Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Ronde des rappels 2014 : semaine 34

22
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

Commencées avec « La ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des rappels cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le rappel d’un produit. Les pays frontaliers de la France constituent une aide précieuse. Les informations recueillies sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux).

  • Référence RASFF 2014.1172, toxine inconnue dans des moules vivantes (Mytilus edulis) des Pays-Bas ; alerte notifiée par les Pays-Bas. Distribution Belgique, France, Pays-Bas.
  • Référence RASFF 2014.1165, Listeria monocytogenes (180 uf/g) dans des semi-conserves d’anchois d’Italie ; alerte notifiée par la France. Pas de distribution dans le pays qui a fait la notification. Date de prélèvement, le 12 août, date de la notification, le 21 août, délai trop long !
  • Référence RASFF 2014.1157, intoxication alimentaire suspectée causée par des moules réfrigérées d’Espagne ; alerte notifiée par la France. Pas de distribution dans le pays qui a fait la notification.
  • Référence RASFF 2014.1155, Salmonella Typhimurium (présence dans 25g) dans des poulets réfrigérés de France ; notification d’information par la France. Distribution Belgique, France, Luxembourg. Date de prélèvement, le 8 août, date de la notification, le 20 août, délai trop long !
  • Référence RASFF 2014.1153, Salmonella Typhimurium (présence dans 25g) dans des escalopes de dindes surgelées de France ; notification d’information par la France. Produit présumé ne plus être sur le marché. Distribution France, Luxembourg. Date de prélèvement, le 5 août, date de la notification, le 19 août, délai trop long !

Pas de tableau cette semaine des pathogènes identifiés dans les denrées alimentaires et les aliments pour animaux pour la semaine 34 de 2014 par les Etats membres. Retour à la normale, dès qu’une connexion fiable sera disponible.

Trois décès signalés parmi les 156 cas au Royaume-Uni dans une éclosion à Salmonella

22
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Union Européenne.

« Trois décès signalés parmi les 156 cas au Royaume-Uni dans une éclosion à Salmonella ». Source Food Safety News du 19 août 2014.

La Public Health England(PHE) étudie une éclosion nationale à Salmonella Enteritidis après que des cas aient été signalés dans le Hampshire, Londres, les West Midlands, le Cheshire et le Merseyside. Ce qui étaient appelés des « cas groupés isolés » au cours des derniers mois sont désormais potentiellement considérés comme étant des cas liés, selon les autorités.

Salmonella-and-raw-eggsIl y a eu 25 cas signalés à Londres et 55 dans le Hampshire, dont 32 liés à la chaîne de restaurants The Real China à Eastleigh en juillet, ont indiqué des responsables. En outre, il y a eu 33 cas signalés dans le Cheshire et 43 dans les West Midlands, dont le dernier cas est lié au Birmingham Heartlands Hospital, où trois personnes malades à cause de Salmonella seraient décédées.

Les résultats des analyses ont montré les 156 cas avaient des souches étroitement apparentées à S. Enteritidis, qui est souvent associé avec de la volaille ou des œufs.

Les investigateurs de la PHE ont dit qu’ils travaillaient avec des représentants de la Food Standards Agency du Royaume-Uni afin de retrouver la source de l’éclosion, qui a également rendu malades 49 personnes en France* et un nombre inconnu en Autriche.

« Nous faisons des progrès et nous espérons avoir des preuves plus concluantes prochainement », a déclaré le Dr Paul Cleary, épidémiologiste principal dans l’enquête de la PHE. « Nous allons continuer à surveiller la situation et, s’il y a d’autres mesures de santé publique nécessaires, alors nous ferons en sorte qu’elles se mettent en place. »

N’importe qui peut être infecté par Salmonella, mais les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire ne fonctionne pas correctement ont un risque plus grand de devenir gravement malade. Les symptômes comprennent une diarrhée aqueuse, des crampes d’estomac et parfois des vomissements et de la fièvre.

* L’InVS a comptabilisé 45 cas. Sur la situation en France on lira, Épisodes récents de TIAC à Salmonella Enteritidis dans l’est de la France.

NBUne recommandation concernant des œufs importés dans le sillage de l’éclosion à Salmonella. « Les restaurants et les traiteurs sont invités à éviter les œufs importés à la suite à une éclosion nationale à Salmonella qui a jusqu’à présent été liée à un restaurant de plats à emporter et d’un hôpital. »

Rappel du produit Auchan Sauce Burger pour cause de non-étiquetage d’allergènes

22
août
4 commentaires
Classé dans Allergène, Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

sauce_burger_auchanAuchan sur son site rappel qualité signale le 21 août 2014 le rappel du produit suivant :

Suite à une erreur d’étiquetage, la société Auchan procède au rappel du produit AUCHAN SAUCE BURGER 350 ml.
Certains flacons portent au dos l’étiquette de la sauce barbecue. De ce fait les allergènes ŒUF et MOUTARDE de la sauce burger ne sont pas mentionnés sur l’étiquette.
AUCHAN SAUCE BURGER 350 ml
EAN : 3596710284405 DLUO concernée : 14/05/2015
L’ensemble du lot est retiré de la commercialisation, cependant certains de ces produits ont été commercialisés avant la mesure de retrait.
Il est recommandé aux clients ayant fait l’acquisition de ce produit et présentant une allergie à l’œuf et/ou à la moutarde, de ne pas le consommer et de le ramener à l’accueil du magasin Auchan où il leur sera remboursé.
Le numéro de téléphone suivant est à la disposition des clients qui auraient des questions complémentaires : 03 59 30 59 30
A apposer jusqu’au 21/09/2014.

