Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Etats-Unis : Répondre à des préoccupations de bioterrorisme en augmentant la température de pasteurisation du lait augmenterait le nombre estimé de décès annuels de listériose

28
avr
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Hygiène, Lait, Listeria, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

listeriaRésumé.

Dans une analyse de 2005 d'une attaque bioterroriste potentielle sur la chaîne alimentaire entraînant une dissémination de la toxine botulique dans la production de lait, des auteurs ont recommandé l'adoption d'une étape d'inactivation de la toxine pendant la transformation du lait. En réponse, certains transformateurs de produits laitiers ont augmenté le temps et la température de pasteurisation bien au-dessus du minimum légal de la pasteurisation, avec une haute température pendant un temps court (72°C pendant 15 secondes), avec des conséquences inconnues pour la santé publique. La présente étude a été menée afin de déterminer si une augmentation d’une température élevée, la température de pasteurisation pendant un temps court, aurait une incidence sur la croissance de Listeria monocytogenes, un pathogène d'origine alimentaire potentiellement mortelle normalement éliminé lors d’une pasteurisation correcte, mais qui devient préoccupant lorsque le lait est contaminé après pasteurisation. La croissance de L. monocytogenes au cours du stockage réfrigéré était plus élevée dans le lait pasteurisé à 82°C que dans le lait pasteurisé à 72°C. Plus précisément, le temps de latence avant la croissance exponentielle a été réduit et la densité de la population maximale a été augmentée. L'impact sur la santé publique de ce changement de pasteurisation a été évalué à l'aide d'une évaluation quantitative des risques microbiens des décès dus à la listériose attribuable à la consommation de lait liquide pasteurisé qui a été contaminé après transformation. Des estimations prudentes de l'effet de la pasteurisation sur le lait liquide à 82°C plutôt qu’à 72°C sont que les décès annuels de listériose liés la consommation de ce lait augmenteraient de 18 à 670, 38 fois plus (augmentation de 8,7 à 96 fois, 5e et 95e percentiles). Ces résultats illustrent une situation dans laquelle la réponse à une menace bioterroriste rare peut avoir pour conséquence involontaire de mettre le public face à un risque accru d’un préjudice connu, mais grave, et cela illustre la nécessité d'un changement de paradigme des résultats des avantages des analyses des risques quand on propose des modifications des pratiques établies en matière de sécurité des aliments.

Stasiewicz, Matthew J.; Martin, Nicole; Laue, Shelley; Gröhn, Yrjo T.; Boor, Kathryn J.; Wiedmann, Martin. Responding to Bioterror Concerns by Increasing Milk Pasteurization Temperature Would Increase Estimated Annual Deaths from Listeriosis. Journal of Food Protection®, Number 5, May 2014, pp. 696-863 , pp. 696-712(17).

Autriche : Après une épidémie de listériose, des chercheurs étudient le génome des souches épidémiques de Listeria

31
mar
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Lait, Listeria, Microbiologie, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

« Des chercheurs étudient le génome des souches épidémiques de Listeria ». Source Food Safety Watch.

Une équipe de scientifiques de l'université de médecine vétérinaire de Vienne (Autriche) ont analysé la génétique de deux souches différentes de Listeria monocytogenes impliquées dans une épidémie dans plusieurs pays d’infections liées à un fromage acide blanc, le Quargel.

Quargel1_c_Rychli-small-300x225L'épidémie, en 2009 et 2010, a touché 34 personnes en Autriche, en Allemagne et en République tchèque, dont huit décès. Elle a été associée à la consommation de fromage acide blanc, Quargel, fabriqué dans une laiterie de la ville d’Hartberg en Autriche, qui a plus tard cessé ses activités. Deux souches distinctes de Listeria monocytogenes sérotype 1/2a ont été trouvées être impliquées dans l'épidémie, qui était composée de deux groupes distincts de cas d’infection, mais les deux souches étaient présentes dans le fromage contaminé.

Les génomes de deux souches ont été séquencés puis analysés et ont été jugés très similaires, mais ils ont aussi montré des différences importantes. La première souche s'est avérée contenir des gènes pour un certain nombre de facteurs de virulence, ce qui la rend très invasive pour les cellules épithéliales, tandis que la seconde était capable d'infecter des cellules immunitaires importantes appelées macrophages, et elle a été extrêmement virulente. Les deux souches ont été responsables de décès chez des personnes infectées. La première souche a également été retrouvée être plus résistante au stress acide, ce qui la rend plus susceptible de survivre après le passage dans l'estomac.

Les chercheurs concluent que les deux souches étaient distinctes et ne découlent pas d'un ancêtre commun, ce qui signifie qu'elles sont entrées probablement la chaîne alimentaire de manière indépendante. Ils soulignent que leurs résultats illustrent l'importance d'une bonne hygiène et de la propreté dans la production alimentaire.

L'étude est publiée en intégralité dans la revue PLOS ONE.

14 décès dans une éclosion de listériose liée à de la charcuterie en Suède

13
mar
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Listeria, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Viande.

« 14 décès dans une éclosion de listériose liée à la charcuterie en Suède », source Doug Powell du barfblog.

L'Agence nationale de sécurité des aliments de Suéde (Livsmedelsverket) a identifié de la charcuterie comme étant la principale source d'une éclosion récente de listériose en Suède qui a entraîné le décès de 14 personnes depuis l'automne 2013.

listeria26L'agence prévoit de procéder sur site à une inspection intensive de quatre semaines dans toutes les usines de production de charcuterie en Suède ce mois-ci et le suivant afin d’évaluer les mesures que les entreprises prennent pour s'assurer que les zones de production soient Listeria free.

