Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Union Européenne'

Pas de catégorie

Ronde des rappels, semaine 21 de 2015

22
mai
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Microbiologie, Rappel, Règlementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

RASFF-LogoCommencées avec la « Ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des produits cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le retrait/rappel d’un produit. Les informations recueillies ci-après concernent les denrées alimentaires ou les aliments pour animaux de France ou distribués en France. Elles sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux). Pour des raisons inconnues, la plupart des informations diffusées ne sont pas relayées par les autorités françaises auprès des consommateurs …

  • Référence RASFF 2015.0619, taux élevé de morphine (96,93 mg/kg) dans des graines de pavot de France via la Pologne. Alerte notifiée par la République Tchèque. Information aux pays concernés dont l’Ukraine et la République Tchèque.
  • Référence RASFF 2015.0616, risque de casse des bouteilles de panaché de France. Alerte notifiée par les Pays-Bas. Rappel auprès des consommateurs par les autorités du NVWA. A noter que Lidl Pays-Bas qui est le distributeur concerné par ce rappel informe ses clients sur ce lien. Autre aspect à signaler, une information des consommateurs sur les rappels existe chez Lidl Pays-Bas mais hélas pas chez Lidl France
  • Référence RASFF 2015.0611, Listeria monocytogenes (< 10 ufc/g) dans du fromage pasteurisé d’Italie. Alerte notifiée par la France. Pas de distribution dans le pays à l’origine de la notification. A noter que la date du prélèvement est le 30 avril, l’alerte a été notifie le 20 mai, délai trop long !
  • Référence RASFF 2015.0610, Salmonella Munchen (présence dans 25g) dans de la poudre de paprika fumé d’Espagne. Alerte notifiée par la Grande Bretagne. Distribution en France, Irlande, Royaume-Uni.
  • Référence RASFF 2015.0605, Listeria monocytogenes (110 ufc/g) dans des fromages au lait cru de France. Alerte notifiée par la France. Distribution Belgique, Allemagne, France, Suède, Espagne. Prélèvement le 7 mai 2015, Notification de l’alerte, 19 mai 2015. Délai trop long !
  • Référence RASFF 2015.0601, Listeria monocytogenes (1300 ufc/g) dans des fromages au lait cru de France. Alerte notifiée par la France. Distribution Belgique, Allemagne, Irlande, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni. Prélèvement le 28 avril 2015, Notification de l’alerte, 18 mai 2015. Délai trop long !
  • Référence RASFF 2015.0600, Salmonella enteritidis (présent dans 25g) dans poussins surgelés de France. Alerte notifiée par le Danemark. Pas de distribution au Danemark. Prélèvement le 21 avril 2015, Notification de l’alerte, 18 mai 2015. Délai trop long !

Information collectée pour la semaine 21 de 2015 à la date du 22 mai 2015.

 ooOOoo

Quelques informations complémentaires sur les rappels :

  • 28 notifications d’alerte depuis le début de l’année 2015 (17 notifications d’alerte pour la même période de 2014) sont rapportées par le RASFF pour des micro-organismes des pathogènes sur les 38 notifications d’alertes (28 pour la même période de 2014) pour des produits d’origine France depuis le début de l’année 2015.

La Société GILLOT (61100 St Hilaire de Briouze) procède aujourd’hui au retrait de la vente des produits suivants :

– Nom : Camembert au lait cru 250g. Marques : Bertrand Crémier ; Bertrand Village ; Petit Normand, Vache Pâture

DLUO : 26/05/15. Numéro de lot : 085 511

– Nom : Petit Camembert au lait cru 150g. Marques : Gillot Noir

DLUO : 28/05/15. Numéro de lot : 085 511

– Nom : Coulommiers au lait cru 350g. Marques : Gillot Noir ; Pâturage

DLUO : 30/05/15. Numéro de lot : 085 511

En effet, un contrôle a mis en évidence, dans ces produits, la présence de Salmonella spp. L’ensemble du lot est retiré de la commercialisation.

