Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


C’est la rentrée, le lavage des mains est de nouveau sur la sellette un peu partout dans le monde, mais peut-on réellement se laver les mains un peu partout dans le monde ?

1
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Virus.

Selon ce site, Le docteur Adjoboua Edgar Valery de l’institut Pasteur d’Abidjan a insisté, jeudi, sur le lavage des mains qu’il affirme être la première source de contamination de la fièvre Ebola qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest.

child-hand-washing-lgÇa me permet être une bonne décision de bon sens, mais il n’est pas toujours ainsi dans les pays dits développés …

Ainsi Doug Powell du barfblog rapporte dans un article, « Les enfants devraient-ils être autorisés à se laver les mains à l’école  ou bien le désinfectant est-il suffisant ? » On posera sans doute  un jour la question à la nouvelle ministre, à moins qu’elle ait d’autres sujets de préoccupations d’ici la rentrée de demain …

Un internaute a écrit à Doug Powell pour luire rapporter que dans une école élémentaire des États-Unis, les élèves de 5e année ne sont pas autorisés à se laver les mains après avoir été aux toilettes, un enseignant se tient à l’extérieur des toilettes avec du désinfectant pour les mains chaque fois qu’un enfant quitte les toilettes. Les sèche-mains (électriques ? –aa) sont trop bruyants et les enseignants ne veulent pas de mains mouillées, car il n’y a pas d’essuie-mains en papier.

Le secrétaire général adjoint des Nations-Unies, Jan Eliasson, a averti que le manque de progrès dans le monde à propos de la construction de toilettes et que la défécation en plein air a un un effet « énorme » sur la santé, la sécurité sanitaire, l’éducation, la prospérité et la dignité de 2,5 milliards personnes.

Tout ceci n’est peut-être pas forcément lié, mais une hygiène adaptée nécessite l’accès à des outils appropriés.

jon.stewart.handwashing.2002-300x162Au Danemark, près d’un quart des foyers de cas de maladies d’origine alimentaire de 2005 à 2011 ont été causés par des manipulateurs d’aliments asymptomatiques, selon des chercheurs du Statens Serum Institut de Copenhague.

« Les symptômes compatibles avec une infection à norovirus chez des membres de la famille, notamment chez les enfants, des manipulateurs d’aliments doivent être pris en compte, car le transfert mécanique de particules virales des foyers domestiques vers des cuisines industrielles semble être une cause importante de foyers de cas d’infection », ont écrit les chercheurs dans The Journal of Infectious Diseases. « Les directives existantes recommandent l’exclusion des manipulateurs d’aliments symptomatiques et post-symptomatiques et une hygiène rigoureuse des mains, quand les membres du foyer domestique sont atteints de gastro-entérite. »

Une étude en Finlande a conclu que norovirus est facilement transféré aux aliments prêts à être consommés par la manipulation des employés de la restauration commerciale ou collective.

Des chercheurs de l’Autorité finlandaise de sécurité des aliments et l’Université d’Helsinki confirment que des composants alimentaires exempts de virus et une bonne hygiène des mains sont nécessaires pour éviter la contamination des aliments préparés.

NB : Promouvoir l’hygiène des mains, c’est bien, mais les outils doivent être aussi être là ! Et, sont-ils présents ?

On lira aussi un article paru dans Food Safety News, Food Safety Education vs. Reality.

ooOOoo

Statistiques de ce blog selon Médiamétrie-eStat,

  • août 2014, 24337 pages vues, 15600 visites et 12897 visiteurs

C’est l’histoire d’un consommateur tentant de comprendre comment fonctionnent les rappels d’aliments en France

30
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

communication1Le 26 août 2014, j’apprends par le distributeur Auchan la diffusion de deux communiqués (1 et 2.) de rappels de salades à base pâtes pour cause de présence de Listeria monocytogenes.

Le 26 août 2014, les autorités de sécurité des aliments de Luxembourg mettent en ligne un communiqué de la société Snacking Services signalant la « mise en évidence la présence de Listeria monocytogenes dans des lots de salades à base de pâtes. »

Le 27 et le 28 août 2014, pas d’autres informations …

Le 29 août 2014 est publié une notification d’alerte au RASFF, Référence 2014.1211, concernant la présence de Listeria monocytogenes (1500 ufc/g) dans des salades à base de pâtes de France ; alerte notifiée par la France. Distribution France, Belgique et Luxembourg.

