Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Cultiver les non cultivables : des bactéries TM7 issues de la cavité buccale candidates à la  division

20
sept
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Microbiologie, Santé.

MicrobiomeDes bactéries TM7 candidats à la division ont été retrouvées dans des environnements multiples, dont la plupart des zones du corps humain. Jusqu’à présent, cependant, l’identification des bactéries TM7 avait été réalisée seulement par des méthodes moléculaires. Soro et al. décrivent la culture d’un isolat de TM7 de la plaque dentaire qui est conforme aux séquences d’ARNr 16S des TM7 et la morphologie (filaments > 200 μm). L’isolât forme des biofilms et semble modifier la morphologie (de bâtonnets courts à de longs filaments) selon le microbe oral partenaire avec qui il se développe parallèlement. Cet isolat permettra une analyse génétique et biochimique plus complète de la bactérie TM7 insaisissable et de sa pathogenèse.

Valeria Soro, Lindsay C. Dutton, Susan V. Sprague, Angela H. Nobbs, Anthony J. Ireland, Jonathan R. Sandy, Mark A. Jepson, Massimo Micaroni, Peter R. Splatt, David Dymock and Howard F. Jenkinson. Axenic Culture of a Candidate Division TM7 Bacterium from the Human Oral Cavity and Biofilm Interactions with Other Oral Bacteria. Appl. Environ. Microbiol. October 2014 vol. 80 no. 20 6480-6489.

NB : On trouvera des éléments de compréhension dans ce document de Monsieur Sansonetti, La dysbiose, nouvelle entité en médecine. ?

Recruter des bactéries pour qu’elles deviennent des partenaires en innovation technologique

18
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Environnement, Microbiologie, Santé.

BIND-Media-FCSEM-1a-350x350« Recruter des bactéries pour qu’elles deviennent des partenaires en innovation technologique », source wyss.harvard.edu.

Pour la plupart des personnes, les biofilms évoquent des images de pierres glissantes dans un cours d’eau et des égouts sales voir très sales. Bien qu’il existe de nombreux biofilms qui soient « mauvais », ils provoquent cette fichue plaque dentaire et une foule d’autres problèmes de santé plus graves. Une équipe du Wyss Institute for Biologically Inspired Engineering de l’université d’Harvard voit les biofilms comme une nouvelle plate-forme robuste pour concevoir des nanomatériaux qui pourrait nettoyer les rivières polluées, fabriquer des produits pharmaceutiques et de nouveaux textiles, et plus encore.

En bref, ils veulent donner aux biofilms un lifting, et pour cela, ils ont mis au point un nouveau système d’ingénierie des protéines appelé intitulé BIND pour le réaliser. Utilisez BIND, qui signifie Biofilm-Integrated Nanofiber Display, l’équipe a dit que les biofilms pourraient être les fonderies viavantes de demain pour la production à grande échelle de biomatériaux qui peuvent être programmés pour fournir des fonctions qui n’existaient pas avec des matériaux existants. Ils en ont rapporté la preuve de concept dans Nature Communications.

Quoi de neuf dans votre intestin ? Certaines bactéries comme Campylobacter peuvent influencer la sensibilité aux infections

17
sept
Aucun commentaire
Classé dans Campylobacter, Contamination, Curiosité, Microbiologie, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Volaille.

campylobacter_jejuniDans un article récent il avait été évoqué que des bactéries résistantes aux antibiotiques peuvent être présentes chez des employés travaillant dans des élevages industriels de porcs.

Dans la continuité voici dans « Quoi de neuf dans votre intestin ? Certaines bactéries peuvent influencer la sensibilité aux infections », source ASM News.

La composition spécifique des espèces bactériennes de l’intestin d’une personne peut protéger contre Campylobacter ou augmenter la sensibilité à Campylobacter, la cause la plus fréquente d’inflammation intestinale d’origine bactérienne chez l’homme, selon une étude publiée cette semaine dans mBio®, le journal en ligne et en accès libre, de l’American Society for Microbiology. L’étude a également constaté que l’infection à Campylobacter peut produire des changements durables dans la composition de la flore intestinale.

« Il est connu depuis longtemps que le microbiote, ou les micro-organismes de l’intestin, peuvent protéger une personne de la colonisation par des organismes qui causent des maladies du tractus intestinal. Cependant, on sait très peu sur comment le microbiote de l’intestin humain influence la sensibilité de ces organismes, et de Campylobacter en particulier », a déclaré l’auteur principal de l’étude Hilpi Rautelin, professeure de bactériologie clinique à l’université d’Uppsala et à l’hôpital universitaire d’Uppsala en Suède. « Nous avons voulu voir si la composition du microbiote intestinal humain jouait un rôle dans la sensibilité d’une infection à Campylobacter. »

la-presence-des-bacteries-campylobacter-et-salmonella-a-ete-recherchee-sur-les-carcasses-de-poulets-dans-plus-de-561-abattoirs-europeens-courant-2008.-p.-le-douarinRautelin et ses collègues ont suivi 24 employés de trois abattoirs de volailles en Suède. En 2010, ils ont prélevé des échantillons de matières fécales des travailleurs une fois par mois de juin à septembre, au cours de la période de pointe d’été de la contamination positive des élevages de poulets par Campylobacter, et de nouveau durant le mois de février suivant. Les échantillons fécaux ont été cultivés pour la recherche de Campylobacter et analysés par séquençage pour toutes les bactéries. Bien que tous les participants aient été contrôlés négatifs pour Campylobacter au début de l’étude, sept participants ont eu une culture positive pour l’organisme au cours de l’étude. Seul un des participants Campylobacter positif a développé des symptômes de la maladie.

