Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


C’est l’histoire d’un consommateur tentant de comprendre comment fonctionnent les rappels d’aliments en France

30
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

communication1Le 26 août 2014, j’apprends par le distributeur Auchan la diffusion de deux communiqués (1 et 2.) de rappels de salades à base pâtes pour cause de présence de Listeria monocytogenes.

Le 26 août 2014, les autorités de sécurité des aliments de Luxembourg mettent en ligne un communiqué de la société Snacking Services signalant la « mise en évidence la présence de Listeria monocytogenes dans des lots de salades à base de pâtes. »

Le 27 et le 28 août 2014, pas d’autres informations …

Le 29 août 2014 est publié une notification d’alerte au RASFF, Référence 2014.1211, concernant la présence de Listeria monocytogenes (1500 ufc/g) dans des salades à base de pâtes de France ; alerte notifiée par la France. Distribution France, Belgique et Luxembourg.

A noter que le ou les prélèvements de ces produits ont été réalisés le 7 août 2014 et la date de notification au RASFF est le 29 août 2014. Ce délai est tout simplement inacceptable !

Le 30 août 2014, l’AFSCA de Belgique publie sur son site un communiqué de rappel de Dessaint des lots de salades à base de pâtes. Problématique, présence de Listeria monocytogenes.

Le 30 août, une alerte enlèvement est déclenchée par le blog pour savoir où sont nos autorités et que faire en cas d’absence d’information et de communication de leur part, dont certaines nous disent, « La transparence, c’est la confiance ». Je ne crois plus à ce discours !

Pourquoi Listeria est si difficile à combattre ?

29
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Listeria, Microbiologie, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

« Des scientifiques danois découvrent des indices de la résistance de Listeria ou pourquoi Listeria est si difficile à combattre ? »

Birgitte Kallipolitis, professeur au département de biochimie et de biologie moléculaire de l’Uuniversité du Danemark du Sud, et ses collègues rapportent leurs résultats dans la revue Nucleic Acids Research.

Listeria est une bactérie qui se retrouve parfois dans les aliments transformés et non transformés, et qui provoque une infection appelée listériose. La plupart des infections se traduisent par des symptômes bénins comme la fièvre, des vomissements et la diarrhée, qui prennent environ 3 jours et ne nécessitent généralement pas de traitement.

listeria-bacteria-photoMais dans de rares cas, la listériose peut se propager à d’autres parties du corps et causer des effets graves comme la méningite, qui est généralement accompagnée de maux de tête sévères, une raideur du cou et des tremblements.

Les enfants à naître peuvent aussi contracter une infection à Listeria par la mère au travers le placenta.

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) estiment que près de 1 600 Américains sont atteints de listériose et 260 en meurent chaque année. Au Danemark,un pays avec une population environ 60 fois inférieure à celle des Etats-Unis, au cours des dernières semaines seulement, 28 personnes sont tombées malades et 13 sont décédées de listériose causée par la consommation d’aliments transformés achetés dans des supermarchés. La professeur Kallipolitis dit que Listeria est notoirement difficile à combattre parce que ce pathogène est très capable de s’adapter aux changements de son environnement. Ce fut l’objet de leur étude, qui révèle des indices importants sur la façon dont Listeria parvient à conserver sa capacité à envahir les cellules et dans le même temps, échapper à l’attention du système immunitaire.

Dans leur étude, ils ont examiné ce qui se passe au niveau microbiologique lorsque Listeria est exposé à certains des substances connues pour être un challenge pour les bactéries, comme les antibiotiques, la bile, le sel, l’éthanol et l’acide, dont beaucoup sont rencontrées dans les aliments transformés et non transformés dans le corps humain et aussi dans des environnements désinfectés.

La professeur Kallipolitis dit : « Nous savions que Listeria peut résister à ces substances, mais nous ne savions pas trop comment. » Avec ses collègues, ils ont découvert que la bactérie utilise diverses stratégies pour résister aux substances.

