Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Articles de la catégorie 'Viande'

Pas de catégorie

Ronde des rappels 2014 : semaine 37

13
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne, Viande, Volaille.

RASFF-LogoCommencées avec « La ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des rappels cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le rappel d’un produit. Les pays frontaliers de la France constituent une aide précieuse. Les informations recueillies sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux).

  • Référence RASFF 2014.1272, Listeria monocytogenes (< 10 ufc/g) dans du gorgonzola pour pizza d’Italie ; notification par la France. Distribution restreinte dans le pays qui a fait la notificati
  • Référence RASFF 2014.1270, Listeria monocytogenes (130 ufc/g) dans de la charcuterie réfrigérée d’Allemagne ; alerte notifiée par l’Allemagne. Distribution France, Allemagne.
  • Référence RASFF 2014.1266, Salmonella spp. (présence dans 25g) dans des steaks et des brochettes de poulet réfrigérés de Belgique ; alerte notifiée par la Belgique. Distribution France, Pays-Bas.
  • Référence RASFF 2014.1257, Salmonella Enteritidis (présence dans 2 prélèvements de 25g sur 5) dans des poulets crus entiers surgelés de Belgique ; alerte notifiée par la Finlande. Distribution Angola, Benin, Iles Vierges, Finlande, France, Hong-Kong, Panama, Royaume-Uni.

NB : Sur le site de l’AFSCA, il y a un communiqué du 10 septembre sur le « Rappel de certains lots de viande de poulet ». Sur le site des autorités de la sécurité des aliments du Luxembourg, un communiqué du 10 septembre, concernant le « Retrait de cuisses de poulet Delhaize dû à la présence de salmonelles. Les supermarchés Delhaize ont retirés les cuisses de poulet chaudes et les cuisses marinées de leurs rayons dûes à la présence de salmonelles. »

Tableau ci-dessous (à la date du 13 septembre 2014) de la liste des pathogènes identifiés dans les denrées alimentaires et les aliments pour animaux pour la semaine 37 de 2014 par les Etats membres.

sem37_path

Royaume-Uni : Le crime alimentaire ne peut pas être prévenu en raison de la baisse des budgets

9
sept
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Viande.

BritishBobby_406x250« Le crime alimentaire ne peut pas être prévenu en raison de la présence de la baisse des budgets ». Il s’agit d’un article de Richard Lawley paru le 9 septembre 2014 sur son blog Food Safety Watch.

Dans mon dernier article, je demandais au gouvernement britannique de publier la version finale du rapport du professeur Chris Elliot sur les conséquences du scandale de la viande cheval en 2013 sur notre approvisionnement alimentaire. Selon les articles de presse, la publication devait être repoussé au moins à l’automne, mais à la surprise de beaucoup, le rapport a été publié intégralement le 4 septembre. Je ne me fais pas d’illusion sur le fait que la réaction rapide ait quoi que ce soit à voir avec mon article, mais il n’en était pas moins le bienvenu.

???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????The Elliot Review into the Integrity and Assurance of Food Supply Networks – Final Report (ou L’examen par Elliot de l’intégrité et de l’assurance des réseaux d’approvisionnement alimentaire  – Rapport final) est très intéressant à lire. Il identifie des faiblesses dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire du Royaume-Uni, où des esprits criminels pourraient être tentés de se livrer à une falsification, à de la contrefaçon ou d’autre variété de fraudes, et il montre comment nous sommes mal équipés à détecter et à prévenir de tels crimes. Le professeur Elliot fait une série d’excellentes recommandations pratiques, qui, ensemble, permettraient au Royaume-Uni de construire ce qu’il appelle un « réseau national de prévention contre le crime alimentaire ».