Ceux qui sont devenus Campylobacter positifs avaient une abondance significativement plus élevée de Bacteroides et Escherichia, organismes que ceux qui avaient une culture négative, ce qui suggère que ces espèces bactériennes jouent probablement un rôle important dans la résistance à la colonisation. Ce groupe a également eu une abondance significativement plus élevée de Phascolarctobacterium et Streptococcus, que ceux du groupe Campylobacter négatif, qui avait une surreprésentation des Clostridiales, des espèces  non classées Lachnospiraceae et Anaerovorax.

« Les proportions élevées d’espèces Bacteroides et Escherichia dans le microbiote intestinal peuvent prédisposer l’homme à une infection à Campylobacter », a déclaré Rautelin. « Il a été démontré que ces espèces particulières ont un rôle important dans la sensibilité de la flore intestinale aux pathogènes et à Campylobacter en particulier dans des études sur un modèle chez la souris. »

En suivant la composition du microbiote fécal des individus au fil du temps, les chercheurs ont observé que les individus Campylobacter négatif avaient de petites différences, mais ceux qui ont été testés positifs pour Campylobacter ont montré des changements significatifs dans l’échantillon fécal de février. Les chercheurs ne savent pas encore les implications de ces changements, a dit Rautelin.

La composition du microbiote seul ou associé avec le statut immunitaire d’un individu joue également un rôle important dans l’éradication de Campylobacter par l’intestin et cela reste à étudier, a-t-elle dit.

L’étude a été soutenue par le Swedish Research Council, le Swedish Research Council FORMAS et la Söderbergs Foundation. L’article peut être consulté en ligne à http://bit.ly/asmtip0914e.

Etats-Unis : Des bactéries résistantes aux antibiotiques sont-elles présentes chez les employés travaillant dans des élevages industriels de porcs ?

16
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Santé.

hog_farm_hogs« Des bactéries résistantes aux antibiotiques sont-elles présentes chez les employés d’élevages industriels de porcs », source Scientific American.

Attention à ce que vous reniflez. Surtout si vous travaillez dans un élevage industriel de porcs. Une petite étude constate que des bactéries résistantes aux antibiotiques peuvent être présentes dans le nez de certains employés même après quatre jours d’arrêt de travail suite à une exposition. Près de la moitié des travailleurs testés ont continué à héberger des bactéries résistantes aux antibiotiques deux semaines après leur exposition initiale, peut-être en raison d’une réexposition lors de leur travail.

Les passagers clandestins indésirables comprennent que l’on appelle les « super bactéries » SARM ainsi que d’autres bactéries associées à un risque accru d’infections à staphylocoques. L’étude est publiée en intégralité et gratuitement dans la revue Occupational Environmental Medicine.

Observer un endosymbiote devenir un organite

15
sept
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Microbiologie.

6a00d8341c5e1453ef01b8d0644504970c-300wi« Observer un endosymbiote devenir un organite ? » par Moselio Schaechter sur son blog de l’ASM, Small Things Considered.

Ah, l’endosymbiose et l’origine des cellules eucaryotes … N’était-ce pas l’un des plus grand parmi tous les grands événements en biologie ? Dans sa capacité à époustoufler l’esprit, il s’agit de l’origine de la vie. Cela est l’un des événements les plus décisifs de l’évolution, et il a un caractère unique. Au lieu de nouveaux caractères qui sont acquis progressivement, tout un tas d’entre eux ont été transférés à la fois à un destinataire bien disposé. Une seule étape est tout ce qu’il fallait. Mais depuis que c’est arrivé dans l’antiquité la plus éloignée, de nombreux détails nous ont été cachées. L’une des principales raisons de notre ignorance, est que nous connaissons pratiquement rien sur les étapes intermédiaires de ce processus. Pour des points de vue sur ces questions, voir ici et ici. Ce qui est connu, c’est qu’une partie du génome des symbiotes a été transféré vers le noyau de la cellule hôte. Le noyau est une maison pour les gènes nécessaires à la bonne conservation et la fonction de ces deux types d’organites (ou organelles en anglais) principaux, les mitochondries et les plastes. Pourquoi ce transfert de gènes endosymbiotiques ? Pourquoi les gènes restent-ils pas en place au sein de l’organite ? En d’autres termes, pourquoi ce cercle de danse ?

La figure droite est de Mark O. Martin, blogmaster de All Creatures Great AND Small: Preaching Microbial Supremacy.

NB : Ne pas hésitez à lire l’article en intégralité.