NB : Pas de nouvelles de nos autorités à ce jour … et tentez de retrouver l’affichette dans les magasins Auchan !

Une lectrice du blog (voir commentaires) a retrouvé une affichette chez Auchan et la voici ci-dessous !

affichette_auchan

Mise à jour du 27 août 2014. La DGCCRF publie le 27 août 2014 un Avis de rappel d’une sauce Burger de marque Auchan. Un peu en retard mais tout arrive !

Tableau de chasse de l’opération alimentation vacances dans la Haute-Garonne

21
août
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Vacances d'eteUn communiqué de la préfecture de Haute-Garonne du 20 août 2014 traite de l’Opération interministérielle vacances : « Comme chaque année, dans le cadre de l’opération interministérielle vacances (OIV), les services de l’Etat en Haute-Garonne se mobilisent pendant la période estivale.

Plus de 538 établissements ont déjà été contrôlés »

La Dépêche.fr du 21 août 2014 informe ses lecteurs sur l’étendue du tableau de chasse : « 500 inspections, 140 avertissements, 13 PV et un restaurant fermé : c’est le premier bilan des contrôles sanitaires de l’été ».

140 avertissements « Portant notamment sur des étiquetages non conformes, des présentations trompeuse ou des omissions sur l’origine. »

Cas groupés d’infections à E. coli entérohémorragique O111 dans une crèche du Morbihan, novembre 2012-janvier 2013

21
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

L’InVS publie le 21 août 2014 une étude sur les « Cas groupés d’infections à E. coli entérohémorragique O111 dans une crèche du Morbihan, novembre 2012-janvier 2013 ».

Ecoliarrows_320x175Résumé.

Trois cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU) survenus en 15 jours dans une crèche étaient notifiés à l’Institut de veille sanitaire (InVS) le 5 novembre 2012 suggérant des cas groupés d’infection à E. coli entérohémorragique (EHEC).

Une enquête exploratoire, une enquête de cohorte rétrospective auprès de 89/94 enfants (95 %) et de 28/36 (78 %) personnels et une surveillance prospective ont été réalisées pour rechercher une exposition commune et déterminer l’ampleur de l’épidémie. Un dépistage dans l’entourage familial des cas confirmés et parmi les enfants et personnels a été réalisé. Les EHEC ont été recherchés par PCR (Polymerase Chain Reaction) dans les selles, les échantillons positifs étaient mis en culture pour caractérisation des souches.

Un cas confirmé était un enfant ou personnel de la crèche ayant présenté, entre le 10 octobre 2012 et le 17 janvier 2013, des signes de gastro-entérite et/ou un SHU avec isolement de EHEC O111 ; un cas probable avait présenté des selles sanglantes et/ou un SHU et une PCR positive ; un cas possible avait présenté une diarrhée avec au moins 3 selles liquides en 24 heures et consulté un médecin.

Dix-huit cas (6 confirmés, 1 probable et 11 possibles) ont été recensés parmi les enfants. La courbe épidémique évoquait une transmission interhumaine. Le taux d’attaque était de 20,2 %, 6,7 % en considérant uniquement les cas confirmés. La fréquentation du groupe A était associée significativement avec la maladie (RR=3,1 IC95 % [1,3-7,1]). Parmi les contacts familiaux des cas confirmés, 17 % (3/18) étaient porteurs asymptomatiques. Le dépistage a identifié 4 % (3/80) d’enfants porteurs asymptomatiques.

Devant les questions soulevées par la gestion, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a mis en place en juillet 2013 un groupe d’experts pour élaborer des recommandations et éviter la survenue de cas secondaires de EHEC dans des collectivités.

Il est annoncé dans les conclusions, « Suite à cet épisode, l’InVS a adressé à la DGS le 19 février 2013 une note signalant la nécessité d’une conduite à tenir pour prévenir la transmission secondaire d’infections à EHEC dans l’entourage d’un cas. La DGS a ensuite saisi le HCSP qui a mis en place en juillet 2013 un groupe d’experts pour émettre des recommandations sur ce sujet. Une réponse à la saisine de la DGS est attendue courant de l’année 2014. »

Source Tillaut H, King L. Cas groupés d’infections à E. coli entérohémorragique O111 dans une crèche du Morbihan. Novembre 2012-janvier 2013. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2014. 20 p.

Commentaires : Le contenu est intéressant et les manquements d’hygiène relevés sont importants ! On nous dit qu’« une réponse à la saisine de la DGS est attendue courant de l’année 2014 », mais c’est précisément quand ?