Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Rappel de tablettes de chocolat noir CHOKLAD MÖRK 60% et CHOKLAD MÖRK 70% de marque IKEA pour cause d’une indication insuffisante sur la présence possible de lait et noisettes

26
juin
Aucun commentaire
Classé dans Allergène, Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

Le titre du communiqué ne cite le produit ci-après comme le montre aussi le lien Internet mais IKEA informe le 26 juin 2016 les consommateurs du rappel suivant

IKEA rappelle les tablettes de chocolat noir CHOKLAD MÖRK 60% et CHOKLAD MÖRK 70% en raison d’une indication insuffisante sur la présence possible de lait et noisettes.

choklad

IKEA souhaite informer à titre préventif ses clients d’une indication insuffisante sur la présence possible de lait et noisettes dans les tablettes de chocolat noir CHOKLAD MÖRK 60% et CHOKLAD MÖRK 70%. Les produits peuvent être consommés par les personnes qui ne sont pas intolérantes au lait ou aux noisettes.

Les personnes intolérantes au lait ou aux noisettes peuvent développer une réaction allergique à la suite de la consommation du produit.

Les clients intolérants au lait ou aux noisettes ou qui se sentent concernés par cet avertissement sont invités à rapporter les tablettes de chocolat noir CHOKLAD MÖRK 60% et CHOKLAD MÖRK 70% dans n’importe quel magasin IKEA, afin de se faire rembourser intégralement de leur achat.

Tous les lots de fabrication sont concernés.

NB : IKEA signale ce rappel sur son site, c’est tellement rare que c’est à signaler …

Mise à jour du 28 juin 2016. De nombreux pays européens ont notifié ce rappel et pourtant il ‘y a pas de notification au RASFF …, étonnant, non ?

Ronde des rappels, semaine 25 de 2016

24
juin
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Environnement, Hygiène, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

RASFF-LogoCommencées avec la « Ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des produits cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le retrait/rappel d’un produit. Les informations recueillies ci-après concernent les denrées alimentaires ou les aliments pour animaux de France ou distribués en France. Elles sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux). Pour des raisons inconnues, la plupart des informations diffusées ne sont pas relayées par les autorités françaises auprès des consommateurs …

  • Référence RASFF 2016.0828, ochratoxine A (8,4 ; 11,8 pg/kg) dans du pain croquant d’Allemagne. Alerte notifiée par l’Allemagne. Distribution Autriche, France, Allemagne, Italie, Croatie, Roumanie, Suède.
  • Référence RASFF 2016.0818, dénombrement trop élevé de Escherichia coli (1300/100g) dans des moules réfrigérées de France. Notification d’attention par la France. Distribution Belgique, France, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suisse. Produit présumé ne plus être sur le marché.
  • Référence RASFF 2016.0816, composants non autorisés comme novel food :agmatine sulfate, créatine nitrate, extrait d’écorce de racine de Rauwolfia vomitoria. Citrulline aspartate non autorisée et une substance dérivée de la phénéthylamine (hordénine et N-méthyl L-tyramine HCl) dans des compléments alimentaires avec de la caféine des Etats-Unis. Notification d’information de suivi par la Pologne. Distribution Autriche, Belgique, Chypre, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Lituanie, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Royaume-Uni.
  • Référence RASFF 2016.0811, toxines de type Diarrhoeic Shellfish Poisoning (DSP) (dinophysis : 243 µg/kg) des tellines vivantes (Donax trunculus) de France. Alerte notifiée par la France. Distribution Pays-Bas, Allemagne, Belgique.
  • Référence RASFF 2016.0809, Listeria monocytogenes (15000 UFC/g) dans du ragoût de bœuf réfrigéré d’Italie. Distribution France, Monaco, Italie. Retrait du marché demandé.
  • Référence RASFF 2016.0805, diméthoate (0,17 mg/kg) dans des navets jaunes de Belgique. Alerte notifiée par la Belgique. Distribution France, Pays-Bas.
  • Référence RASFF 2016.0810, Salmonella (présence dans 25g) dans du lait cru bio de brebis de France. Alerte notifiée par l’Allemagne. Pas de distribution en Allemagne.
  • Référence RASFF 2016.0799Salmonella (présence dans 25g) dans des crevettes crues pelées congelées d’Inde. Notification pour attention par la France. Distribution restreinte dans le pays à l’origine de la notification.
  • Référence RASFF 2016.0796, sulfites non déclarés (1272 ; 1443 mg/kg) dans des abricots secs de Turquie. Alerte notifiée par l’Allemagne. Distribution en Autriche, France, Allemagne, Pays-Bas.

Ronde des rappels, semaine 24 de 2016

17
juin
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Environnement, Hygiène, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

RASFF-LogoCommencées avec la « Ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des produits cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le retrait/rappel d’un produit. Les informations recueillies ci-après concernent les denrées alimentaires ou les aliments pour animaux de France ou distribués en France. Elles sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux). Pour des raisons inconnues, la plupart des informations diffusées ne sont pas relayées par les autorités françaises auprès des consommateurs …

  • Référence RASFF 2016.0779, cadmium (59,9; 79 mg/kg) dans de l’oxyde de manganèse de Belgique. Notification de suivi par la Belgique. Distribution en France.
  • Référence RASFF 2016.0776, aflatoxines (M1 = 0,07 µg/kg) dans du gorgonzola doux d’Italie. Alerte notifiée par l’Italie. Distribution en France. A noter que la date du prélèvement est le 21 janvier 2016 pour une notification d’alerte le 16 juin 2016. C’est beaucoup trop long !
  • Référence RASFF 2016.0769, fragments métallique dans des pois chiches et des flocons d’azukis bio de France. Alerte notifiée par l’Italie. Distribution en Italie et Suisse.