NB : Information identique pour Intermarché. On lira l’alerte notifiée au RASFF le 15 mai 2015 dans Ronde des rappels : semaine 20 de 2015.

  • L’AFSCA rapporte le 15 mai 2015 un communiqué d’Euromill Nord au sujet d’un rappel de la farine de sarrasin de la marque Francine. Problématique : taux d’ochratoxine supérieur à la norme autorisée.

Selon le communiqué, des contrôles qualité qui ont mis en évidence un taux d’ochratoxine supérieur à la norme autorisée. Soit, mais cela ne pouvait-il être fait avant de mettre le produit sur le marché (?). A noter que l’alerte au RASFF notifiée par la France a eu lieu le 12 mai 2015. C’est long comme délai d’information des consommateurs !

La « Charcuterie Daniel Bernier » procède aujourd’hui au retrait de la vente de « Rôti de porc cuit à l’ancienne » suite à la mise en évidence de Listeria monocytogenes.

Il s’agit du lot portant les caractéristiques suivantes :

Nature du produit : Rôti de porc cuit à l’ancienne x 5 tranches

Marque : Charcuterie Daniel Bernier

Présentation : conditionné en tranche par 5 sous vide

DLC ou DLUO : 15/05/2015

Code fabrication (ou numéro de lot) : 7480 111

L’ensemble du lot est retiré de la commercialisation

En raison d’une non-conformité microbiologique et par principe de précaution, la société AUCHAN procède au rappel du produit AUCHAN FRAMBOISE 450g.
EAN : 3596710276103
Date Limite d’Utilisation Optimale concernée : DLUO 03/2017

L’ensemble de ce produit est retiré de la commercialisation, cependant certains exemplaires de ce produit ont été commercialisés avant la mesure de retrait. Il est recommandé aux clients ayant fait l’acquisition de ce produit de ne pas le consommer et de le ramener à l’accueil du magasin Auchan où il leur sera remboursé. 

NB : Le terme non-conformité microbiologique ne veut rien dire, mais déjà un précédent rappel de PICARD avait utilisé la même terminologie. Je pencherais, soit pour norovirus ou le virus de l’hépatite A, mais sait-on jamais … Cela étant, s’il y a une non-conformité microbiologique, que vient faire ici le principe de précaution puisque l’on sait ce qu’il y a comme danger dans l’aliment concerné …

Irlande : La FSAI réitère son avis de faire bouillir les baies importées surgelées

22
mai
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Microbiologie, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Union Européenne, Virus.

« La FSAI réitère son avis de faire bouillir les baies importées surgelées », source FSAI du 21 mai 2015.

La Food Safety Authority of Ireland (FSAI a réitéré son avis aux consommateurs de faire bouillir toutes les baies surgelées importées pendant au moins une minute avant de les consommer. Le conseil suit les récentes éclosions à norovirus en Suède et d’hépatite A en Australie liées à la consommation de baies surgelées importées, bien qu’il n’y ait aucune indication que des lots de baies impliquées aient été importées en Irlande.

FrozenBerriesSpreadOutMainL’éclosion en Suède a eu lieu dans une maison de retraite au début de mai, avec 70 personnes atteintes par norovirus. Trois décès ont été rapportés potentiellement liés à ce foyer. L’analyse microbiologique a confirmé que les framboises surgelées importées de Serbie étaient la source de cette éclosion. Contrairement aux recommandations nationales de la sécurité des aliments en Suède, les framboises surgelées importées ont été servies non cuites dans un dessert. En Australie, des baies surgelées importées ont été liées à une éclosion liée au virus de l’hépatite A qui a entraîné plus de 30 personnes malades en février et mars de cette année.

L’avis de faire bouillir toutes les baies surgelées importées a été publié par la FSAI en 2013 au cours de l’enquête sur une éclosion d’hépatite A en Irlande, qui a été liée à de petits fruits rouges surgelés importés. Le conseil a été renouvelé en 2014 suite à l’apparition d’une éclosion en Europe. L’éclosion irlandaise s’est avérée être une partie d’une éclosion multi-Etats, avec plus de 1000 cas signalés dans 12 pays de l’UE. Suite à une enquête à l’échelle européenne la source de l’éclosion n’a jamais été confirmée, toutefois des lots de petits fruits rouges surgelés de douze opérateurs du secteur alimentaire ont été liés à des cas de maladie dans cinq des pays touchés.