A noter que le ou les prélèvements de ces produits ont été réalisés le 7 août 2014 et la date de notification au RASFF est le 29 août 2014. Ce délai est tout simplement inacceptable !

Le 30 août 2014, l’AFSCA de Belgique publie sur son site un communiqué de rappel de Dessaint des lots de salades à base de pâtes. Problématique, présence de Listeria monocytogenes.

Le 30 août, une alerte enlèvement est déclenchée par le blog pour savoir où sont nos autorités et que faire en cas d’absence d’information et de communication de leur part, dont certaines nous disent, « La transparence, c’est la confiance ». Je ne crois plus à ce discours !

Danemark : Des manipulateurs d’aliments asymptomatiques sont la cause de foyers de cas de maladies d’origine alimentaire

30
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Virus.

Infectious Disease News du 29 août 2014 rapporte qu’au « Danemark, des manipulateurs d’aliments asymptomatiques sont la cause de foyers de cas de maladies d’origine alimentaire ».

Près d’un quart des foyers de cas de maladies d’origine alimentaire de 2005 à 2011 sont causés par des manipulateurs d’aliments asymptomatiques, selon des chercheurs du Statens Serum Institut de Copenhague, Danemark.

CDC_Norovirus« Les symptômes compatibles avec une infection à norovirus chez les membres de la famille, notamment chez des enfants, des manipulateurs d’aliments doivent être pris en compte, car le transfert mécanique de particules virales de domiciles privés vers des cuisines industrielles semble être une cause importante de foyers de cas d’infections », ont écrit les chercheurs dans The Journal of Infectious Diseases. « Les directives existantes recommandent l’exclusion des manipulateurs d’aliments symptomatiques et post-symptomatiques et une hygiène rigoureuse des mains, quand les membres du foyer domestique sont atteints de gastro-entérite. »

Les chercheurs ont examiné 191 éclosions rapportées d’origine alimentaire à norovirus et sapovirus qui ont eu lieu de 2005 à 2011 au Danemark. Ils ont classé les foyers de cas d’infections en cinq groupes en fonction de la source de contamination : manipulateurs d’aliments asymptomatique, manipulateurs d’aliments symptomatiques, production, invités et non résolu. Les manipulateurs de denrées alimentaires asymptomatiques ont été en outre classés en manipulateurs d’aliments post-symptomatiques, manipulateurs d’aliments pré-symptomatiques et présence de gastro-entérite dans le foyer privé du manipulateur d’aliments.

symptoms_of_norovirusL’étude a inclus 191 foyers de cas d’infections comprenant 6 991 cas de maladies enregistrées. Soixante-quatre de ces foyers (34%) ont été causés par des manipulateurs d’aliments, et parmi ceux-ci, 41 des foyers (64%) ont été causés par des manipulateurs d’aliments asymptomatiques. La moitié des manipulateurs d’aliments asymptomatiques avaient des membres du foyer avec une gastro-entérite, et des manipulateurs d’aliments qui ne présentaient aucun symptôme avant ou après la préparation des aliments. Neuf de ces foyers de cas d’infections ont été causés par des manipulateurs d’aliments pré-symptomatiques et 11 ont été provoqués par des manipulateurs d’aliments post-symptomatiques.

Le portage par des manipulateurs d’aliments pré-ou non symptomatiques peut être difficile pour prévenir car aucun signe d’alerte n’est disponible », ont écrit les chercheurs. « Cela rend les précautions générales d’hygiène très importantes, telles que l’hygiène rigoureuse des mains et l’utilisation de gants et de vêtements de protection dans les zones de cuisine. L’exclusion de manipulateurs d’aliments dont des membres de la famille sont atteints de gastro-entérite pourrait être envisagée ».

NB : Pour le rôle des gants dans le transfert de norovirus, on lira, Norovirus se propage facilement par les gants des employés de la restauration commerciale, selon une étude finlandaise.

Norovirus se propage facilement par les gants des employés de la restauration commerciale, selon une étude finlandaise

30
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Virus.

The Packer du 29 août 2014 rapporte que norovirus se propage facilement par les gants des employés, selon une étude finlandaise.

