Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Ronde des rappels 2014 : semaine 37

13
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Hygiène, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne, Viande, Volaille.

RASFF-LogoCommencées avec « La ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des rappels cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le rappel d’un produit. Les pays frontaliers de la France constituent une aide précieuse. Les informations recueillies sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux).

  • Référence RASFF 2014.1272, Listeria monocytogenes (< 10 ufc/g) dans du gorgonzola pour pizza d’Italie ; notification par la France. Distribution restreinte dans le pays qui a fait la notificati
  • Référence RASFF 2014.1270, Listeria monocytogenes (130 ufc/g) dans de la charcuterie réfrigérée d’Allemagne ; alerte notifiée par l’Allemagne. Distribution France, Allemagne.
  • Référence RASFF 2014.1266, Salmonella spp. (présence dans 25g) dans des steaks et des brochettes de poulet réfrigérés de Belgique ; alerte notifiée par la Belgique. Distribution France, Pays-Bas.
  • Référence RASFF 2014.1257, Salmonella Enteritidis (présence dans 2 prélèvements de 25g sur 5) dans des poulets crus entiers surgelés de Belgique ; alerte notifiée par la Finlande. Distribution Angola, Benin, Iles Vierges, Finlande, France, Hong-Kong, Panama, Royaume-Uni.

NB : Sur le site de l’AFSCA, il y a un communiqué du 10 septembre sur le « Rappel de certains lots de viande de poulet ». Sur le site des autorités de la sécurité des aliments du Luxembourg, un communiqué du 10 septembre, concernant le « Retrait de cuisses de poulet Delhaize dû à la présence de salmonelles. Les supermarchés Delhaize ont retirés les cuisses de poulet chaudes et les cuisses marinées de leurs rayons dûes à la présence de salmonelles. »

Tableau ci-dessous (à la date du 13 septembre 2014) de la liste des pathogènes identifiés dans les denrées alimentaires et les aliments pour animaux pour la semaine 37 de 2014 par les Etats membres.

sem37_path

Ronde des rappels 2014 : semaine 36

6
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Environnement, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

RASFF-LogoCommencées avec « La ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des rappels cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le rappel d’un produit. Les pays frontaliers de la France constituent une aide précieuse. Les informations recueillies sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux).

  • Référence RASFF 2014.146, PCB ou polychlorobiphényles dioxin-like (1,09 ; 2,99 ng/kg) et PCB  non dioxin-like (30,6 µg/kg) dans du phosphate dicalcique de France ; alerte notifiée par la France. Distribution Belgique, France, Espagne et Pays-Bas.
  • Référence RASFF 2014.1230, migration d’amines primaires aromatiques (aniline : 0,026; 4,4′-Methylenedianiline (MDA): 0.85 mg/kg) dans des écumoires en nylon de Chine ; notification par la France. Distribution restreinte par le pays qui a fit la notification.
  • Référence RASFF 2014.1227, arsenic (3281 µg/kg) dans du citrate de sodium E331 de Chine ; notification par la France. Distribution restreinte par le pays qui a fit la notification.

Tableau ci-dessous (à la date du 7 septembre 2014) de la liste des pathogènes identifiés dans les denrées alimentaires et les aliments pour animaux pour la semaine 36 de 2014 par les Etats membres.

sem36_path

France : Les rappels d’aliments par nos autorités ont soit un retard certain ou un certain retard !

4
sept
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Listeria, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

A chaque fois c’est la même histoire, et l’on se dit, la prochaine ce sera mieux. De quoi s’agit-il du feuilleton des rappels d’aliments par nos autorités avec un retard certain où comme aurait dit Fernand Raynaud, dans un célèbre sketch, un retard certain !

Je vous en avais déjà parlé dans Produits au rappel : Le consommateur est-il laissé pour compte par les pouvoirs publics ?, mais je n’étais le seul, voir Produits au rappel : y a quelqu’un ?

