Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


A propos des conduites à tenir lors de la survenue de maladies infectieuses dans une collectivité

28
jan
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Nettoyage-Désinfection, Règlementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

Le Haut Conseil de la Santé publique publie un guide très bien fait sur la « Survenue de maladies infectieuses dans une collectivité. Conduites à tenir en cas de maladies infectieuses dans une collectivité d’enfants ou d’adultes », mis en ligne le 27/01/2013.

La prévention des maladies infectieuses en collectivité vise à lutter contre les sources de contamination et à réduire la transmission. Les collectivités d’enfants ou d’adultes mettent en contact de nombreux individus dans un espace relativement restreint, ce qui favorise la transmission des agents infectieux.
Dans ce guide, chaque maladie infectieuse a fait l’objet d’une fiche individuelle précisant la période d’incubation, la durée de la contagiosité, les mesures à prendre concernant l’éviction du sujet malade, l’hygiène et la prévention de l’entourage.
De ce fait, les dispositions prévues s’appliquent à l’ensemble des collectivités. Le cas échéant, les mesures de contrôle recommandées ont été adaptées aux types de collectivités.
Ce guide s’adresse aux médecins traitants, aux médecins de ces collectivités qui ont en charge les mesures à prendre en cas de maladies infectieuses en coordination avec les directeurs de collectivité, et aux gestionnaires.

Un exemple de ce qui doit être fait, dans le cadre des « Mesures d’hygiène en collectivités », il y a les « Mesures préventives d’hygiène » :

Elles doivent faire l’objet de procédures écrites, voire affichées, de façon simple et accessible (par exemple l’hygiène des mains).
2.2-1 – Mesures d’hygiène
Ces mesures doivent être appliquées au quotidien par les adultes et les enfants dans toute collectivité d’enfants ou d’adultes.
2.2.1.1 – Hygiène des locaux, du matériel, du linge, de l’alimentation
? Nettoyage quotidien des surfaces lavables en insistant sur les surfaces les plus souvent touchées : poignées de porte, téléphone, clavier, digicode… Une attention particulière sera apportée à l’entretien des sanitaires sans omettre les robinets, chasse d’eau, loquets…, selon les méthodes préconisées et à l’approvisionnement en continu de papier de toilette ;
  • Vidage quotidien des poubelles et autres conditionnements recommandés selon la nature des déchets ;
  • De plus, dans les crèches, maternelles et autres communautés s’occupant de jeunes enfants :
o nettoyage quotidien des pots qui doivent être individuels ;
o changement du linge dès que nécessaire. Les bavettes ou serviettes seront individuelles et lavées dès qu’elles sont visiblement souillées ;
o lavage quotidien des matériels et des jouets ;
o lavage régulier des peluches.
  • Respects scrupuleux des règles d’hygiène alimentaire dans la préparation et la distribution des repas. La maitrise de la qualité passe par la mise en place de la méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point).

Petite remarque très mineure, HACCP s’intéresse à la sécurité des aliments et non pas à la qualité des aliments.

2.2.1.2 – Hygiène individuelle

  • Le lavage des mains est un temps essentiel car la contamination manu portée est responsable de nombreuses infections pour les enfants et les adultes

o le lavage des mains doit être pratiqué avant chaque repas, après chaque passage aux toilettes, après manipulation des objets possiblement contaminés (terre, animal…), après s’être mouché ;
o il est à renouveler chaque fois qu’il y a un contact avec un produit biologique (selles, urines, sang) ;
o le lavage des mains se fait avec un savon liquide et de l’eau. Le séchage des mains doit être soigneux, par tamponnement, de préférence avec des serviettes en papier jetables ou par un système automatique d’air chaud fonctionnant correctement. Les torchons ou serviettes à usage partagé sont à proscrire ;
o les ongles doivent être coupés courts et brossés régulièrement avec une brosse nettoyée et rincée ;
o en l’absence d’accès immédiat à un point d’eau, les produits hydro-alcooliques (PHA) peuvent être utilisés. ;
o dans les établissements hébergeant des personnes à risque, l’utilisation de PHA pour l’hygiène des mains doit être privilégiée. Lorsque les mains ne sont pas souillées visuellement ni humides, la friction doit remplacer le lavage des mains.
  • L’éducation des enfants sur l’importance de l’hygiène corporelle individuelle est un temps essentiel

Bon ben, cela me semble très bien, « ya plus qu'à » …

Articles similaires

Laisser un commentaire


sept + 9 =