Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


McDonald’s enrôle des orques et des elfes en Chine pour tenter de conquérir de nouveaux clients

18
nov
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Santé, Sécurité des aliments.

imgres« McDonald’s enrôle des orques et des elfes en Chine », selon Bloomberg cité par The Chicago Post du 17 novembre 2014.

McDonald’s Corp. enrôle des orques et des elfes de World of Warcraft dans sa lutte pour conquérir les consommateurs chinois effrayés par des scandales de sécurité des aliments.

Pour attirer des clients plus jeunes, McDonald’s a conçu pour ses établissements une thématique Warcraft et a donné des objets virtuels, tels que des tortues magiques liées au jeu de rôles populaire en ligne, sa première coopération en Chine avec un jeu par ordinateur.

L’effort pour la plus grande chaîne de restaurants du monde a pour objectif de regagner des clients après un scandale alimentaire en juillet, lorsque son principal fournisseur de Shanghai a été accusé d’avoir vendu de la viande hors date limite, conduisant les ventes en Chine à plonger de 23%. La crise a touché aussi KFC une marque de Yum et autres restaurants, obligeant les chaînes à retirer des articles des menus car ils étaient pressés de trouver d’autres fournisseurs.

« Je connais les problèmes du fournisseur de McDonald’s, mais je voulais essayer le dernier jeu de Warcraft avant sa sortie », dit Li Jialiang, 21 ans, un fanatique de Warcraft qui a fait le trajet en train pendant 12 heures de la province centrale du Henan pour visiter un des restaurants à thème de Shanghai.

Wal-Mart se concentre sur la sécurité des aliments en Chine : High-Tech ou High-Touch ?

9
nov
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Santé, Sécurité des aliments.

« Wal-Mart se concentre sur la sécurité des aliments en Chine : High-Tech ou High-Touch ? »  source Doug Powell du barfblog du 9 novembre 2014.

Wal-Mart Stores Inc. se concentre sur la sécurité des aliments en tant que plus grand distributeur au monde dont l’objectif est d’accroître la rentabilité de ses plus de 400 magasins en Chine, a déclaré à Reuters, Scott Price, directeur général Wal-Mart Asie.

Nous jouons un rôle important en Chine en fournissant à nos clients des produits sûrs et de qualité », a dit Price en marge de l’Asia Pacific Economic Cooperation (APEC) CEO Summit (8-10 novembre 2014), qui commence le dimanche. « C’est est un facteur de différenciation. »

walmart-300x87Price a indiqué que la compagnie « continuerait à investir de façon très agressive » avec un accent sur la qualité et la sécurité des aliments afin de faire grimper le trafic vers les magasins chinois de Wal-Mart.

Wal-Mart a déclaré en juin qu’il augmenterait les dépenses en sécurité des aliments en Chine à 300 millions de yuans (39,3 millions d’euros) en 2013, 2014 et 2015 contre 100 millions de yuans annoncés précédemment.

« L’expérience du « frais » est un domaine où nous pouvons faire la différence. Nous sommes le seul distributeur en Chine qui a 100% de notre « frais » passant par les centres de distribution », a-t-il dit.

« La Chine est une grande part du pari futur » a ajouté Price. L’année dernière, en octobre, Wal-Mart a annoncé son intention d’ouvrir jusqu’à 110 nouveaux magasins en Chine entre 2014 et 2016.

Frank Yiannas, vice-président pour la sécurité des aliments chez Walmart, dira à la conférence sur la sécurité aliments de Dubaï (9-11 novembre 2014) que la sensibilisation à la sécurité des aliments est au plus haut, le système alimentaire est de plus en plus complexe, et les éclosions d’origine alimentaire continuent d’être signalés. Malgré le fait que nous – en tant que profession – avons réalisé des millions d’analyses microbiologiques, formé un grand nombre de salariés de l’alimentaire et mené d’innombrable nombre d’inspections aux Etats-Unis et à l’étranger, la sécurité des aliments reste un challenge majeur de santé publique. Pourquoi donc ?

Promouvoir la sécurité des aliments du 21ème siècle et réduire davantage le fardeau mondial des maladies d’origine alimentaire, il ne fait aucun doute à ce sujet que nous avons besoin de plus d’innovations en matière de sécurité des denrées alimentaires. Cependant, il y a un débat considérable dans la profession sur quoi et comment exactement les choses doivent changer. Par exemple, certains professionnels de la sécurité des aliments croient que les prochaines réductions des maladies d’origine alimentaire charnière repose sur la science et la technologie, telles que de nouvelles méthodes de détection, des interventions sur les pathogènes et de nouveaux processus de production alimentaire, souvent appelées High Tech. D’autres, en revanche, estiment que l’amélioration de la sécurité des aliments est plus dépendante de personnes hautement qualifiées et motivées et une culture organisationnelle, dénommée High Touch.

