Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Trois leçons de la gestion de crise de Jindi Cheese en Australie après une éclosion de listériose

22
jan
1 commentaire
Classé dans Curiosité, Hygiène, Listeria, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Smart Company du 21 janvier 2013 rapporte un article de Cara Waters à propos des « Deux morts et une fausse couche liés à l'éclosion de listériose : trois leçons de la gestion de crise de Jindi Cheese en Australie ». Voir Plusieurs cas de contamination à Listeria monocytogenes liés à des fromages Jindi en Australie.

Le producteur de fromages de Victoria Jindi Cheese s’est réfugié dans le silence comme mode de gestion de crise après qu'il fut révélé qu’un habitant de Victoria et un autre de Tasmanie étaient décédés de listériose et une femme fait une fausse couche dans la Nouvelle Galles du Sud.

Le nombre de cas de listériose enregistrés à l'échelle nationale est passé à 18 la semaine dernière et un lien avec les lots du fabricant de  fromages Jindi vendus dans les épiceries fines et les supermarchés a été identifié, bien que Jindi ne soit pas été directement lié aux décès et à la fausse couche.

Le directeur de la santé, le Dr Michael Ackland, a déclaré dans un communiqué du ministère de la santé que des responsables avaient visité l'usine Jindi à Jindivick (Victoria) et ont été satisfaits que les pratiques appropriées de transformation alimentaire, d'hygiène et de surveillance étaient suivies.

« Toutefois, par mesure de précaution la société a démontré son engagement envers la santé et le bien-être de ses clients en mettant en œuvre un rappel volontaire de fromages fabriqués jusqu’au 6 janvier inclus » a dit Ackland.

« Le 7 janvier a mis en place un plan encore plus strict d’analyses des produits et de contrôle qualité, pour lequel Jindi est confiant et veillera à ce que tous les fromages qu'il vend soient sûrs et exempts de contamination bactérienne. »

Les symptômes de la listériose peuvent prendre jusqu'à 70 jours pour apparaître et bien que des premiers cas ont été identifiés en décembre, de nouveaux cas peuvent continuer à émerger.

L’éclosion de listériose est un cauchemar pour Jindi, qui a récemment été vendu pour 20 millions de dollars australiens (15,598 millions d’euros) au géant laitier français Lactalis.

SmartCompany a contacté Jindi pour avoir un  commentaire, mais aucune réponse n’était disponible pour publication.

Cependant, Ross Campbell, directeur et responsable de RCA Crisis Management,  a déclaré à SmartCompany que « Jindi a jusqu'ici fait du bon travail dans le management de la crise de sécurité des aliments. »

Campbell a relevé trois leçons pour les entreprises de l'approche de Jindi :

1. Avoir un plan de gestion de crise

Campbell dit que Jindi semble avoir un plan solide de management de crise qui leur a permis de rappeler les produits rapidement.

« Cela tient à leur procédure de rappel des produits et comment ça s’est mis en place pour manager une crise : une fois que le produit est identifié, ils doivent confirmer la menace, analyser les plaintes ou les problèmes et travailler dans l'étendue du champ d'application par rapport au volume de distribution », explique Campbell. « L’identification précoce du risque pour la santé et la salubrité a été de toute évidence rapide et les mesures qu'ils ont prises indiquent qu'ils avaient une équipe de gestion de crise en place, car Jindi a communiqué avec les parties prenantes, comme les distributeurs assez rapidement. »

2. Travailler avec les services réglementaires

Campbell dit que la gestion de crise doit être soigneusement coordonnée et communiquée à tous les services réglementaires, et dans le cas de Jindi avec la direction de la santé du Victoria.

« Cela doit être lié impeccablement avec le régulateur, et parfois les entreprises prennent un certain temps pour le faire, mais dans ce cas Jindi l’a fait rapidement », dit-il.

3. Etre transparent

La transparence et l'approche ouverte de Jindi dans le traitement de la crise aidera l'entreprise à se remettre de l'éclosion de listériose, selon Campbell.

Il dit Jindi aura à faire face à un redressement à court terme ainsi que des préoccupations sur la marque à long terme.

« Si vous êtes franc et si vous montrez vos processus et vos enquêtes et indiquez clairement comment vous procédez, vous pouvez regagner des parts de marché », a dit Campbell. « Il faudra un peu de temps, les gens vont regarder la marque pendant un certain temps, mais si Jindi peut la relancer la marque avec clarté sur la façon dont ils ont travaillé, je pense que cela va bien fonctionner pour eux. »

Campbell dit qu'il croit que Jindi va se remettre de la crise que le public a été bien informé sur la façon dont l'incident s'est produit et Jindi a eu un fort soutien des experts dans le domaine.

Articles similaires

1 commentaire à “Trois leçons de la gestion de crise de Jindi Cheese en Australie après une éclosion de listériose”

  1. pecquerie a dit :

    surprenant pour des fromagesjindi filiale de  lactalis tous fabriqué au lait pasteurisé ?j'ai passé sur la liste h un message si des info ayant identifié le bug dans le process avait été publiée

    wait and see

Laisser un commentaire


8 + quatre =