Plus de 80 cas de la bactérie mortelle ont été détectés en Suède depuis septembre 2013, et 27 de ces infections contractées ont été causées par la même souche bactérienne.

Dans le dernier développement, la chaîne suédoise de supermarchés Axfood a rappelé du jambon fumé et du salami à l’ail après que Listeria ait été retrouvé dans un établissement de la marque de viandes Garant, qui produit de la charcuterie pour les supermarchés et les épiceries fines. Le rappel inclut les 252 magasins appartenant à Axfood et les 820 magasins avec lesquels il coopère en vertu d'accords de partenariat.

Le communiqué d’Axfood du 3 mars 2014 précise que « Listeria n'a pas été détecté dans les produits, mais par mesure de précaution, les produits ont été rappelés. » Même écho de la part de Viktor Dahl, chef de l’unité épidémiologie, investigation et prévention à l’agence nationale de sécurité des aliments de Suède. Bon, si maintenant, on rappelle dès que Listeria se trouve dans l'environnement … je ne sais pas où cela va s'arrêter !

NB : Si quelqu'un sait comment faire pour avoir un environnement Listeria free, j'aimerais bien échanger …

Listeria et l’EFSA

23
fév
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, HACCP, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC, Union Européenne.

L’EFSA publie le 21 février une fiche sur Listeria, dans le cadre de la thématique L’EFSA listeria26explique les zoonoses.

Quatre sujets sont traités dans cette fiche :

1. Qu’est-ce que Listeria ?
2. Comment l'EFSA contribue à la lutte de l'UE contre Listeria
3. L’EFSA coopère avec les acteurs clés de l’UE pour réduire la listériose chez l’homme
4. Coopération de l’UE pour la protection de la santé publique

Le point 2 reste très vague et le point 3 ne m’a pas convaincu et pour cause puisque la listériose augmente … sans que l'on sache très bien pourquoi.

En fin de fiche se trouve la rubrique, « Le saviez-vous ? » :

  • Environ 1640 cas humains de listériose ont été signalés dans l'Union européenne en 2012, avec un taux de mortalité de 17,8 %.
  • Listeria monocytogenes était présent dans des échantillons prélevés dans des supermarchés et des magasins à travers l'UE à raison de 10,3 % pour les produits de la pêche, 2,1 % pour les produits à base de viande soumis à un traitement thermique et 0,5 % pour les fromages à pâte molle et semi-molle, conformément à l'analyse de l'EFSA portant sur une enquête de référence menée à l'échelle européenne entre janvier 2010 et janvier 2012.
  • La proportion d'échantillons d'aliments en fin de durée de conservation qui dépassent la limite réglementaire en matière de sécurité des aliments (100 bactéries par gramme) s'est révélée faible: 1,7% d'échantillons de poisson, 0,4 % d'échantillons de viande et 0,06 % d'échantillons de fromage. Une vigilance générale en ce qui concerne la présence possible de cette bactérie dans les aliments est toutefois de rigueur.
  • De bonnes pratiques de fabrication et d'hygiène ainsi qu’un contrôle efficace de la température tout au long de la chaîne de production, de distribution et d'entreposage – y compris à la maison – peuvent limiter la croissance de Listeria, au cas où elle serait présente dans des denrées alimentaires prêtes à consommer.
  • Les agences nationales de sécurité des aliments dans l'UE fournissent des conseils pratiques aux consommateurs en ce qui concerne l'hygiène alimentaire et l'hygiène en cuisine et elles recommandent généralement que les réfrigérateurs soient réglés entre 0 et 5°C, conformément aux conseils formulés par l'Organisation mondiale de la santé.

NB : J’aime bien la phrase « Une vigilance générale en ce qui concerne la présence possible de cette bactérie dans les aliments est toutefois de rigueur. » Oui effectivement, la rigueur ne peut pas nuire du tout et non pas toutefois …

La présence de Listeria dans un produit rappelé ne signifie pas listériose !

20
fév
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Listeria, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

listeria26Le titre de l’article publié par Medisite, Devenez un acteur de votre sante, du 20 février 2014 est assez particulier, on a droit à « Listériose : rappel de tommes de Savoie ».

Suite à la mise en évidence de Listeria monocytogènes dans des tommes de Savoie, le fabricant rappelle ses produits distribués en France.

Amateurs de tommes, soyez vigilants ! L'entreprise de production de fromages Schmidhauser procède au retrait de l'ensemble de ces tommes au marc commercialisées depuis le 24 décembre 2013. En cause : la mise en évidence de listeria monocytogènes. Une bactérie pouvant être à l'origine de listériose chez le consommateur. Les fromages ont été essentiellement commercialisés dans les départements de Savoie et Haute-Savoie mais également dans d'autres magasins en France. Ceux-ci doivent avertir leur clientèle par la mise en place d'affichettes.

Le communiqué publié par le ministère de l’agriculture indique, « Suite à la mise en évidence de Listeria monocytogenes dans des tommes au marc, l’entreprise de production de fromages Schmidhauser procède au retrait de la vente de l’ensemble des tommes au marc commercialisées depuis le 24/12/2013, pour l’essentiel dans les départements de Savoie et Haute-Savoie. »

Il n’y a donc ps lieu de parler de listériose dès qu’un produit est contaminé par Listeria monocytogenes. Un produit rappelé pour cause de contamination par Listeria monocytogenes ne signifie pas qu’il y a des cas de listériose, comme le titre de l'article le laisse entendre.

A ce sujet, on lira Listeria or not Listeria (1 et 2)…et que la présence de Listeria ne signifie pas listériose ! Veut-on faire peur que l'on ne s'y prendrait pas autrement.