Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Salmonella'

Pas de catégorie

Des vacanciers britanniques engagent une action en justice contre Thomas Cook, après qu’un père de famille ait contracté Salmonella après séjour dans une station balnéaire turque quatre étoiles

11
déc
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Environnement, Hygiène, Microbiologie, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments.

« Des vacanciers britanniques engagent une action en justice contre Thomas Cook, après qu’un père de famille ait contracté Salmonella après séjour dans une station balnéaire turque quatre étoiles », source Doug Powell du barfblog du 11 décembre 2014.

Une famille de cinq affirme que son séjour dans un hôtel quatre étoiles en Turquie a été ruiné par la maladie et l’un d’entre eux a été contrôlé positif pour la présence de Salmonella après leur retour en Angleterre.

TC_FC_2007_TURKEY-300x161Cheryll Jordan, 45 ans, et son mari Ian, 46 ans ont embauché un avocat pour enquêter sur la cause de la maladie et demander réparation au voyagiste Thomas Cook, si l’hôtel est jugé coupable.

Le couple s’est rendu avec leurs trois enfants à l’Hôtel Marmaris Palace de Dalaman en juin de cette année, s’attendant à dix jours de soleil, de mer et de détente.

Mais le couple a dit qu’ils étaient en colère et bouleversé Après eux, leur fils de sept ans, Lewis est tombé malade avec de la diarrhée et des douleurs abdominales durant quelques jours pendant le voyage.

On les a laissés confinés dans leur chambre d’hôtel et ils ont souffert encore des symptômes pendant quatre mois.

Bailey, 13 ans et un autre fils du couple, Luckas, 5 ans ont été les seuls membres de la famille à échapper à la maladie. En rentrant chez eux à Barrow-in-Furness de Cumbrie, la famille a vu leur médecin généraliste et Ian a été « consterné » d’avoir été contrôlé positif pour la présence de Salmonella.

Etats-Unis : Vidéos éducatives pour prévenir les maladies infectieuses d’origine alimentaire

9
déc
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Films vidéo, Hygiène, Règlementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

Le FSIS de l’USDA propose de « Ne pas laissez E. coli danser sur vos aliments. On estime que 3 000 Américains décèdent d’une maladie d’origine alimentaire chaque année. Vous ne pouvez pas voir les microbes, mais ils peuvent être là. Il faut donc toujours séparer la viande crue des légumes crus. Protégez votre famille, etc., etc. »

Retrouvez les vidéos sur la danse des microbes dans vos aliments, ici.

Ci-dessous la danse de Salmonella puis après celle de E. coli !

Etats-Unis : Un tweet du ministère de l’agriculture demande aux Américains de ne pas manger de pâte crue à cookie

8
déc
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Hygiène, Microbiologie, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments.

Pete Kasperowicz rapporte dans The Blazer que Le ministère américain de l’agriculture a demandé à des millions d’Américains quelque chose qu’ils trouveront probablement impossible à réaliser : arrêter de manger de la pâte crue à cookies.

tweet_usda« Éviter les œufs crus ou partiellement cuits ou les aliments contenant des œufs crus, tels que la pâte à cookies » dans un tweet, voir photo ci-contre.

Proposer cette simple recommandation en 15 mots va changer radicalement la vie de millions de familles qui font régulièrement des cookies et qui invitent les enfants à récupérer la pâte du bol et aux personnes qui mangent la pâte crue à biscuits pré-conditionnée, tout le monde mange de la pâte à cookies avec de la crème glacée.

cookiedough-300x210Bref, cet article mélange allègrement plaisir et recommandations sur la pâte crue à cookies qu’il faut bien évidemment éviter de consommer crue, même si c’est tentant. Il faut dire qu’il y a eu des précédents aux Etats-Unis, voir à ce sujet, Un fils rappelle comment la consommation de pâte crue à cookies a conduit une maman à la mort. Ce n’est seulement en raison de la présence éventuelle de Salmonella potentiellement présents dans des œufs, mais c’est surtout en raison de la présence de E. coli producteurs de shigatoxines (principalement E. coli O157:H7) comme cela a été le cas dans de la pâte à cookies de chez Nestlé Toll House.

Au moins 77 personnes dans 30 Etats et 35 personnes ont été hospitalisées après avoir consommé de la pâte à cookies crue. Le blog avait traité cette pénible affaire par plusieurs articles ici, mais s‘il y a un article à lire, c’est celui de Roy Costa paru en fin d’article dans Des cookies et des hypothèses.

On pourra aussi méditer sur ce dessin ci-dessous de Grand-Mère datant de … 1993, qui mettait en scène Calvin et Hobbes. La mère de Calvin indiquait qu’il ne fallait pas manger de la pâte à biscuits crue en raison du risque lié àSalmonella (ce risque est toujours représenté par Salmonella mais aussi désormais par E. coli O157:H7).

cookie

Rappel produit CARREFOUR Fines Tranches de Pavé au Poivre pour cause de présence de salmonelles

6
déc
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, HACCP, Hygiène, Microbiologie, Rappel, Règlementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, Viande.

