Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Rappel de fromages de chèvre au lait cru pour cause de présence de E. coli O157:H7

25
déc
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Hygiène, Lait, Microbiologie, Non classé, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Meilleurs Vœux et Très Bonne Année 2016

Selon le journal La Montagne du 23 décembre 2015,

2672_1_MUn autocontrôle a mis en évidence la présence de Escherichia coli O157:H7 dans du fromage de chèvre au lait cru de la marque « Le bon biquet » commercialisé dans le Puy-de-Dôme, l’Allier et la Haute-Garonne.

Les Escherichia coli O157:H7 peuvent entraîner, dans la semaine qui suit la consommation de produits contaminés, des diarrhées parfois sanglantes, des douleurs abdominales et des vomissements, accompagnés ou non de fièvre.
Caractéristiques du produit

  • Nature du produit : Fromage de chèvre au lait cru
  • Marque et dénomination de vente : LE BON BIQUET
  • Présentation : crottins, bûches, bûchettes, pyramides, gaperons, faisselles
  • Lot : 48-2 ou 482
  • DLUO : 20/12/2015 vendus en vrac
  • Marque sanitaire : FR 63 100 002 CE
  • Nom de la société : GAEC LANNAREIX
  • Période et lieux de commercialisation : du 01/12/2015 jusqu’au 17/12/2015 dans les départements du Puy-de-Dôme, de l’Allier et de la Haute-Garonne

NB : Je pense que nous n’aurons de nouvelles sur le site des rappels du ministère de l’agriculture, pourquoi ?

Mise à jour du 28 décembre 2015. On notera le rappel de fromages de chèvre Sevre & Belle Le Chevrot Au Lait Cru, selon un communiqué du 24 décembre 205 de la Food Standards Agency du Royaume-Uni.

Influence du refroidissement sous vide sur l’infiltration de pathogènes dans les légumes verts feuillus frais

25
déc
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Hygiène, Microbiologie, Santé, Sécurité des aliments.

Meilleurs Vœux et Très Bonne Année 2016

Résumé.

lettuce_skull_noro(6)L’infiltration microbienne de pathogènes dans les légumes verts feuillus frais est un facteur de risque significatif en sécurité des aliments. Dans diverses opérations après récolte, le refroidissement sous vide est un processus essentiel pour le maintien de la qualité des produits frais. L’objectif global de cette étude était d’évaluer le risque du refroidisement sous vide sur l’infiltration induite de Escherichia coli O157:H7 dans la laitue par microscopie multiphoton. L’imagerie multiphotonique a été choisie comme méthode pour localiser E. coli O157:H7 dans une feuille de laitue intacte en raison de sa haute résolution spatiale, une faible fluorescence de fond et une source d’excitation dans le proche infrarouge par rapport à celle de la microscopie confocale classique. Les variables du refroidissement sous vide, de l’humidité de la surface et du côté de la feuille ont été évaluées dans une étude factorielle en trois composantes avec E. coli O157:H7 sur la laitue. Un total de 188 images ont été recueillies. Les images ont été analysées pour E. coli O157:H7 en association avec les stomates et l’infiltration de E. coli O157:H7. Les données d’imagerie quantitative ont été analysées statistiquement par analyse de variance (Anova). Les résultats indiquent que les conditions de faible humidité conduisent à une augmentation du risque d’association microbienne avec stomates (P < 0,05). En outre, l’interaction entre les taux de refroidissement sous vide et les taux d’humidité conduit à une augmentation du risque d’infiltration (P < 0,05). Cette étude démontre également le potentiel de l’imagerie multiphotonique pour améliorer la sensibilité et la résolution des mesures fondées sur l’imagerie des interactions microbiennes avec des structures de feuilles intactes, dont l’infiltration.

Erica Vonasek and Nitin Nitin. Influence of vacuum cooling on Escherichia coli O157:H7 infiltration in fresh leafy greens via a multiphoton-imaging approach. Appl. Environ. Microbiol. January 2016, vol. 82 n°1, 106-115.

Du céleri ou de l’oignon à l’origine de la contamination à E. coli O157:H7 de salades au poulet rôti vendues chez Cotsco

1
déc
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Hygiène, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

« Du céleri présent dans une salade au poulet de chez Costco lié à une éclosion à E coli dans 7 États », source CIDRAP News.

Un mélange de céleri et d’oignon utilisé dans la salade de poulet rôti vendu dans les magasins Costco a été identifié comme la source probable de Escherichia coli producteurs de shigatoxines O157:H7 qui a rendu malades 19 personnes dans sept États, selon une annonce du 27 novembre du Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

onions-and-celery-chopped-300x200Le Montana Public Health Laboratory a identifié E. coli O157:H7 dans le mélange de céleri et d’oignon coupés en dés qui a été produit par Taylor Farms Pacific, Inc. à Tracy, en Californie. La Food and Drug Administration (FDA) a annoncé le 27 novembre que Taylor Farms Pacific, Inc. a rappelé 71 produits contenant du céleri.

Au 23 novembre, l’éclosion avait rendu malades 19 personnes provenant de sept États. Cinq personnes ont dû être hospitalisées, et 2 ont eu un syndrome hémolytique et urémique associé à l’infection à E. coli.

