Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Rappel de moulins de mélange de poivre en France en raison de la présence de morceaux de verre

16
avr
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

poivre_kaniaSelon cet extrait du communiqué des autorités allemandes, Weiand GmbH de Dissen, rappelle actuellement le produit « Kania, moulin à poivre mélange de poivre en verre, 35  g » avec une date limite d'utilisation optimale « fin 2018 », vendu chez Lidl Allemagne. Il ne peut être exclu que les produits concernés aient été endommagés par du verre des moulins à épices pendant la production. Il existe donc une possibilité que les particules de verre risquent de tomber du moulin à poivre en verre défectueux. En raison du risque potentiel de blessure lors de la consommation, les clients doivent prêter attention à ce rappel et ne jamais utiliser ce produit.

Ce rappel est lié à l’alerte notifiée au RASFF, 2014.0520, par l’Allemagne en raison de la présence de verre dans des moulins à poivre en verre d’Allemagne. Une distribution a eu lieu en Allemagne, Autriche et France.

On devrait donc s’attendre prochainement à un communiqué de nos autorités en ce sens et/ou, éventuellement, du distributeur Lidl en France (pensez à rayer la mention inutile).

La mention à rayer est celle de nos autorités car, oh miracle, Lidl France explique sur son site ce rappel dans un communiqué du 15 avril 2014. Je confirme aussi que la réaction de Lidl France a été très rapide … comme celle de Lidl Allemagne et des autorités allemandes.

A suivre …

De la surveillance des cas de STEC O104:H4 post épidémiques en Allemagne.

11
avr
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Union Européenne.

Un nouvel article venu d’Allemagne pour mieux comprendre ce qui s’est passé dans cette massive épidémie à Escherichia coli producteurs de shigatoxines O104 :H4 en 2011. Ci-après, l’article paru dans Eurosurveillance revient sur la surveillance des cas de STEC O104:H4 post épidémiques en Allemagne.

Ecoliarrows_320x175Résumé.

Après l'épidémie massive d’infections à Escherichia coli producteurs de shigatoxines (STEC) de sérotype O104:H4 en Allemagne pendant l'été 2011, la surveillance post-épidémique vis-à-vis de nouvelles infections par ce type de STEC a été maintenue jusqu'à la fin 2011. La surveillance a été basée sur la déclaration nationale obligatoire des infections à STEC et la complication associée des syndromes hémolytiques et urémiques (SHU), ainsi que sur les données obtenues à partir d'un questionnaire. Entre la fin de l'épidémie (5 juillet) et le 31 décembre 2011, un total de 33 cas de post-épidémique a été enregistré. Les cas post-épidémique sont survenus avec une fréquence décroissante vers la fin de l'année et ressemblaient les cas épidémiques à bien des égards, cependant, la proportion de SHU chez tous les cas post-épidémiques a été plus faible que lors de l'épidémie. Deux tiers des cas post-épidémiques ont probablement été infectés par contact avec des cas épidémiques connus. La propagation au laboratoire et de façon nosocomiale a été notée dans cette période. Aucun cas de post-épidémique n’a été lié à la consommation de graines germées comme une source potentielle d'infection. La rareté de l'information issue des tests de non-culture couramment utilisés en Allemagne pour diagnostiquer les STEC a rendu difficile le lien des cas post-épidémiques avec l'épidémie. Bien que la surveillance post-épidémique ait démontré un potentiel de la souche épidémique durant la longue chaîne de transmission aidés aussi par une excrétion prolongée, nos résultats et la surveillance de routine continue jusqu'à la fin de 2013 sont en faveur de la notion, que la souche épidémique n’a pas été en mesure de s'imposer dans l’environnement en Allemagne.

Frank C, Milde-Busch A, Werber D. Results of surveillance for infections with Shiga toxin-producing Escherichia coli (STEC) of serotype O104:H4 after the large outbreak in Germany, July to December 2011. Euro Surveill. 2014;19(14):pii=20760

A propos du rappel d’un fromage pour cause de Listeria monocytogenes

29
mar
2 commentaires
Classé dans Contamination, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lait, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Voici une synthèse de ce que j'a publié dans deux article sur ce sujet, Rappels en série de produits alimentaires et Ronde des rappels 2014 : semaine 13.

Munster+Gerome+AOP_Cigogne+200g-1Le ministère de l’agriculture annonce le 27 mars 2014 du « rappel de Munster géromé AOP ». La Société Les Fromageries de Blamont informe qu’un contrôle microbiologique a mis en évidence, la présence de Listeria monocytogenes dans du Munster géromé AOP. Nature du produit : Munster géromé AOP au lait pasteurise 10 cm, 200g.

J'indiquais que cette information est une bonne chose pour les consommateurs, mais pourquoi d’autres produits alimentaires contaminés par Listeria monocytogenes n’ont pas fait l’objet d’une communication de la part de nos autorités ? Voir Rappel de Morbier au lait cru pour cause de présence de Listeria monocytogenes et Rappels d'aliments, parfois on est informé, souvent non !