Les recommandations sont construites autour de « huit piliers de l’intégrité des aliments » et couvre les audits des fournisseurs, partage de l’information et du renseignement, l’amélioration des ressources des laboratoires d’analyses et la mise en place d’un Unité National Crime Alimentaire (National Food Crime Unit) spécialisée avec des pouvoirs de police à part entière. Les plans impliquent également un rôle d’impulsion de la Food Standards Agency, bien que le professeur Elliot soit allé jusqu’à recommander que la FSA devrait reprendre la responsabilité de l’authenticité des aliments qu’il a perdu au profit du ministère de l’environnement de l’alimentation et des affaires rurales (DEFRA) en 2010.

horse.meat_.09Le DEFRA a publié une réponse au rapport, qui est également une lecture intéressante. À première vue, il semble accepter les recommandations du professeur Elliot et « les principes clés du rapport » et décrit ensuite les actions qui sont déjà en cours. Cependant, comme toujours, le diable est dans le détail, ou dans ce cas, plus dans le manque de détails. Apparemment, la National Food Crime Unit recommandée va être mise en place au sein de la Food Standards Agency et la FSA a déjà commencé à recruter du personnel possédant l’expertise nécessaire pour la faire fonctionner. Jusqu’à 50 nouveaux emplois pourraient être créés, mais il est loin d’être clair comment cette unité sera financée. Il y a déjà eu des rapports pour dire que la FSA est « en restructuration » afin de  faire plus d’argent et il est possible qu’elle devra réduire certaines de ses autres activités.

De même, la réponse DEFRA est d’accord avec le professeur Elliot que le réseau actuel des laboratoires publics d’analyses et d’autres laboratoires d’essais doivent être renforcés et modernisés. Mais il n’y a aucune suggestion sur l’argent qui sera mis à disposition pour y parvenir. Au contraire, il parle d’une meilleure coopération, de la normalisation des méthodes et de la création de « centres d’excellence » dans le réseau existant. Compte tenu de l’état précaire actuel du service des laboratoires publics d’analyses qui sont à court d’argent, il est difficile de voir comment une amélioration significative pourra être atteinte sans un financement plus important.

Si le rapport Elliot a consisté à faire une différence sur la vulnérabilité de l’approvisionnement alimentaire au Royaume-Uni vis-à-vis du crime organisé, cela ne suffit pas d’accord avec lui. Les recommandations doivent être mises en œuvre rapidement et complètement et avec un niveau de financement adéquat. Rien de moins n’est juste que des mesures cosmétiques.

Le rapport final d’Elliot est disponible ici.

NB : Une erreur de traduction et un contresens m’ont fait changé le tire et le sens de cet article. Au lieu du titre initial, Royaume-Uni : Le crime alimentaire ne peut pas être prévenu en raison de la présence d’aliments bon marché, il fallait lire Royaume-Uni : Le crime alimentaire ne peut pas être prévenu en raison de la baisse des budgets. Je présente mes excuses aux lecteurs pour cette erreur.

Danemark : Une éclosion de listériose fait une 15e victime

9
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Listeria, Rappel, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Viande.

listeria« Danemark : Une éclosion de listériose fait une 15e victime », source The Local du 9 septembre 2014.

Un nouveau décès a été confirmé lundi et le nombre cas d’infections a désormais atteint 38 personnes.

Une quinzième personne est décédée de l’éclosion de listériose, a confirmé lundi le State Serum Institute (SSI) du Danemark.

Le nombre de personnes touchées a également augmenté à 38 cas, a dit le SSI.

L’éclosion a été tracée jusqu’à de la charcuterie, rullepølse, fabriquée par la société Jørn A. Rullepølser, qui a été arrêtée.

Un total de 30 produits – dont des variations de rullepølse, du salami et des hot-dogs – a été rappelé.

L’Administration vétérinaire et alimentaire danoise (Fødevarestrylsen) a également averti lundi d’un risque de listeria dans du flétan vendu par la société Hjerting Laks qui est commercialisé dans les magasins Netto, Irma et Føtex.

Les autorités alimentaires ont avisés les consommateurs qui pourraient avoir du flétan (Hellefisk en danois) acheté chez Hjerting Laks avant le 1er juin dans leur congélateur de le jeter ou le retourner à l’endroit où il a été acheté.

Fødevarestrylsen a été critiquée pour ne pas avoir agi assez rapidement pour répondre à l’éclosion de listériose, selon le ministre de l’alimentation et de l’agriculture, Dan Jørgensen, en disant que des « erreurs graves » ont eu lieu.

Malgré les problèmes de listériose qui continuent, et les récentes craintes liées à Salmonella et au SARM, le gouvernement a proposé de réduire le financement de la sécurité des aliments.

Survie de spores de Clostridium difficile à basses températures

8
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Microbiologie, Santé, Sécurité des aliments, Viande.

