Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Le top 8 des lieux de notre vie quotidienne les plus exposés aux microbes !

2
avr
2 commentaires
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lavage des mains, Nettoyage-Désinfection, Santé, Sécurité des aliments.

Encore un article (américain) sur les microbes et notre vie quotidienne. Lisez-le si vous le souhaitez, mais il ne faut pas prendre toutes ces recommandations au pied de la lettre, se laver les mains régulièrement est encore ce qui permet le plus d’éviter d’être malade ! Sur ce sujet parfois un peu obsessionnel, on lira un récent voyage au pays de la désinfection.

 whygraphic« Éviter de tomber malade : Le Top 8 des endroits publics les plus exposés aux microbes », source lifescriptProtégez-vous contre les virus et les bactéries dans ces lieux publics. Vous êtes soucieux de vos enfants et de vous-même  afin d‘éviter d’attraper le virus de la grippe ou d'autres maladies communes à l'école, dans les toilettes ou dans un centre commercial ? Il y a une bonne raison : les virus et les bactéries sont présentes sur les surfaces que vous touchez tous les jours. Nous faisons éclater au grand jour le top 8 des lieux publics les plus exposés aux microbes et vous donnons des conseils d'experts pour éviter de tomber malade …

1. Supermarchés
Lieux exposés les plus aux microbes : Les poignées des chariots et les sièges pour enfants des chariots.
2. Aires de jeux pour enfants
Lieux exposés les plus aux microbes : Les balançoires, aire de jeux jungle et les autres équipements. Les enfants touchent tout ce qu'ils voient et souvent les mettent dans leur bouche.
3. Toilettes publiques
Lieux exposés les plus aux microbes : Les lavabos.
4. Bureaux
Lieux exposés les plus aux microbes : Les téléphones et les bureaux.
5. Restaurants
Lieux exposés les plus aux microbes : La surface des table et les chaises hautes.
6. Bibliothèques
Lieux exposés les plus aux microbes : Les comptoirs et les surfaces.
7. Navires de croisière
Lieux exposés les plus aux microbes : Les bastingages.
8. Centre commerciaux
Lieux exposés les plus aux microbes : Les rampes des escaliers mécaniques.

Sur ce sujet récurrent donc inépuisable, on lira sur ce blog, Chariots des supermarchés et hygiène,  Les sacs réutilisables et la contamination bactérienne, Transporter un enfant dans un chariot de supermarché peut s’avérer dangereux ! et Les chariots de supermarché, un vecteur de contamination ?

Une étude sur la flore intestinale de nourrissons et de jeunes enfants peut contribuer à améliorer leur santé

25
mar
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Lait, Microbiologie, Santé.

« Une étude sur la flore intestinale de nourrissons et de jeunes enfants peut contribuer à améliorer leur santé ». Source ASM News.

L’allaitement pendant au moins les neuf premiers mois augmente la prévalence dans le tractus gastro-intestinal de lactobacilles et bifidobactéries, espèces bactériennes connues pour contribuer au développement d'un système immunitaire sain, selon un article décrivant la mise en place du microbiote intestinal au cours des trois premières années de vie. La recherche a été publiée en ligne avant impression dans la revue Applied and Environmental Microbiology.

Feeding baby bisDans l'étude, les chercheurs ont prélevé le microbiote intestinal dans les selles de 300 enfants âgés de 9, 18, et 36 mois. Le facteur nutritionnel ayant le plus grand impact sur la composition de la flore intestinale a été le moment de la cessation de l'allaitement maternel.

« C'est à notre connaissance la première étude qui caractérise le microbiote intestinal dans une telle cohorte d'enfants pendant cette durée, » dit l'auteure correspondante, Tine Rask Licht de la Technical University du Danemark.

Les chercheurs ont également examiné la flore, à la recherche d’entérotypes ou de communautés microbiennes caractéristiques. Alors que les entérotypes ont tendance à être stables chez les adultes (pas d'utilisation d'antibiotiques ou de changements majeurs dans le régime alimentaire), les chercheurs ont constaté que l'un des entérotypes était prévalent à 18 mois et un autre à 36 mois, mais que les enfants allaient fréquemment entre les deux pendant quelque temps.

« Cela indique que le microbiote n'est pas encore complètement établie de façon stable jusqu’à cette date », dit Licht.

« La recherche pourrait au final aboutir à complémenter des laits infantiles ou des aliments pour adultes avec des bactéries spécifiques ou des hydrates de carbone qui pourraient promouvoir un microbiote intestinal sain », dit Licht. Elle et ses collaborateurs sont actuellement engagés dans des études des effets de la maîtrise des probiotiques et des prébiotiques dans des modèles animaux ainsi que chez l'homme, dit-elle , notant qu’au Danemark, plusieurs entreprises multinationales sont également impliquées dans cette recherche.

Le manuscrit peut être consulté en ligne sur ce lien http://bit.ly/asmtip0314d. La version finale de l'article est prévue pour le numéro de mai 2014, de la revue Applied and Environmental Microbiology.

Ce n’est pas une intoxication alimentaire mais une épidémie de gastros …

24
mar
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Lavage des mains, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

Combien de fois a-t-on lu ce genre d'informations ? Un média rapporte le 24 mars 2013 qu’il n’y a « Pas d'intoxication dans l'école cannoise »

Les parents d'élèves peuvent souffler. Les enfants de l'école Saint-Exupéry (maternelle et primaire), à Cannes, n'ont pas été victime d'intoxications. L'établissement, dans lequel une cinquantaine d'enfants s'étaient plaints de maux de ventre et de nausées du 14 au 17 mars, a vraisemblablement été touchée par une épidémie de « gastro-entérite à transmission inter humaine liée à un virus de type norovirus », a fait savoir l'agence régionale de santé (ARS).

gastroC’est un peu voire beaucoup jouer sur les mots, mais il ne faut pas oublier que les gastro-entérites aiguës virales sont un risque infectieux d’origine alimentaire, selon l’InVS !