Une étude finlandaise confirme ce qui semble être du bon sens : norovirus est facilement transféré vers des aliments prêts à être consommés par la manipulation des employés de la restauration commerciale.

plastic-gloves-stockLes norovirus humains sont une cause majeure de gastro-entérite d’origine alimentaire dans le monde et l’étude réalisée par des chercheuses de la Finnish Food Safety Authority et de l’université d’Helsinki confirment que des aliments exempts de virus et une bonne hygiène des mains sont nécessaires pour prévenir la contamination d’aliments préparés.

Leur étude intitulée, « Norovirus Transmission between Hands, Gloves, Utensils, and Fresh Produce during Simulated Food Handling », est une composante d’un projet sur trois ans dans la détection et l’élimination des virus lors de la manipulation des aliments.

Leena Maunula, lectrice de l’université en médecine vétérinaire, et Maria Rönnqvist, doctorante à l’agence de sécurité des aliments, ont examiné la transmission de norovirus de mains contaminées par le virus vers des gants en latex lors du port de gants.

Les norovirus sont transférés plus efficacement de gants en latex vers des concombres que l’inverse.

Les employés doivent changer de gants souvent car l’étude a montré que les gants sont responsables de la transmission de norovirus des manipulateurs d’aliments vers les aliments et d’un composant alimentaire contaminé par norovirus vers aliments préparés prêts à être consommés.

Des gants contaminés par des virus sont estimés transférer norovirus aux aliments plus efficacement qu’un seul concombre contaminé durant la manipulation.

Maunula et Rönnqvist ont aussi calculé qu’un manipulateur d’aliments excréteur de norovirus préparant des aliments prêts à être consommés va probablement contaminé plusieurs plats pendant son temps de travail, s’il n’a pas une pratique correcte de l’hygiène des mains.

Les chercheuses ont utilisé des prélèvements à l’aide d’écouvillons pour détecter la contamination et d’autres études qu’elles ont menées ont montré que les prélèvements par écouvillons peuvent être réalisés à la surface de feuilles de laitue, une méthode qui pourrait être adoptée pour analyser les surfaces inertes et dures des végétaux, rapportent les chercheuses.

Pour prévenir plus efficacement la contamination, les chercheuses recommandent de réaliser des études complémentaires sur la transmission de norovirus lors de la manipulation des aliments.

Le Top 9 des scandales alimentaires dus à des marques étrangères en Chine !

28
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

La Chine apprend vite en termes de communication mais aussi en termes de communication à propos des risques. Déjà, des entreprises informatiques, Apple et Microsoft sont train d’en faire les frais, mais que dire de ce pseudo classement du top 9 des scandales alimentaires dus à des marques étrangères en Chine. On pourrait dire que la meilleure défense est l’attaque de ces groupes étrangers, pour mieux masquer les lacunes considérables, pour ne pas dire plus, des entreprises alimentaires chinoises en matière de sécurité des aliments, à vous de voir …

Voici donc ce triste « Top 9 des scandales alimentaires dus à des marques étrangères en Chine », source Le Quotidien du Peuple220px-Chinese_Food_Safety_Poster

Ecœurés par les scandales de sécurité alimentaire qui se sont multipliés au cours des dernières années, de nombreux consommateurs chinois se sont tournés vers les fournisseurs de produits alimentaires occidentaux, pour y rechercher des solutions à la fois fiables et délicieuses, en particulier en ce qui concerne les aliments pour bébés.
Mais hélas, là aussi, ils ont rencontré les mêmes problèmes, encore et encore.
A peine la fureur causée par le scandale de la viande périmée de Shanghai Husi Food Co commençait-elle à se calmer que ce fut au tour d’HJ Heinz d’être épinglé pour la vente de produits contenant des niveaux excessifs de plomb.
La Chine pourra-t-elle jamais résoudre le problème de la sécurité alimentaire et les consommateurs chinois ne sont-ils pas en train de perdre confiance en la qualité des aliments importés ?
Jetons un œil à quelques-uns des plus grands scandales alimentaires dans lesquels des marques mondiales se sont trouvées impliquées ces des dernières années en Chine.