Voici de quoi il s’agit :

  • Le 29 août 2014, notification d’une alerte au RASFF par la France, référence 2014.1211, de la présence de Listeria monocytogenes (1500 ufc/g) dans des salades à base de pâtes de France ; alerte notifiée par la France. Il y a eu une distribution en France, Belgique et Luxembourg. A noter que le prélèvement a été réalisé le 7 août 2014 et la date de notification au RASFF est le 29 août 2014. Il y a là aussi quelque chose qui ne fonctionne pas au niveau des délais (retard) dans l’obtention des résultats d’analyse …
  • Le 26 août 2014, Auchan sur son site Rappel Qualité signale deux communiqués de rappels de salades composées : 1 et 2.
  • Le 27 août 2014, les autorités du Luxembourg annoncent dans un communiqué le « Retrait de salades à base de pâtes »
  • Le 30 août 2014, l’AFSCA de Belgique publie sur son site Internet un communiqué de Dessaint, Rappel des lots de salades à base de pâtes vendus chez CORA et Mestdagh. Problématique : Présence de Listeria monocytogenes.
  • Le 4 septembre 2014, le site du ministère de l’agriculture informe que « La société DESSAINT rappelle des lots de salades composées. La société DESSAINT procède au retrait de la vente de lots de salades composées, suite à la mise en évidence de la présence de Listeria monocytogenes. »

Il s’agit des références portant les caractéristiques suivantes :

rappel_dessaint

Ces produits ont été commercialisés sur la période du 26/08 au 03/09 inclus, sur l’ensemble du territoire, toutes enseignes confondues.
Il est donc recommandé aux personnes qui détiendraient l’un de ces produits de ne pas les consommer et de les détruire, ou de les rapporter dans leur point d’achat où ils leur seront remboursés.

Commentaires : Que faut-il penser de cette information très en retard, que quelque chose ne fonctionne pas (on s’en doute) ou que mieux vaut tard que jamais. La suite au prochain épisode …

Mise à jour du 8 septembre 2014. Les autorités du Luxembourg signalent qu’il y a eu un premier rappel fin août et un nouveau rappel de salades DESSAINT début septembre. Le système de rappel au Luxembourg est-il plus performant que celui de la France ? Poser la question, c’est connaître la réponse !

A signaler aussi que le site Alertes snitaires du ministère de la santé est aux abonnés absents, ce qui ne change pas grand chose, mais c’est à signaler …

France : Les contrôleurs contrôlés par l’OAV au sujet des contrôles officiels relatifs à la sécurité des denrées alimentaires d’origine animale, en particulier le lait et les produits laitiers

3
sept
Aucun commentaire
Classé dans Audit, Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, HACCP, Hygiène, Lait, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

Vient d’être par publié l’Office Alimentaire et Vétérinaire (OAV) de la Commission européenne, le « Rapport final d’un audit effectué en France du 10 au 21 février 2014 afin d’évaluer les contrôles officiels relatifs à la sécurité des denrées alimentaires d’origine animale, en particulier le lait et les produits laitiers ».

rasff2Un point très positif, « Le système de contrôle dans le secteur laitier est bien établi. » mais, « La fréquence des contrôles effectués repose sur une analyse des risques. La fréquence minimale est définie au niveau central, mais n’est pas toujours adaptée aux circonstances locales, en particulier pour ce qui est du suivi des non-conformités relevées lors des contrôles officiels et de la confirmation de l’agrément après d’importants travaux de réfection dans les établissements. »

Dans l’ensemble, les établissements visités respectaient, à deux exceptions près, les exigences en matière d’hygiène. La situation dans deux établissements visités a été jugée préoccupante en raison d’une contamination potentielle des produits laitiers. L’un d’entre eux (exerçant ses activités sur deux sites sous un seul numéro d’agrément) présentait de multiples non-conformités.

L’intervention de l’autorité compétente (AC) dans cet établissement est apparue faible. Dans un troisième établissement utilisant le régime douanier de perfectionnement actif, la traçabilité n’était pas assurée.

Par ailleurs, « Les manquements relevés par l’équipe d’audit de l’OAV concernant la mise en œuvre du règlement sur les sous-produits animaux quant aux exigences relatives à l’identification, aux documents de transport et à l’enregistrement des exploitations autorisées à recevoir des matières de catégorie 3 issues de l’industrie laitière étaient connus de l’autorité centrale compétente (ACC), qui a pris des mesures pour remédier aux problèmes constatés. »

En réponse à ce dernier point, « L’ACC a informé l’équipe d’audit de l’OAV que des instructions spécifiques pour la collecte, le stockage et la transformation des sous-produits animaux de l’industrie laitière étaient en cours d’élaboration et que leur publication était prévue pour avril 2014. Un guide pour les sous-produits animaux en général a été rédigé afin de faciliter les contrôles des AC et l’industrie, mais il doit encore être approuvé par la DGCCRF ».

