Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Le rôle de l’audit tierce partie en sécurité des aliments mis en cause par la FDA dans une contamination par Listeria dans le Colorado

2
oct
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Listeria, Machines, Nettoyage-Désinfection, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

« Un auditeur d’un site producteur de melons cantaloups est également mis en cause dans des accusations criminelles au sujet de la présence de Listeria ». Il s'agit d'un article publié le 2 octobre 2013 par Doug Powell du barfblog.

« Le sous-traitant Primus Labs qui a effectué l'inspection avant récolte chez Jensen Farms a été gravement déficient dans son inspection et ses résultats. »

cantaloupe.hand_-300x168Ce qui, selon Michael Booth du Denver Post, pose la question du rôle de l'auditeur tierce partie.

Cette allégation est contenue dans les documents déposés à la suite des accusations criminelles contre les frères Jensen pour l'épidémie à Listeria liée à des melons cantaloups en 2011 qui a tué 33 personnes, et qui a été faite par le Dr Jim Gorny, qui était alors le conseiller principal au Center for Food Safety & Applied Nutrition de la FDA.

Selon l’article de Booth qui a lu les documents, les Jensen ont eu la visite d'un auditeur  en sécurité des aliments juste avant qu'ils aient expédié les premiers melons cantaloups contaminés, et les accusations fédérales notent que l’auditeur de Primus Labs leur a donné la note de « supérieur »  avec  96 pour cent. Vers le même temps, le gouvernement note que Jensen Farms a fait un pacte avec Frontera Produce afin de distribuer les melons cantaloups à travers le pays .

Les critiques des accusations fédérales et d'ailleurs ont dit qu’un auditeur aurait dû remarquer que les Jensen ont utilisé un mauvais type de matériel pour laver et trier leurs melons. Ils avaient acheté du matériel d’occasion servant à la récolte des pommes de terre, et qui était destiné aux aliments qui seraient entièrement cuits et non pas servis crus. Les machines ont permis à l'eau dans le bac de lavage de devenir contaminée au fil du temps par Listeria « inoculant » les melons cantaloups quand ils étaient lavés. Un système à base de chlore aurait été ajouté pour pulvériser de l'eau anti- bactérienne sur les melons cantaloups, ont dit la FDA et d'autres critiques (même si ce n'était pas à l'époque une règle gouvernementale tangible mais plutôt une suggestion).

Mais qu’a fait la FDA au sujet de ce système trouble tierce partie dans les aliments, où une entreprise qui vend des aliments paie un auditeur pour qu’il approuve la qualité des aliments ? Rien de visible.

La FDA a déclaré dans un communiqué que la poursuite criminelle « envoie le message qu’une attention absolue doit être prise après que des accusations aient été portées afin que des pathogènes mortels ne pénètrent pas dans notre chaîne d'approvisionnement alimentaire. »

La sécurité des aliments est en premier de la responsabilité des producteurs, et certains producteurs sont mieux que d'autres, dit Doug Powell en conclusion de son article.

Articles similaires

Laisser un commentaire


sept + = 16