Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Rapport sommaire 2013 de FoodNet Canada

23
sept
2 commentaires
Classé dans Campylobacter, Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

canada-flag5-406Le Rapport sommaire 2013 de FoodNet Canada est très instructif sur la présence de pathogènes dans les aliments et l’environnement. Cela entre dans le cadre du programme de surveillance nationale intégrée des agents pathogènes entériques du Canada.

Sommaire

FoodNet Canada assure le suivi chez les Canadiens des maladies intestinales, communément appelées « intoxications alimentaires », et retrouve leurs sources, comme les aliments, l’eau et les animaux. Ces données sont analysées pour aider à déterminer quelles sources causent le plus grand nombre de maladies chez les Canadiens, et nous aident à faire le suivi des maladies ainsi que de leurs causes, au fil du temps.

Au cours de l’année de surveillance 2013, FoodNet Canada a été actif dans deux régions : la région de Waterloo et la région sanitaire de de Fraser située dans les basses-terres continentales de la Colombie-Britannique. Dans chaque emplacement, ou « site sentinelle », la surveillance accrue des maladies humaines est effectuée parallèlement à la surveillance active de bactéries, de virus et de parasites particuliers, ainsi que des sources possibles auxquelles les personnes infectées ont pu être exposées.

Ce rapport a pour objet de présenter les résultats préliminaires de surveillance recueillis auprès des deux sites sentinelles en 2013. Ce rapport sera suivi d’un rapport annuel exhaustif qui comprendra des analyses plus détaillées des tendances temporelles et des données sur le sous-typage, lesquelles permettront d’obtenir une vue d’ensemble des maladies entériques, de l’exposition à l’affection.

Après huit années de collecte de données à deux sites sentinelles différents, FoodNet Canada continue de fournir des renseignements importants sur les maladies entériques au Canada. Cette information est essentielle à l’élaboration de politiques rigoureuses en matière de salubrité de l’eau et des aliments au Canada.

En général, les taux d’incidence des maladies entériques à déclaration obligatoire ont diminué au cours des sept dernières années. En 2013, Campylobacter et Salmonella demeurent les causes les plus fréquentes de maladies entériques chez l’humain aux sites sentinelles, partout au Canada. L’information acquise dans le cadre de la surveillance de l’exposition par FoodNet Canada (vente au détail, fermes et eau) donne un aperçu des sources et des voies d’exposition potentielles pour ces deux agents pathogènes.

Campylobacter, Salmonella et Listeria monocytogenes continuent d’être couramment observées dans les poitrines de poulet sans peau vendues au détail dans les deux sites sentinelles, de même que dans les produits de poulet transformés tels que le poulet haché et les croquettes de poulet congelées. Listeria monocytogenes est également systématiquement retrouvée dans le bœuf haché, bien que dans des proportions plus faibles dans les produits de poulet vendus au détail.

Fait intéressant, tous les parasites et les virus ayant fait l’objet de tests ont été détectés dans des légumes-feuilles vendus au détail dans les deux sites sentinelles. Cette information est partagée avec les partenaires en salubrité des aliments de l’industrie, avec Santé Canada ainsi qu’avec l’Agence canadienne d’inspection des aliments, dans le cadre d’un effort continu visant à orienter les politiques en matière de salubrité des aliments. Comme ces agents pathogènes étaient détectés par des approches moléculaires, leur capacité à causer une infection est inconnue. Des recherches plus poussées dans ce domaine seraient utiles pour estimer les risques chez les humains.

Au niveau de la ferme, Campylobacter demeure l’agent pathogène le plus fréquemment détecté dans le fumier des bovins et semble également courant chez les dindes. Chez les poulets à griller, Salmonella est l’entéropathogène le plus souvent détecté.

CampylobacterSalmonella et E. coli producteur de vérotoxine (ECPV) continuent à être présents dans l’eau de surface non traitée dans les zones rurales et urbaines, dans les plages d’eau douce, dans les petits et grands tronçons de Grand River, et dans les canaux et les fossés d’irrigation des deux bassins versants du site de la Colombie-Britannique.