NB : « High-Tech / High-Touch », expression qui peut se traduire par « très haute technologie / réponse humaine forte ».

La FDA des Etats-Unis va envoyer plus d’inspecteurs en Chine

5
nov
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

larry_the_cable_guy_health_inspector2« La FDA des Etats-Unis va envoyer plus d’inspecteurs en Chine ». Source Le Quotidien du Peuple en ligne du 5 novembre 2014.

La haute autorité américaine de sécurité alimentaire dépêchera plus d’inspecteurs en Chine pour aider à assurer la qualité des exportations, devenant le bureau étranger le plus important dans le pays, selon un responsable US. 

Dès l’année prochaine, le nombre du personnel de la FDA en Chine sera porté à 21 contre quatre actuellement, et neuf personnes seront chargés de la sécurité alimentaire, a déclaré le directeur de l’agence Christopher J. Hickey. Actuellement, deux personnes sont responsables des produits alimentaires, alors que les deux autres s’occupent du secteur des médicaments et des dispositifs médicaux.

La Chine étant le quatrième plus grand exportateur de produits alimentaires aux États-Unis, envisage également d’envoyer des inspecteurs aux USA, a annoncé Wu Yongning, directeur scientifique du Centre national chinois pour l’évaluation des risques de sécurité des aliments.

Le responsable a précisé que compte tenu de la taille de la nation, l’augmentation du personnel de la FDA permettrait plus d’inspections sur place et en particulier des producteurs à haut risque.

Commentaires : Je crois savoir que la France ne peut pas envoyer d’inspecteurs en Chine …

Chine : L’huile de caniveau sera-t-elle désormais transformée en kérosène ?

22
oct
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement.

cooking-oilSelon ce site (source ATS/AGIR), de l’« Huile de cuisine usagée transformée en kérosène ».

L’avionneur américain Boeing a établi en Chine une usine où, en collaboration avec le groupe aéronautique chinois COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China), il va reconvertir « l’huile de caniveau », surnom donné en Chine à l’huile domestique usagée, en kérosène. Les deux groupes estiment que le volume total d’huiles de cuisson usagées généré chaque année en Chine permettrait de produire – après traitement – jusqu’à 1,8 milliard de litres de bio-carburant chaque année. « On s’attend à ce que le bio-carburant produit de façon durable joue un rôle crucial dans la croissance du secteur aéronautique, tout en contribuant à concrétiser des objectifs environnementaux », a estimé Boeing.

L’« huile de caniveau » est au cœur d’innombrables scandales en Chine : les huiles déjà utilisées et autres déchets récupérés à la sortie des restaurants, sont ainsi fréquemment revendus à prix cassé et en toute illégalité à des petits restaurateurs et vendeurs de rue… pour être tout bonnement réutilisés après un traitement sommaire.

Sur le sujet des scandales en Chine et ailleurs sur l’huile de caniveau, voir ce lien correspondant aux articles paru sur ce blog.

La Chine s’engage dans des « sanctions les plus sévères » à l’encontre des violations de la sécurité des aliments

28
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

« La Chine s’engage dans des « sanctions les plus sévères  » à l’encontre des violations de la sécurité des aliments ». Doug Powell du Barfblog.

china.justice.nov_.13Selon cette information de Reuters, « La Chine a promis d’adresser les « peines les plus sévères » à l’encontre de ceux qui violent la sécurité des aliments et va réformer l’administration de la sécurité des aliments et médicaments, a dit samedi l’agence de nouvelles, Xinhua. »

Le Vice-Premier Ministre, Wang Yang, a fait ce commentaire lors d’une tournée d’inspection du centre de surveillance de la sécurité des aliments de Pékin vendredi, a dit l’agence de nouvelles.

« Le contrôle le plus strict doit être effectué pour créer un environnement de marché équitable, les peines les plus sévères devraient être utilisées pour prévenir les non-conformités, et un système de responsabilisation devrait être établi pour punir ceux qui ne remplissent pas leurs devoirs », selon Xinhua citant Wang.

Sur le sujet, semble-t-il, sans fin, on lira, Sécurité des aliments en Chine : une main de fer dans un gant de velours ?