« D’une manière générale, Listeria doit être décrit comme extrêmement adaptable. Le pathogène fait toujours attention à son environnement et si cet environnement change autour de lui. Il réagit instantanément et dispose d’un certain nombre de stratégies pour résister aux menaces », explique t-elle.

Listeria infecte des cellules hôtes par la production de protéines spécifiques. Afin de réussir l’infection, la bactérie doit conserver la production des protéines en dessous d’un certain niveau, au-dessus de ce niveau, le système immunitaire de l’hôte devient conscient et attaque le pathogène.

Les chercheurs ont découvert que quand ils exposent Listeria au laboratoire à diverses substances anti-pathogènes telles que la bile, le sel, l’éthanol et les antibiotiques, la bactérie a commencé à libérer des molécules d’ARN particulières, comme la professeure Kallipolitis l’explique :

« Grâce à ces molécules d’ARN, les bactéries peuvent ajuster la manière dont beaucoup ou peu de diverses protéines sont produites. Par exemple, il peut dégrader la production de la protéine LapB, qu’il utilise pour entrer dans nos cellules. Si cette production n’est pas dégradée, la bactérie sera potentiellement détectée et combattu par le système immunitaire. »

L’équipe a également constaté que ces mêmes molécules d’ARN aident Listeria à veiller sur ses parois cellulaires face au danger. Les antibiotiques agissent en attaquant les parois cellulaires des bactéries. Mais quand Listeria est exposée aux antibiotiques, il détecte rapidement l’assaut sur ses parois cellulaires et se met à les réparer.

Les chercheurs ont observé qu’au laboratoire, Listeria ne produit que des molécules d’ARN spécifiques lorsqu’elle est exposée à l’une des substances en challenge. La bactérie ne les produits pas quand il n’y a pas de challenge.

La professeure Kallipolitis dit que cela « révèle une partie du mécanisme derrière l’extrême adaptabilité de Listeria. »

L’équipe envisage maintenant de savoir si la suppression des molécules d’ARN rend Listeria inoffensive.

Ecrit d’après en Doug Powell du barfblog.

Voir aussi ScienceDaily.com du 27 août 2014.

Rappel de salades traiteur pour cause de présence de Listeria monocytogenes

28
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Listeria, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Auchan rappelle sur son site rappel qualité le 26 août 2014 « des produits SALADES PATES DAUNAT DESSAINT appartenant à la gamme DESSAINT DANIEL TRAITEUR ».

La société Snacking Services a mis en évidence la présence de Listeria monocytogenes dans des lots de salades à base de pâtes.
Par principe de précaution et en concertation avec les pouvoirs publics, nous procédons au rappel des produits décrits ci-dessous et invitons les consommateurs à ne pas les consommer. Il s’agit des références (et uniquement celles-ci) portant les caractéristiques suivantes :
Marque commerciale : Dessaint

dessaint Date limite de consommation : Toutes jusqu’au 03/09/2014 inclus.

 La société Snacking Services a mis en évidence la présence de Listeria monocytogenes dans des lots de salades à base de pâtes.
Par principe de précaution et en concertation avec les pouvoirs publics, nous procédons au rappel des produits décrits ci-dessous et invitons les consommateurs à ne pas les consommer.
Il s’agit des références (et uniquement celles-ci) portant les caractéristiques suivantes :
Marque commerciale : Pause Snack AUCHAN 

pause_snack_auchanDate limite de consommation : Toutes jusqu’au 03/09/2014 inclus. 

NB : Pas de nouvelles de nos autorités et pas de nouvelle de DAUNAT …

Mise à jour du 29 août 2014. Les autorités du Luxembourg signalent le retrait de salades à base de pâtes. La société Cora nous informe du retrait des salades préparées à base de pâtes de la marque DESSAINT, dû au risque de présence de Listeria monocytogènes. A quand une alerte au RASFF et la communication entre les Etats membres bat son plein …

Effet du stress environnemental sur la résistance aux antibiotiques de L. monocytogenes

25
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Listeria, Microbiologie, Santé, Sécurité des aliments.

listeria-bacteria-photoRésumé.