L’exposition aux produits de viande vendus au détail demeure une source potentielle d’infection par des maladies entériques chez l’humain. Toutefois, les autres sources d’exposition, telles les fermes et l’eau, sont également possibles. La surveillance continue des maladies humaines et des expositions potentielles est importante pour assurer la santé et la sécurité continues des Canadiens.

Le rapport complet est ici.

Les bactériophages P22 et Salmonella dans les aliments

22
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Listeria, Microbiologie, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments.

poudre-de-perlimpinpin-765310Résumé.

Dans cette étude, nous avons considéré l’influence de l’addition de phages sur le devenir de Salmonella enterica sérotype Typhimurium dans différents aliments. Les phages P22 ont été appliqués aux aliments suivants : œufs liquides, boissons énergisantes, lait entier et écrémé, jus de pomme, filet et viande hachée de poulet, tous ont été contaminés par son hôte, dont la croissance a été suivie pendant 24 et 48 h à 4°C. L’inactivation appréciable de l’hôte, généralement de l’ordre de 2 log, a été obtenue par rapport à des témoins sans phages dans toutes les matrices alimentaires, lorsqu’un inoculum de l’hôte de 104 ufc/g a été utilisé. En outre, des souches sauvages issues d’aliments appartenant aux sérotypes Typhimurium, Enteritidis, Derby, Newport, Munich et Münster ont été analysés vis-à-vis des phages P22. Seuls les isolats de Salmonella Typhimurium et Salmonella Derby et Salmonella Enteritidis ont été inhibés par la présence de phages P22. Des expériences additionnelles de challenge ont été effectuées en contaminant des œufs liquides, des filets de poulet et de la viande hachée de poulet avec des mélanges de souches sauvages de Salmonella Typhimurium (à une concentration d’environ 104 ufc/g) avec leurs phages P22 relatifs. Les résultats ont montré une réduction de 2-3 log après 48 h à 4°C dépendant) à la foi sur le mélange de souches et l’aliment spécifique. Dans l’ensemble, les résultats indiquent que les phages peuvent être utiles dans la maîtrise des pathogènes d’origine alimentaire. Les matrices alimentaires considérées, liquides plus que solides, ne semble pas affecter la capacité de l’infection des phages rapport à des tests similaires réalisés in vitro.

Faits saillants.

  • Les bactériophages P22 se sont révélés être efficaces contre l’hôte dans tous les aliments.
  • L’inactivation de l’hôte a atteint environ 4 log dans le lait à environ 2 log dans des œufs liquides.
  • Salmonella Typhimurium ainsi que Salmonella Derby et Salmonella Enteritidis sont inhibés par la présence de phages P22.
  • L’utilisation des bactériophages comme mesure de maîtrise efficace dans les denrées alimentaires est prometteuse.

Paola Zinno, Chiara Devirgiliis, Danilo Ercolini, Duncan Ongeng, Gianluigi Mauriello. Bacteriophage P22 to challenge Salmonella in foods. International Journal of Food Microbiology Volume 191, 17 November 2014, Pages 69-74.

NB : Sur ce sujet on pourra lire, De l’utilisation et de l’utilité des phages dans les denrées alimentaires d’origine animale pour lutter contre Listeria.

 

Les cas rapportés liés à Listeria ont plus que doublé à Hong Kong

18
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Listeria, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

listeria26« Les cas rapportés liés à Listeria ont plus que doublé à Hong Kong », source Doug Powell du barfblog du 18 septembre 2014.

Le nombre annuel de rapport de maladie mortelle résultant de bactéries d’origine alimentaire a plus que doublé de 2011 à l’an dernier. En effet, les gens mangent plus d’aliments pré-conditionnés, ont dit les médecins du centre pour la sécurité des aliments mercredi.

Un total de 26 cas de listériose, une infection bactérienne grave qui a un taux de mortalité d’environ 20%, a été rapporté l’an dernier et en 2012 Au cours des trois années précédentes, le nombre annuel moyen de cas signalés était de 11.