Ronde des rappels, semaine 23 de 2016

10
juin
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Environnement, Hygiène, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

RASFF-LogoCommencées avec la « Ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des produits cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le retrait/rappel d’un produit. Les informations recueillies ci-après concernent les denrées alimentaires ou les aliments pour animaux de France ou distribués en France. Elles sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux). Pour des raisons inconnues, la plupart des informations diffusées ne sont pas relayées par les autorités françaises auprès des consommateurs …

  • Référence RASFF 2016.0754Salmonella (présence dans 25g) dans de la viande hachée réfrigérée de Belgique. Alerte notifiée par la Belgique. Distribution France et Pays-Bas.
  • Référence RASFF 2016.0747, opérateur non autorisé pour différents morceaux de viande du Royaume-Uni. Notification de suivi par le Royaume-Uni. Distribution Australie, Canada, Chine, Chypre, République Tchèque, Danemark, France, Allemagne, Pays-Bas, Pologne, Afrique du Sud, Espagne, Vietnam. Retrait demandé.
  • Référence RASFF 2016.0745, dénombrement trop élevé de Enterobacteriaceae (< 10; 500 UFC/g) dans des plats de poissons d’Espagne. Notification de suivi par la Belgique. Pas de distribution en Belgique. Pas d’information sur la non distribution en France.
  • Référence RASFF 2016.0744, Listeria monocytogenes (3,0 x 102 ; 5,3 x 102 ; 3,2 x 102 ; 1,4 x x 103 ; 2,5 x 102 UFC/g) et Salmonella (présence dans 25g) dans des camemberts de France. Notification d’attention par le Portugal. Produit présumé ne plus être sur le marché.
  • Référence RASFF 2016.0740, résidus au-dessus de la LMR de la narasine (3,4 µg/kg) dans des œufs de caille de France. Notification de suivi par la France. Distribution en Belgique.

Le rapport annuel de la FSA sur les incidents alimentaires en 2015 publié

9
juin
Aucun commentaire
Classé dans Allergène, Contamination, Contamination croisée, Curiosité, E. coli, Environnement, Hygiène, Rappel, Réglementation, Salmonella, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

« Le rapport annuel de la FSA sur les incidents alimentaires en 2015 publié », source Food Standards Agency, dernière mise à jour 9 juin 2016.

La Food Standards Agency a publié aujourd’hui son dernier rapport annuel des incidents alimentaires. Il montre qu’en 2015, la FSA et la Food Standards Scotland ont notifié 1 514 incidents liés aux aliments, aux aliments pour animaux et à la contamination environnementale étudiés et gérés au Royaume-Uni.

Le nombre total d’incidents était similaire à celui observé au cours des dernières années. Cependant, dans la plupart des catégories, le nombre d’incidents différent considérablement d’année en année.

Les quatre plus grands contributeurs au nombre total d’incidents enregistrés en 2015 étaient :

  • Micro-organismes pathogènes (18%Allergènes (14%)
  • Contamination chimique (autres) (12%)
  • Résidus de médicaments vétérinaires (8%)

0013729e47710f64e50225Selon le rapport :

Micro-organismes pathogènes : En 2015, 67% des incidents comprenaient des micro-organismes pathogènes liés à Salmonella ou Escherichia coli. Cependant, 49 des 75 incidents à E. coli résultaient de la surveillance des mollusques et des crustacés. Il existe de nombreux types de E. coli. Certains vivent sans danger dans les intestins des humains et des animaux, alors que les souches pathogènes peuvent causer une maladie si l’aliment contaminé est consommé. Un dénombrement élevé de E. coli peut signifier un risque que des pathogènes fécaux soient présents et soient utilisés comme un indicateur de mauvaises conditions d’hygiène, mais ils ne sont pas nécessairement dangereux.

Allergènes : Le nombre d’incidents liés aux allergènes a augmenté de 89 en 2013 à 206 en 2015. Cela peut être lié aux nouvelles règles sur la présence d’informations sur les ingrédients allergènes mise en œuvre en décembre 2014.

Résidus de médicaments vétérinaires : Suite d’un changement dans les procédures d’établissement des rapports, la fréquence des incidents en médecine vétérinaire en 2014 et en 2015 est beaucoup plus élevée qu’en 2013. Depuis la fin de 2013, la FSA est informée de plus de résultats liés aux programmes de surveillance.

Contamination chimique (autre) : En 2015, les incendies ont été la cause de presque tous les (autres) incidents de contamination par des produits chimiques.

Plus de la moitié des incidents en 2015 ont été signalés par les autorités locales (409), les États membre de l’UE et la Commission européenne (213) ou les agences du gouvernement central (210). En outre, l’industrie a signalé 154 incidents en 2015.

Les mesures prises pour protéger les consommateurs en matière de sécurité des aliments a inclus 156 alertes et avis d’information aux autorités locales. La FSA a également envoyé 337 notifications à la Commission européenne, par l’intermédiaire du système d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF).

NB : A noter que les Corps étrangers ont représenté 5% nombre total d’incidents enregistrés en 2015. Le Royaume-Uni est des plus importants contributeurs en notification via le RASFF.