Clostridium-difficile_456pxRésumé.

La présence de Clostridium difficile a rapporté dans des produits de viande classiquement stockés à basses températures . Cette étude a évalué la viabilité dans une solution tampon phosphate salin (PBS) de spores d’une souche épidémique de C. difficile R20291 (4,6 log ufc/ml) et M120 (7,8 log ufc/ml). La viabilité a été évaluée au cours de 4 mois à -80°C, -20°C, 4°C (réfrigération) et 23°C (température ambiante), et après 10 cycles de congélation (-20°C)/décongélation (23°C). Bien que la viabilité des spores ait diminué, une viabilité significative a été encore observée après 4 mois à -20°C, soit, 3,5 et 3,9 log ufc/ml et à -80°C, soit, 6,0 et 6,1 log ufc/ml respectivement, pour les souches R20291 et M120. La même tendance a été observée pour M120 à 4°C et 23°C, alors que pour R20291 le changement de viabilité était non significatif à 4°C, mais a augmenté de façon significative à 23°C (p > 0,05). Après 10 cycles de congélation-décongélation, la viabilité des deux souches a diminué, mais une fraction importante est restée viable (4,3 et 6,3 log ufc/ml respectivement pour les souches R20291 et M120). Il est frappant de constater que les deux souches ont montré une viabilité plus élevée dans un modèle de viande que dans du PBS. Une diminution faible mais significative (p < 0,05) de 6,7 à 6,3 log ufc/ml de la viabilité de M120 a été observée après un stockage de 2 mois dans le modèle de viande alors qu’une baisse de la population initiale à 3,4 log ufc/ml observée pour R20291 n’était pas significative (p = 0,12). En résumé, les spores de C. difficile peuvent survivre dans des conditions de basses températures pendant un maximum de 4 mois.

Kai Denga, Angela Plaza-Garridoa, J. Antonio Torresb, Daniel Paredes-Sabja. Survival of Clostridium difficile spores at low temperatures. Food Microbiology, Volume 46, April 2015, Pages 218–221, DOI: 10.1016/j.fm.2014.07.022.

Chine : Règlements de comptes des clients d’OSI, McDonald’s, KFC et Pizza Hut …

5
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Viande, Volaille.

webst19254« Yum dit qu’il entend poursuivre en justice OSI sur après le scandale d’approvisionnement en Chine », source Meatingplace du 4 septembre 2014.

Yum Brands a dit qu’il s’attend à des ventes en magasins comparables dans sa division de Chine après une chute de 13% au troisième trimestre et a dit qu’il va intenter une action en justice contre le fournisseur OSI, suite à une alerte à la sécurité des aliments.

Yum a dit avoir déposé une plainte mercredi car deux de ses entreprises KFC et Pizza Hut en Chine ont connu un « important, impact négatif sur les ventes » en raison de la publicité faite sur les mauvaises pratiques de manipulation des aliments par l’ancien fournisseur, Shanghai Husi, une société d’OSI basée à Aurora dans l’Illinois.

« La société prévoit de poursuivre vigoureusement en justice OSI et Husi afin de recouvrer des dommages liés à l’incident », a dit Yum dans le dépôt de la plainte.MW-CO437_china__20140727232405_MG-300x209

Par ailleurs, l’entité McDonald’s China a déclaré à Bloomberg qu’il a nommé un chef de la sécurité des aliments en Chine et va augmenter les audits inopinés de ses fournisseurs.

Les fournisseurs de McDonald’s, McKey Food Services Ltd., Cargill Inc, Hormel Foods Corp., Trident Seafoods Corp. et Fujian Sunner Development Co. augmentent leur production de viande pour remplacer les produits précédents provenant de chez OSI Chine, selon Bloomberg.

Un autre article a suggéré qu’OSI pourrait se retirer totalement du marché chinois.

Cependant, OSI a déclaré dans un communiqué plus tôt cette semaine qu’il était déterminé à rester en Chine et a nommé Golden State Foods, une filiale de KanPak China, afin de gérer son unité de Guangzhou qui produit des produits de légumes et de fruits.

On pourra aussi lire l’article de Doug Powell du barfblog, OSI, le fournisseur de viande de McDonald’s pourrait quitter la Chine après le scandale sur les pratiques d’hygiène.