La maladie est causée par Listeria monocytogenes, une bactérie qui propère sur  aliments préparés à l’avance (ou aliments prêts à être consommés –aa) qui sont réfrigérés pendant plus d’une semaine.

Seize cas ont déjà été signalés au cours des sept premiers mois de cette année. La maladie peut conduire à une fausse couche, une mortalité à la naissance, des infections du sang et du cerveau chez les personnes à haut risque comme les femmes enceintes, les nouveau-nés et les personnes âgées.

Certains des cas rapportés cette année ont entraîné des fausses couches, a indiqué le centre.

oo00oo

Toujours quelques difficultés à trouver une liaison Internet correcte, je remercie les lecteurs du blog de leur patience …

La fable des voleurs, des fromages et de Listeria

16
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Listeria, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

listeria26Fromages contaminés volés au Liechtenstein.

236 fromages contaminés par la listeria ont été dérobés au Liechtenstein. Une enquête a été ouverte. Des inconnus ont volé 1,3 tonnes de fromages contaminés par des Listeria au Liechtenstein. L’Office de contrôle des denrées alimentaires craint que ces fromages « Alp Sücka » soient mis en vente directement ou indirectement, a-t-il indiqué mardi.

L’office avait interdit la vente de ces fromages après la découverte de la bactérie Listeria monocytogenes. Ces fromages devaient donc être éliminés. Lors d’un contrôle, l’office a constaté que 236 fromages de 5 kg manquaient.

Ils ont très probablement été volés pendant qu’ils étaient stockés dans des conteneurs non fermés en attendant leur élimination. Le Ministère public a ouvert une enquête.

La Listeria monocytogenes est la seule Listeria pathogène pour l’homme. Elle est particulièrement dangereuse pour les personnes âgées et les femmes enceintes. L’office recommande de faire attention aux fromages « Alp Sücka » vendus après le 9 septembre. Source ATS.

Ronde des rappels 2014 : semaine 37

13
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne, Viande, Volaille.

RASFF-LogoCommencées avec « La ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des rappels cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le rappel d’un produit. Les pays frontaliers de la France constituent une aide précieuse. Les informations recueillies sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux).

  • Référence RASFF 2014.1272, Listeria monocytogenes (< 10 ufc/g) dans du gorgonzola pour pizza d’Italie ; notification par la France. Distribution restreinte dans le pays qui a fait la notificati
  • Référence RASFF 2014.1270, Listeria monocytogenes (130 ufc/g) dans de la charcuterie réfrigérée d’Allemagne ; alerte notifiée par l’Allemagne. Distribution France, Allemagne.
  • Référence RASFF 2014.1266, Salmonella spp. (présence dans 25g) dans des steaks et des brochettes de poulet réfrigérés de Belgique ; alerte notifiée par la Belgique. Distribution France, Pays-Bas.
  • Référence RASFF 2014.1257, Salmonella Enteritidis (présence dans 2 prélèvements de 25g sur 5) dans des poulets crus entiers surgelés de Belgique ; alerte notifiée par la Finlande. Distribution Angola, Benin, Iles Vierges, Finlande, France, Hong-Kong, Panama, Royaume-Uni.

NB : Sur le site de l’AFSCA, il y a un communiqué du 10 septembre sur le « Rappel de certains lots de viande de poulet ». Sur le site des autorités de la sécurité des aliments du Luxembourg, un communiqué du 10 septembre, concernant le « Retrait de cuisses de poulet Delhaize dû à la présence de salmonelles. Les supermarchés Delhaize ont retirés les cuisses de poulet chaudes et les cuisses marinées de leurs rayons dûes à la présence de salmonelles. »

Tableau ci-dessous (à la date du 13 septembre 2014) de la liste des pathogènes identifiés dans les denrées alimentaires et les aliments pour animaux pour la semaine 37 de 2014 par les Etats membres.

sem37_path