1. H.J. Heinz

HJ Heinz Co, entreprise alimentaire américaine, est l’un des producteurs de produits alimentaires infantile les plus populaires en Chine.
L’Administration des produits alimentaires et médicamenteux de la province du Zhejiang a annoncé le 18 août avoir mis sous scellés 614 boîtes de produits pour bébés à base de céréales fabriquées par HJ Heinz après qu’il ait été découvert des niveaux excessifs de plomb, dans des boîtes de 400 grammes d’« AD calcium Salut-Protein cereals » portant le numéro de lot 20140413 lors d’une inspection alimentaire régulière qui a eu lieu au deuxième trimestre.

2. OSI Group

OSI n’est pas un nom très populaire, mais cette société qui s’est trouvée au centre d’un retentissant scandale alimentaire en Chine participe à la fabrication de certains des spécialités alimentaires les plus populaires au monde.
OSI Group, une société privée basée à Aurora, dans l’Illinois, s’est retrouvée sous le feu des projecteurs quand une chaîne de télévision chinoise a annoncé que l’une de ses usines de Shanghai reconditionnait de la viande de bœuf et de poulet périmée et y collait de nouvelles dates d’expiration.
La peur a alors submergé des chaînes d’alimentation célèbres qui s’approvisionnaient d’une unité de l’OSI de la région de Shanghai, Husi Food Co.
La controverse s’est aggravée lorsque cinq employés de Husi ont été arrêtés par la police. Un responsable de la réglementation de la sécurité alimentaire de la Chine a déclaré aux médias que certains des comportements illégaux qu’il a découverts étaient un arrangement « organisé » par Husi elle-même.

3. KFC

Le dernier scandale lié à l’utilisation de viande périmée par des chaines de restauration rapide n’est pas la seule peur que cette chaîne de fast-foods américaine a causée aux consommateurs chinois.
Déjà en juillet 2013, la Télévision Centrale de Chine avait révélé que des échantillons de glace prélevés chez KFC à Beijing contenaient 12 fois plus de bactéries que l’eau des toilettes et 19 fois les niveaux de bactéries autorisées pour l’eau potable en Chine. Une série de scandales alimentaires qui a eu lieu ces dernières années, comme des poulets rapide croissance utilisés par KFC et aussi un rapport selon lequel la viande de KFC contenait du naphtalène rouge, a ébranlé la confiance des consommateurs chinois dans cette célèbre marque.

4. McDonald’s

Après que Shanghai Husi Food Co, fournisseur de longue date de viande de McDonald’s ait été fermé, la célèbre marque de fast-food s’est de nouveau retrouvée sous le feu des projecteurs pour un autre scandale de sécurité alimentaire.
L’impact sur les menus de McDonald’s a cette fois été encore plus fort. Une porte-parole, Heidi Barker Sa Sichem, a ainsi déclaré que l’usine de Shanghai fournissait aussi des produits comme des galettes de saucisses, de jambon, de bœuf et des nuggets de poulet. A la date du 23 juillet, les restaurants McDonald’s de Shanghai n’étaient toujours pas en mesure de servir certains articles.
Un scandale datant de 2013 a également montré que McDonald’s avait aussi utilisé de la viande de poulet à croissance rapide.
Selon un expert, en raison de la grande taille du marché de la restauration rapide en Chine, qui constitue un obstacle à une régulation cohérente, les entreprises étrangères vont avoir besoin d’investir beaucoup plus de ressources dans leurs lignes d’approvisionnement.

5. Starbucks

Le dernier scandale lié au secteur de la restauration rapide en Chine a cette fois mis des produits chaîne américaine de cafés Starbucks sous les feux de l’actualité. Starbucks a en effet indiqué que certains de ses cafés ont commercialisé des produits contenant du poulet venant de Shanghai Husi Food Co, soupçonnée d’utiliser de la viande périmée.
La société basée à Seattle a déjà fourni 725 000 heures de formation à 14 000 employés en Chine et muté plus de 110 jeunes employés dans leur ville natale pour devenir des responsables de nouveaux magasins.
En 2013, Starbucks a été inquiété pour avoir utilisé de l’« eau de toilettes » pour infuser son café après que des photos d’un robinet « Starbucks Only » dans une salle de bains soient apparus sur la toile à Hong Kong.
Le tabloïd hongkongais Apple Daily avait publié les premières images de cette pratique douteuse dans un article indiquant que le personnel de Starbucks s’approvisionnait en eau dans des toilettes publiques du garage de l’immeuble plusieurs fois par jour et l’utilisait pour préparer le café.