Les États touchés par l’éclosion comprennent le Montana (6 cas), l’Utah (5), le Colorado (4), la Californie (1), le Missouri (1), la Virginie (1) et l’État de Washington (1). Sur les 16 personnes malades interrogées, 14 ont déclaré avoir consommé de la salade de poulet rôti achetée chez Costco.

Costco a supprimé toutes les salades de poulet rôti vendues sous le numéro 37719 de ses magasins. La FDA conseille aux consommateurs de jeter toute salade de poulet rôti de chez Costco ou de produits contenant du céleri de chez Taylor Farms Pacific touché par le rappel.

NB : On lira sur le Marlerblog, une liste des éclosions liées au céleri et aux oignons coupés, mais on ne sait qui de l’oignon ou du céleri est à l’origine de la contamination ou bien les deux …

Quand la contamination croisée existe, cela donne 22 personnes malades par E. coli O157:H7

29
nov
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, HACCP, Hygiène, Machines, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

cross.contamination« La contamination croisée existe, 22 personnes malades par E. coli O157:H7 à Reno, Nevada», source Doug Powell du barfblog publié le 27 novembre 2015.

Suite à une récente information selon laquelle une éclosion locale à E. coli avait été liée à un dessert réalisé par le restaurant Reno Provisions, le propriétaire Mark Estee a publié un communiqué mercredi.

Estee a dit que ses employés et lui ont été « profondément attristés » quand ils ont appris que l’éclosion avait été reliée à leur mousse au chocolat, car « notre première préoccupation a toujours été la sécurité de nos clients. » Il a dit qu’ils vont aider les familles touchées, afin qu’elles s’en remettent.

Estee a également exprimé sa gratitude pour le professionnalisme du restaurant The Twisted Fork, qui avait été initialement mis en cause dans l’éclosion après avoir vendu de la mousse au chocolat à leurs clients. Il a dit qu’il respecte aussi la rapidité du Washoe County Health District (Nevada) qui a été en mesure d’investiguer la source de l’éclosion.

Selon le communiqué, E. coli a cheminé dans la cuisine via un transfert de contamination (ou contamination croisée) d’un équipement de transformation de la viande et du dessert.

« Notre dossier de production alimentaire nous a permis d’identifier rapidement qu’un mauvais mixeur a été utilisé pour mélanger de la viande, transférant ainsi des contaminants vers le dessert », a déclaré Estee. « Cela a été un incident isolé qui a violé nos protocoles de préparation. »

Sous la direction d’un consultant en Hazard Analysis Critical Control Point (HACCP), le restaurant a revu ses normes de sécurité des aliments et chaque employé a été de nouveau formé et nous continuerons de le faire.

cookie

Eclosion à E. coli O157:H7 aux Etats-Unis : Episode où un distributeur se défausse sur son fournisseur !

26
nov
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Hygiène, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

« Episode où comment Costco se défausse sur Taylor Farms ? », source article de Bill Marler publié le 25 novembre 2015 sur le Marlerblog.

bus11-300x241NB : Le titre original de l’article est Costco Kicks Taylor Farms Under the Bus, qui ne signifie pas que Costo a poussé Taylor Farms sous le bus, mais Costo se défausse sur Taylor Farms ou sacrifie Taylor Farms, qui semble désormais plus vulnérable.

Costco a dit à l’Oregonian : « Ce sont d’excellentes nouvelles », mais pour qui ?

L’Associated Press de Seattle a rapporté le 25 novembre que des analyses dans le Montana a mis en évidence un mélange de légumes provenant d’un grossiste de Californie comme étant la source de E. coli O157:H7 dans de la salade de poulet de chez Costco qui a été liée à une éclosion qui a rendu malades 19 personnes dans sept États, a dit un responsable de Costco mercredi.

Craig Wilson, vice-président de Costco pour la sécurité des aliments et l’assurance qualité, a dit que la Food and Drug Administration lui a rapporté que la souche de E. coli O157:H7 semble être liée à un mélange d’oignon et de céleri.

La société utilise un seul fournisseur pour ces légumes dans la salade de poulet vendu dans tous ses magasins des États-Unis, a déclaré Wilson.

Une analyse supplémentaire est nécessaire pour confirmer que les légumes avaient la même souche de E. coli que celle qui est liée à l’éclosion, a-t-il dit.

Wilson a identifié (connu aussi sous le nom « kick under the bus ») le fournisseur comme étant Taylor Farms à Salinas, en Californie.

Les appels téléphoniques vers la société n’ont pas permis d’obtenir une réponse mercredi après-midi. Un message laissé à la FDA n’a pas encore reçu de réponse.

Costco, cela pourrait être « d’excellentes nouvelles » pour vous, mais pas pour les 19 personnes rendues malades par le produit que Costco leur a vendu, et il aurait été responsable de faire en sorte qu’il ne contienne pas de bactéries du type E. coli O157:H7.

Costco est légalement et moralement responsable de sa chaîne d’approvisionnement alimentaire et cela comprend ce qui serait « d’excellentes nouvelles ».

La plupart des gens ne pensent pas à la morale quand ils pensent à un avocat (Bill Marler est avocat –aa), mais voici ce à quoi Costco doit faire face légalement, indépendamment de la morale …

NB : L’article se poursuit avec tout ce qui peut être reproché à Costo devant une cour … et ça fait beaucoup, et ce n‘est donc pas une si bonne nouvelle pour Costco …