Complément d'information concernant ce rappel de Munster. Les distributeurs entrent avec un peu de retard en piste et dans le désordre, jugez plutôt …

  • AuchanLa Société LES FROMAGERIES DE BLAMONT informe qu’un contrôle microbiologique a mis en évidence, la présence de Listeria monocytogenes dans le produit suivant : Nature du produit : MUNSTER GEROME AOP AU LAIT PASTEURISE 10 cm 200 g.
  • Système U. Marque Bien vu mais pas d'information sur le site qui pourtant promet « Avec Bien Vu ! nous vous garantissons la qualité de nos produits, à un prix « bien vu ! », et cela toute l'année. »,
  • Leclcerc. Marque Eco+. PETIT MUNSTER AOP – Eco +. En raison d’un risque de présence de Listeria dans le produit portant la référence suivante (et uniquement cette référence) : lots 037.
  • Leclerc. Le drive procède actuellement à un rappel sur le lot du produit : 28/03/2014. Petit Munster Eco+ AOP 27%mg 200g (ref : 3450970002103) – Lot 037.
  • Colruyt France. Marque Belle France, pas d'information …

Ce rappel provient d'une notification d'alerte au RASFF par la France (RASFF 2014.0415), présence Listeria monocytogenes (140 000 UFC/g) dans des fromages. Une distribution a été faite en France et en Allemagne. A noter que la date du prélèvement est le 18 mars 2014 et la date de la notification le 28 mars 2014. C'est un délai beaucoup trop long !

Enfin, conséquence d ela notification au RASFF et de la distribution des fromages, les autorités allemandes ont publié un communiqué de rappel le 29 mars 2013.

NB : La photo provient du communiqué de rappel des autotorités allemandes.

On est mieux informé sur les rappels de France, si l’on vit en Allemagne

28
fév
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

pain_lait_delice400x253La DGCCRF communique le 27 février 2014 sur un « Avis de rappel de pains au lait de la marque « Le pain délice ».

Nom du produit : Pains au lait
Marque : Le Pain délice
Référence :
Conditionnement : sachet de 400 g de pains au lait
code 3515309530597
DLUO : 14/03/2014
Anomalie : Présence possible de bris de verre
Mesures prises par le professionnel : Retrait et rappel par l’apposition d’affichage en magasin.

Rappel classique me direz-vous, mais le problème est que nos amis allemand ont effectué ce rappel le … 15 février 2014 pour cause de bris de verre ! Voir ce lien.

Ah les rappels en France, un poème … et que dire du fonctionnement de la communication entre les Etats membres de l'UE …

Allemagne : Retour sur des foyers de contamination à novorius liés à des fraises surgelées de Chine

28
fév
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Réglementation, Sécurité des aliments, TIAC, Virus.

Résumé.

Du 20 septembre au 5 octobre 2012, a eu lieu en Allemagne la plus importante éclosion d'origine alimentaire. Norovirus a été identifié comme l'agent causal. Nous avons mené quatre études frozen.strawberryépidémiologiques et analytiques, deux études cas-témoins et deux enquêtes (au total 150 cas) dans des écoles secondaires dans trois lands fédéraux différents. Dans l'ensemble, 390 institutions dans cinq lands fédéraux ont déclaré près de 11 000 cas de gastro-entérite. Ils étaient pour la plupart dans des écoles et des structures d'accueil et ont été fournis presque exclusivement par une grande entreprise de restauration collective. Les études épidémiologiques et analytiques ont systématiquement identifiés des plats contenant des fraises comme véhicule le plus probable, les odds ratios allant de 2,6 à 45,4. Les plats ont été préparés dans les différentes cuisines régionales de la société de restauration et ont été servis dans les écoles deux jours avant le pic des foyers respectifs. Toutes les institutions concernées avaient reçu un lot de fraises, importées surgelées en provenance de Chine. Le véhicule de l'épidémie a été identifié dans une semaine, ce qui a conduit à un rappel en temps opportun et a empêché plus de la moitié du lot d'atteindre le consommateur. Cette épidémie illustre le risque d'éclosions importantes dans l'ère du commerce alimentaire mondialisé. Cela souligne l'importance de la surveillance en temps opportun et des investigations épidémiologiques relatives aux éclosions liées à la sécurité des aliments.

Bernard H, Faber M, Wilking H, Haller S, Höhle M, Schielke A, Ducomble T, Siffczyk C, Merbecks SS, Fricke G, Hamouda O, Stark K, Werber D, on behalf of the Outbreak Investigation Team. Large multistate outbreak of norovirus gastroenteritis associated with frozen strawberries, Germany, 2012. Euro Surveill. 2014;19(8):pii=20719