dont une douzaine étaient positifs pour Salmonella.