Enfin, concernant « les conditions générales en vue de la certification des animaux vivants et des produits d’origine animale destinés à l’exportation vers des pays tiers », « la procédure de certification en place n’est pas conforme aux dispositions de la directive 96/93/CE du Conseil du 17 décembre 1996 concernant la certification des animaux et des produits animaux»

Il existe aussi un document de la « Réponse de l’autorité compétente de la France aux recommandations du rapport de mission réf. DG(SANCO)/2014-7210 réalisée du 10 au 21 février 2014 afin d’évaluer les contrôles officiels relatifs à la sécurité des denrées alimentaires d’origine animale, en particulier le lait et les produits laitiers ».

Parmi les aspects qui peuvent intéresser directement le consommateur, il y a la suite à donner aux entreprises ayant fait l’objet de non-conformités liées aux notifications au RASFF :

Recommandation de l’OAV : « Envisager de mener des inspections complètes dans les établissements ayant fait l’objet d’une notification du système d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF) au moment où les enquêtes RASFF ont lieu.

Je pensais que cela était systématiquement réalisé, compte tenu de l’importante du risque pour le consommateur, par exemple, le rappel d’un produit pour présence de pathogènes, mais la réponse fournie par l’AC de la France est complexe :

L’ACC rappellera aux AC l’importance de procéder à une évaluation systématique de la situation en cas d’alerte, qu’elle soit locale, nationale ou européenne (RASFF). Cette évaluation doit permettre de déterminer si une inspection complète de l’établissement est nécessaire ou non.

Une note de service formalisant la méthode de gestion d’une alerte depuis la prise de connaissance d’une non-conformité, l’évaluation de sa gravité, le déclenchement de la situation d’alerte, sa notification à l’administration centrale et sa gestion sensu stricto paraîtra au second semestre 2014 ; il sera rappelé dans cette note que le choix de la réalisation d’une inspection sur site dépend de la gravité de la non-conformité des produits, de la date de la dernière inspection et de l’historique de l’établissement ; l’inspection sur site d’un établissement de production impliqué dans une alerte sera fortement recommandé.

Ce rappel se fera également dans le cadre de la note de service reprenant les conclusions de l’audit OAV, ainsi qu’au cours des échanges de pratiques « lait et produits laitiers ». La prochaine session est prévue pour le dernier trimestre 2014.

A suivre …

C’est l’histoire d’un consommateur tentant de comprendre comment fonctionnent les rappels d’aliments en France

30
août
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Listeria, Microbiologie, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

communication1Le 26 août 2014, j’apprends par le distributeur Auchan la diffusion de deux communiqués (1 et 2.) de rappels de salades à base pâtes pour cause de présence de Listeria monocytogenes.

Le 26 août 2014, les autorités de sécurité des aliments de Luxembourg mettent en ligne un communiqué de la société Snacking Services signalant la « mise en évidence la présence de Listeria monocytogenes dans des lots de salades à base de pâtes. »

Le 27 et le 28 août 2014, pas d’autres informations …

Le 29 août 2014 est publié une notification d’alerte au RASFF, Référence 2014.1211, concernant la présence de Listeria monocytogenes (1500 ufc/g) dans des salades à base de pâtes de France ; alerte notifiée par la France. Distribution France, Belgique et Luxembourg.

A noter que le ou les prélèvements de ces produits ont été réalisés le 7 août 2014 et la date de notification au RASFF est le 29 août 2014. Ce délai est tout simplement inacceptable !

Le 30 août 2014, l’AFSCA de Belgique publie sur son site un communiqué de rappel de Dessaint des lots de salades à base de pâtes. Problématique, présence de Listeria monocytogenes.

Le 30 août, une alerte enlèvement est déclenchée par le blog pour savoir où sont nos autorités et que faire en cas d’absence d’information et de communication de leur part, dont certaines nous disent, « La transparence, c’est la confiance ». Je ne crois plus à ce discours !