La prévalence de la résistance aux antibiotiques chez Listeria monocytogenes isolés d’une variété d’aliments a augmenté dans de nombreux pays. L. monocytogenes possède de nombreuses adaptations physiologiques qui lui permettent de survivre dans un large éventail de stress environnementaux. L’objectif de cette étude était d’évaluer les effets du stress osmotique (2, 4, 6, 12% de NaCl), du pH (6, 5,5, 5,0) et du froid (4°C) sur la sensibilité des trois isolats de L. monocytogenes vis-à-vis de différents antibiotiques. Les concentrations minimales inhibitrices (CMI) des antibiotiques testés vis-à-vis d’isolats de L. monocytogenes non stressés (témoins), stressés ou post-stress (une souche de collection ATCC et un isolat de viande et de produit laitier) ont été déterminées par la méthode des microdilutions. Les cellules non stressées de L. monocytogenes étaient sensibles à tous les antibiotiques testés. En général, lorsque des cellules de L. monocytogenes sont exposées au stress lié au sel, au froid et au pH, leur résistance aux antibiotiques augmente alors que la concentration en sel augmente de 6 ou 12%, quand le pH est ramené à un pH de 5 ou lorsque la température est abaissée à 10°C. Les résultats ont montré que les deux isolats de viande et de produit laitier étaient plus résistants que la souche de collection ATCC. Le recours à un stress sub-létal dans la conservation des aliments peut stimuler une réponse de résistance aux antibiotiques parmi les souches de L. monocytogenes.

Faits saillants.

  • Le stress au froid, à l’acide et à la pression osmotique augmente la résistance aux antibiotiques de Listeria monocytogenes.
  • La résistance aux antibiotiques a été maintenue pendant au moins un jour après que le stress ait été enlevé.
  • Le stress sub-létal dans la conservation des aliments peut stimuler une réponse de résistance aux antibiotiques chez L. monocytogenes.

Anas A. Al-Nabulsi, Tareq M. Osaili, Reyad R. Shaker, Amin N. Olaimat, Ziad W. Jaradat, Noor A. Zain Elabedeen, Richard A. Holley. Effects of osmotic pressure, acid, or cold stresses on antibiotic susceptibility of Listeria monocytogenes. Food Microbiology, Volume 46, April 2015, Pages 154-160.

Danemark : 13 décès et Listeria retrouvé dans un autre site

21
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Listeria, Machines, Microbiologie, Nettoyage-Désinfection, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

listeria« Danemark : 13 décès et Listeria retrouvé dans un autre site », source Doug Powell du barfblog du 20 août 2014.

Un autre producteur de sandwichs de viande a été touché par l’éclosion de listériose qui a désormais fait 13 morts au Danemark. L’autorité de la sécurité des aliments, Fødevarestyrelsen, a ordonné à l’usine Delika près Hammel de fermer ses portes pour 24 heures. Il s’avère que la viande des sandwichs ‘rullepølse’ contaminés provient d’un équipement de découpe et d’autres équipements qui ont été en contact, et qu’elle est originaire de chez Jørn A Rullepølser à Hedehusene, près de Copenhague, et que les équipements doivent être nettoyés de façon intensive.

« Delika Hammel veut protéger ses clients et éliminer tout risque possible », a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Une large gamme de produits Delika ont été retirés des rayons des magasins la semaine dernière. Les viandes ont été découpées sur des machines qui ont été en contact avec des produits infectés de chez Jørn A Rullepølser, et les autorités craignaient qu’un transfert de contamination se soit produit. 

Mise à jour au 22 août 2014. Listeria au Danemark : le bilan s’élève à 28 cas, dont 13 mortels selon Xinhua.