2233_1_MLe Bulletin épidémiologique n°65 (décembre 2014) proposait une « Evaluation de la contamination des saucissons secs de porc par Salmonella spp. au stade de la production ». Voir ce lien.

Mais voici que le site Rappels Produits signale 5 décembre 2014 le « Rappel produit CARREFOUR Fines Tranches de Pavé au Poivre ».

Produit rappelé par : Salaisons POLETTE
Secteur : Produits alimentaires – Boissons
Marque : CARREFOUR
Produit : Fines Tranches de Pavé au Poivre
Modèle : Barquette sous film, 100g, vendue au rayon traditionnel Charcuterie
Référence : EAN: 3560070710072
N° lot / N° série : N° lot: DBJ10
DLC: 06/01/2015
Motif du rappel : Présence de Salmonelles
Modalités du rappel : Détruire son produit OU Le rapporter au point de vente
Contact consommateur : Service consommateur CARREFOUR: 09 69 39 7000

L’article mentionné ci-dessus indiquait que les résultats de l’étude, communiqués au cours d’échanges avec les professionnels, permettent de rappeler la nécessité, pour les exploitants du secteur alimentaire :

  • de conduire une analyse des dangers et de définir des mesures de maîtrise efficaces pour maîtriser leur process de fabrication et les caractéristiques physico-chimiques de leurs produits ;
  • de vérifier l’efficacité des mesures de maîtrise par la réalisation d’autocontrôles aux points critiques du processus de production (y compris le contrôle des matières premières).

Ronde des rappels 2014 : semaine 49

6
déc
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Rappel, Règlementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne, Volaille.

RASFF-LogoCommencées avec « La ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des produits cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le retrait/rappel d’un produit. Les informations recueillies ci-après concernent les denrées alimentaires ou les aliments pour animaux de France ou distribués en France. Elle sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux). Pour des raisons inconnues, la plupart des informations diffusées ne sont pas relayées par les autorités françaises auprès des consommateurs …

  • Référence RASFF 2014.1659, Salmonella Typhimurium dans des filets de poulets de Belgique ; alerte notifiée par la Belgique. Distribution Belgique, France, Royaume-Uni. Prélèvement le 21 novembre et notification le 4 décembre, délai trop long !
  • Référence RASFF 2014.1647, Salmonella spp. (présence dans 25g) dans des blancs d’œufs liquides de France ; alerte notifiée par la Grande-Bretagne. Pas de distribution dans le pays qui a fait la notification. Prélèvement le 24 novembre et notification le 3 décembre, délai trop long ! Un communiqué de rappel a été publié sur le site de la Food Standards Agency le 3 décembre 2014.
  • Référence RASFF 2014.1646, Salmonella Montevideo (présence dans 25g) et dénombrement trop élevé de Escherichia coli (80 000 ufc/g) des fromages au lait cru à pâte molle de France ; alerte notifiée par l’Allemagne. Distribution Autriche, Allemagne, Luxembourg, Danemark. Date du prélèvement le 25 novembre 2014, date de la notification, le 3 décembre 2014. Voir ce lien.
  • Référence RASFF 2014.1642, Salmonella Typhimurium (présence 25g) dans des poitrines de poulets réfrigérés d’Allemagne via les Pays-Bas ; notification par la France. Produit présumé ne plus être sur le marché. Date du prélèvement le 13 novembre 2014, date de la notification, le 3 décembre 2014. Peut-on dire que le délai est inacceptable ?
  • Référence RASFF 2014.1639, Listeria monocytogenes (> 6000 ufc/g) dans des fromages au lait cru de France ; alerte notifiée par la France. Mesure prise : retrait du marché mais distribution dans les autres pays (?). Date du prélèvement le 25 novembre 2014, date de la notification, le 3 décembre 2014.
  • Référence RASFF 2014.1637, Salmonella Typhimurium (présence dans 25g) dans de la viande de dinde de France ; alerte notifiée par la France. Distribution France, Belgique. Date du prélèvement le 14 novembre 2014, date de la notification, le 2 décembre 2014. Peut-on dire que le délai est inacceptable ?
  • Référence RASFF 2014.1629, histamine (de 310 à 334 mg/kg) dans de l’albacore congelé d’Inde ; notification par la France. Distribution restreinte au pays qui a fait la notification. Date du prélèvement le 27 mai 2014, date de la notification, le 1er décembre 2014.

Tableau ci-dessous (à la date du 6 décembre 2014) de la liste des pathogènes identifiés dans les denrées alimentaires et les aliments pour animaux pour la semaine 49 de 2014 par les Etats membres, d’après le RASFF. Salmonella présents dans 18 notifications sur 20, pas mal pour un seul pathogène !

sem49_path

sem49_path2