La Dr Lisa O’Connor, spécialiste en sciences des aliments à la FSAI déclare : « Il y a un risque permanent dans la chaîne d’approvisionnement mondiale en baies surgelées importées. Par conséquent, nous continuons de recommander que les baies surgelées importées doivent être bouillies pendant au moins une minute avant d’être consommées. Cette mesure de précaution va détruire le virus s’il est présent et est particulièrement important lorsque ces aliments sont servis à des personnes vulnérables telles que les résidents des foyers pour personnes âgées. Alors que les baies fraîches n’ont pas été reliées à ces éclosions, nous rappelons aux consommateurs, comme pour tous les autres fruits et légumes, qu’elles doivent être toujours lavées intensivement si elles sont consommées crues. »

NB : On attendra un jour un avis ou une recommandation de l’Anses … mais en attendant, rien sur la fiche Hygiène domestique de l’Anses.

Ronde des rappels, semaine 20 de 2015

15
mai
2 commentaires
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Non classé, Rappel, Règlementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne, Virus.

RASFF-LogoCommencées avec la « Ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des produits cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le retrait/rappel d’un produit. Les informations recueillies ci-après concernent les denrées alimentaires ou les aliments pour animaux de France ou distribués en France. Elles sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux). Pour des raisons inconnues, la plupart des informations diffusées ne sont pas relayées par les autorités françaises auprès des consommateurs …

Information collectée pour la semaine 20 de 2015 à la date du 16 mai 2015.

 ooOOoo

Quelques informations complémentaires sur les rappels :

  • 16 notifications d’alerte sont rapportées par le RASFF pour des fromages de France contenant des pathogènes (Listeria monocytogenes 7, Salmonella 4, STEC 4 et entérotoxines de Staphylococcus aureus 1) sur les 33 notifications d’alertes pour des produits d’origine France depuis le début de l’année 2015.
  • Auchan publie sur son rappel qualité le rappel le 11 mai 2015 de « Tartine craquante farines de sarrasin et de riz – Gerblé sans Gluten » de la société Nutrition et Santé.
  • Le site Rappel Produits signale le 16 mai 2015 le rappel du produit Francine farine de sarrasin de chez Euromill Nord pour cause de taux d’ochratoxine A supérieur à la normale.
  • Communiqué du 13 mai 2015 du Centre for Food Safety (CFS) de Hong Kong concernant le rappel cinq fromages au lait cru de France pour cause de contamination par Salmonella : Le Petit Fiancé des Pyrénées, La Tomme de Cchèvre Cabrioulet, La Tomme de chèvre Espelette, Le Cabri Ariègeois, Le Carre Ariègeois. Origine France. Date de fabrication entre le 10 mars et le 6 avril 2015.
  • Communiqué du 15 mai 2015 du Centre for Food Safety (CFS) de Hong Kong concernant le rappel d’un lot de fromages au lait cru Saint-Nectaire fermier pour cause de présence de Listeria monocytogenes.

Poussée de fièvre médiatique en Belgique à propos de fromages au lait cru et en guest star, Listeria

14
mai
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Rappel, Règlementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

La Belgique connaît une fièvre médiatique avec ce récent communiqué de l’AFSCA du 13 mai 2015, « L’AFSCA communique la présence de Listeria monocytogenes dans des fromages de Herve produits par l’établissement MUNNIX. Afin de garantir la sécurité du consommateur, l’AFSCA a décidé de retirer du commerce ces fromages de Herve. »

D’après l’avenir.net du 13 mai 2015, « Dans la foulée, environ 1 500 fromages ont donc été saisis de façon conservatoire. « Le producteur doit soumettre ses fromages à analyse afin de prouver que ses produits ne représentent aucun danger», ajoute le porte-parole, qui précise que mettre ces produits sur le marché représente un réel danger, notamment pour les femmes enceintes.

listeriaLe fromager explique également qu’avec moins de 10 unités formant colonie de listéria sur 25 grammes, ses fromages sont sous le taux de 100 ufc/g qui était d’application.