6. Pizza Hut

Lorsque Shanghai Husi Food Co a vu ses activités arrêtées, ce fut au tour de Pizza Hut de se retrouver également sur la liste des chaînes ayant utilisé de la viande périmée.
Yum! Brands, qui possède Pizza Hut, a annoncé avoir arrêté d’acheter des produits à base de viande provenant du fournisseur de Shanghai, et a réaffirmé leur tolérance zéro envers les comportements illégaux en matière de sécurité alimentaire.
L’an dernier, un restaurant de Chongqing de la chaîne de fast-food aurait également servi des produits périmés. Une cliente avait ainsi acheté une portion de riz frit, et s’était rendu compte que non seulement ce n’était pas ce qu’elle avait commandé, mais que c’était aussi une assiette de nourriture froide cuisinée quatre heures auparavant. En colère, elle a accusé la célèbre chaîne d’être « indifférente à la santé du client ».

7. Wal-Mart

En juin 2014, l’Administration des produits alimentaires et médicamenteux de Beijing a publié des informations sur la sécurité alimentaire demandant le retrait de la vente de 11 aliments, dont trois types de champignons qui contenaient des niveaux excessifs de cadmium, vendus dans les magasins Wal-Mart. La société a répondu, disant que les champignons avaient été retirés des rayons.
Le cadmium n’a pas été ajouté aux produits manufacturés, mais provenait de la pollution des sols, de l’eau et de l’air. Sur le long terme, une petite quantité de cadmium risque d’endommager les reins et les os du corps humain.
En décembre 2013, de la viande d’âne vendue par le détaillant américain Wal-Mart à Jinan, dans la Province du Shandong s’était déjà révélée contenir de l’ADN de renard. La police avait enquêté sur le fournisseur de la viande, Shandong Dezhou Fujude Food Ltd Co. Tous les produits de Dezhou avaient été retirés des rayons des magasins Wal-Mart.
Wal-Mart a présenté ses excuses au public et annoncé une indemnisation des consommateurs. La réglementation relative à la sécurité alimentaire et aux achats de nourriture de la société devait également être renforcée.

8. Fonterra

La passion des consommateurs chinois pour les produits laitiers néo-zélandais a subi un coup majeur en Août l’année dernière, avec la perte de confiance qui a suivi le rappel de tonnes de produits de poudre de lait vendus par le producteur laitier local Fonterra.
Des tests avaient montré que quelques-uns des produits contenaient des bactéries pouvant causer le botulisme. Les produits à base de lactosérum contaminés avaient été vendus à des tiers qui les utilisaient pour produire des boissons sportives et des formules pour bébé.
Environ 1 000 tonnes de produits ont été concernées par le rappel dans sept pays. Quatre fabricants chinois; Dumex Baby Food Company, deux filiales du fabricant de boissons Wahaha Group et Shanghai Sugar, Tobacco and Alcohol avaient utilisé les produits potentiellement contaminés. La filiale chinoise de Coca-Cola a également été touchée. Les autorités chinoises de la sécurité alimentaire de la Chine ont ordonné aux importateurs de rappeler tous les produits potentiellement infectés et bloqué les importations de tous les produits de lait en poudre en provenance de Nouvelle-Zélande.

9. Hero Nutradefense

En mars 2013, la Télévision Centrale de Chine a diffusé un reportage hebdomadaire sur la qualité qui a révélé que les préparations pour nourrissons en poudre de Hero Nutradefensen importées des Pays-Bas auraient été produites illégalement par Xile Li’er Import et Export Co à Suzhou, en Chine même.
Le produit Nutradefense en cause aurait été fait à base de poudre de lait maternisé de provenance inconnue et de lait en poudre expiré. Xile Li’er avait également modifié la production et les dates d’expiration et avait procédé à un reconditionnement.
Tous les produits avec l’étiquette « Nutradefense » avaient dû être retirés des rayonnages des grands magasins ainsi que des magasins en ligne.
Des préparations pour nourrissons et autres aliments nutritifs du Hero Group présentés sur le stand de Xile Lier Import et Export Co lors de l’Exposition internationale des produits laitiers à Beijing, le 10 octobre 2012.