En effet, selon l’InVS, La transmission interhumaine est le mode principal de transmission des GEA hivernales. De nombreuses épidémies par transmission de personne à personne ont été rapportées dans des hôpitaux, des services de long séjour et des maisons de retraite, et également en centres de séjour de vacances comme des hôtels et des croisières. La transmission par les mains du personnel joue alors un rôle important, de même qu’une contamination persistante de l’environnement en particulier pour les norovirus. Une étude cas-témoins sur les facteurs de risque des GEA hivernales a identifié le contact avec une personne souffrant de GEA comme le principal facteur de risque d’acquisition de cette maladie. Ces virus, en particulier les norovirus, peuvent être transmis par voie alimentaire par ingestion d’eau ou d’aliments, consommés crus ou peu cuits. Ces aliments  sont contaminés soit à la production par contact avec des eaux souillées par des déjections (huitres, fruits rouges, etc.) soit contaminés secondairement lors de la manipulation par une personne porteuse du virus. La transmission des virus par voie alimentaire ou hydrique peut être à l’origine d’importantes épidémies.

Cela étant, on nous dit aussi que « Le virus en cause a été identifié sur un prélèvement, note ainsi l'ARS. Plusieurs enfants avaient été transportés à l'hôpital sans toutefois être hospitalisés. D'autres analyses sur l'eau potable ainsi que sur les repas servis à la cantine, s'étaient révélées négatives, écartant l'hypothèse d'une « toxi-infection alimentaire collective ». Fermée depuis le 17 mars, l'établissement va rouvrir ses portes ce lundi, a annoncé la municipalité. Le « virus survivant dans l'environnement, la désinfection de l'école a été assurée par le service d'hygiène de la ville de Cannes », a également précisé l'agence régionale de santé. »

Je voudrais bien savoir comment a réalisé la désinfection car le virus résiste assez bien voir très bien à la désinfection. Mais, peut-être, faudrait-il surtout renforcer l’usage du lavage des mains avec un savon ? Et, là, ça marche très bien !

Tiac dans des écoles de Lambersart : Le difficile chemin de l’information

20
fév
2 commentaires
Classé dans Contamination, Curiosité, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

cantine_scolaire_b2-webDans un article du 14 janvier 2014, je me demandais après une « Tiac dans des écoles de Lambersart, et elles sont où les infos ? »

Voici de nouvelles informations diffusées par La Voix du Nord du 19 février 2014, « Lambersart : la betterave rouge soupçonnée de l’intoxication de 40 élèves, en janvier ».

Une bactérie présente sur la betterave rouge serait incriminée dans les résultats intermédiaires des analyses du laboratoire de la direction départementale de protection des populations (DDPP), selon Sodexo. Les résultats définitifs tardent à tomber, mais les soupçons autour de cet aliment commencent à se confirmer. C’est ce que Sodexo va annoncer aux familles des enfants tombés malades le 10 janvier.

A ce stade, je ne sais pas si annoncer cette information sera suffisant, peut-être que les parents voudont en savoir plus, et ce sera certainement légitime, voir Comment des parents d’élèves peuvent-ils avoir accès à l’information sur les contrôles réalisés dans des cantines de Marseille ?

Comment des parents d’élèves peuvent-ils avoir accès à l’information sur les contrôles réalisés dans des cantines de Marseille ?

20
fév
Aucun commentaire
Classé dans Audit, Contamination, Curiosité, Environnement, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

communication1Après les articles, Corps étrangers : Faut-il continuer à manger bio dans les cantines de Marseille ? et Marseille : Chenilles au menu des cantines, c'est normal, c'est bio !, voici en quelque sorte une suite de ce qui semble être le nouveau feuilleton à Marseille …

Dans cet épisode, nous allons voir qu’il n’est pas facile pour les parents d’élèves d’avoir accès à l’information. Ainsi comme le rapporte La Provence du 18 février 2014,

Suite à l’incident, de la découverte inopinée de « corps étrangers » dans les assiettes des écoliers, un autre problème surgit celui du paiement à l’avance des repas des écoliers, d’où « une grève du zèle inédite, initiée depuis hier matin par la coordination Parents 13. »

Le plus intéressant se situe au plan de la sécurité des aliments car les parents d’élèves veulent savoir …

Pour les parents, il s'agit de battre le fer, après les incidents répétés à la cantine (asticots dans le riz, chenilles dans les brocolis…) : "Nous ne voulons pas virer Sodexo, mais nous réclamons de la transparence, une meilleure traçabilité de ce qui est servi à nos enfants, poursuit Séverine Gil. Pourquoi Sodexo ne rendrait-elle pas publics les résultats de ses contrôles ? Et l'audit qu'elle a réalisé (par le bureau de contrôle Silliker, NDLR), quand le verrons-nous ?"

Ils ont bien raison ces parents d’élèves de vouloir que l’on rende public les résultats des contrôles !

Danielle Casanova, l'adjointe aux écoles UMP riposte : "Cet audit, nous n'en avons pas encore les résultats. C'est la direction départementale de la protection des populations qui en communiquera la teneur

Voilà tout est dit en quelques lignes, de résultats des contrôles on passe à rapport d’audit, mais quoi qu’il en soit, ils n’auront pas que l’on voudra bien leur dire …

Où avez-vous que l’on communique sur les résultats des contrôles et/ou de l’audit, qui plus est à des parents d’élèves, ou bien alors le ministère de l’agriculture serait soudain devenu le ministère de la transparence …