Du côté de l’Afsca, on souligne toutefois qu’il s’agit «d’une réglementation européenne entrée en vigueur en 2005». Si l’Afsca indique n’avoir jamais exigé du fromager qu’il arrête sa production, l’agence précise que s’il poursuit sa production, les trois prochains lots devront être soumis à des analyses qui prouvent qu’ils sont exempts de listéria. »

Le producteur ne semble pas bien connaître la réglementation qui stipule que le critère pour tout produit destiné à être consommé en l’état et trouvé positif en Listeria monocytogenes est < 100 ufc/g pendant toute sa durée de vie. Mais comme le rappelle régulièrement la DGAL en France, « s’il n’y a pas d’éléments permettant de garantir que le taux de 100 ufc/g ne sera pas dépassé à la DLC, est considéré comme une non-conformité qui donne lieu à une alerte. »

Ce texte français dit que la France opère de cette façon, contrairement à de nombreux pays. Il faut donc croire qu’avec ce rappel et ce blocage de fromages, cela ne soit pas le cas … en Belgique aussi !

Enfin, on lira des articles plus ou moins exacts, mais qui aussi posent quelques questions sans réponse, faute d’explications détaillées et de pédagogie sur ce qu’est précisément la réglementation en la matière, du coup les médias s’en donne à cœur joie :

  • « Herve: suite à sa nouvelle descente, l’AFSCA retire du commerce les fromages de la ferme Munnix », source Meuse.be.
  • « Herve: vers la fin du fromage au lait cru? » source RTBF.be.
  • « Un médecin de Liège alerte sur la dangerosité de la listeria dans les produits alimentaires: la bactérie peut représenter un risque pour la santé », source Sudinfo.be.
  • « La listeria dans les aliments, peut-être un risque pour la santé », source l’avenir.be.
  • « Les normes sanitaires modernes tuent-elles les petits producteurs? », source RTBF.be.
  • « Le fromage de Herve au lait cru menacé par une directive européenne? Notre ministre de l’Agriculture se veut rassurant et livre des explications », source RTL.be.

Pour ma part, il me pense que le principal problème pour les fabricants de fromages lait cru est les STEC et non pas Listeria et Salmonella, malgré des rappels de temps à autre …

Mise à jour du 16 mai 2015. Communiqué de l’AFSCA. L’AFSCA mandatée par le Parquet de Verviers dans le cadre de la distribution des fromages de Herve au lait cru placés sous saisie conservatoire (15/05/2015).

Saga du BPA : Le marché du bisphénol A se porte très bien !

12
mai
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

vraiment_sans_bpa« La demande croissante pour les matériaux plastiques polycarbonate devrait stimuler la croissance du marché mondial de bisphénol A (BPA), qui devrait enregistrer un taux de croissance annuel moyen de 5% de 2015 à 2019 », explique un rapport de Technavio.

Bien entendu, il s’agit essentiellement d’une demande croissante pour des usages en électronique, construction et automobile.

Cela étant, en ce qui concerne les emballages alimentaires, l’EFSA avait indiqué, « La conclusion générale est que le BPA présent dans les produits alimentaires ne soulève pas de risque pour la santé humaine parce que les niveaux d’exposition actuels sont bien en-deçà de la DJT-t (dose journalière tolérable – temporaire) de 4 µg/kg de poids corporel/jour. Ceci s’applique également aux femmes enceintes et aux personnes âgées. »

Notons que l’EFSA a modifié le 25 mars 2015 le résumé de son récent rapport sur bisphénol A pour écrire qu’il y avait un « faible risque pour la santé » lors de l’exposition cumulée au produit. Le résumé original du 21 janvier 2015 disait qu’il n’y avait « pas de risque pour la santé », ce qui ne cadrait pas avec le libellé du corps principal de l’évaluation. Source Chemical Watch.

A suivre …