Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Royaume-Uni : Il était une fois un restaurateur qui servait des hamburgers à point

29
juin
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Viande.

fsa.scores.doors_Un restaurateur de Kingswood « fulminait » après le passage d’un inspecteur de l’hygiène alimentaire qui a donné à son pub une note de 1 parce qu’il servait des hamburgers à point*.

La note ou le score du pub Kingswood Arms dans Waterhouse Lane a été abaissée de 5 à 1 suite à une visite en février, une décision qui a rendu furieux le propriétaire Tony Slayford.

Il a dit au Mirror : « C’est la seule raison pour laquelle nous avons eu un score de 1, je suis absolument dégoûté. Les inspecteurs étaient heureux de la propreté. Tout est sur place… »

Le pub propose des hamburgers cuits de à point à saignant depuis plus de cinq ans, mais il a toujours demandé à ses clients de signer une décharge au préalable.

M. Slayford a dit que les inspecteurs précédents du Reigate et Banstead Borough Council n’avaient jamais soulevé de problème, mais il a maintenant modifié ses menus pour dire que tous ses hamburgers seront cuit à cœur.

rare.hamburger-300x200« Nous ne savions pas. Nous ne savions pas auparavant. Je ne décolère pas à ce sujet. Je suis ici depuis 30 ans et je n’ai jamais, jamais eu un problème. Depuis 15 ans, nous avons eu une note ou un score de 5, on n’a pas eu de note en dessous. Je pense que ce qui nous est arrivé est complètement injuste. Si quelqu’un me demande un hamburger à point ou saignant, nous parlons là d’une personne sur environ 2 000. Je suis dévasté. Nous avons demandé à un avocat d’intervenir. Pour moi, conserver les cinq étoiles (ou la note de 5 -aa) est très important. »

M. Slayford a dit que les inspecteurs allaient revenir avant le 1er août.

Katie Jackson, directrice de la santé environnementale : « L’abaissement de la note en hygiène alimentaire de 5 à 1 au Kingswood Arms n’a pas été fondée uniquement sur la question de servir des hamburgers saignants. »

« Notre évaluation a été basée sur un certain nombre de lacunes en matière d’hygiène des aliments, dont le propriétaire est au courant. M. Slayford a interjeté appel de la note, mais sans succès, et nous lui avons fourni des conseils détaillés sur les raisons pour lesquelles son score avait été réduit, les réponses dont il a besoin pour faire face et les changements qu’il devrait entreprendre pour avoir une note améliorée. »

* medium-rare : à point

Transparence de l’hygiène des restaurants : les smileys de la discorde

27
juin
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

J’indiquais dans un récent article, Ce qui doit être mis en place en France est fondé sur le système des smileys, système assez classique, pouvant conduire aux résultats suivants :  très satisfaisant, satisfaisant à améliorer à corriger de manière urgente.

Smileys2Dans un article de septembre 2014, Des smileys dans les restaurants : une mesure illusoire ou une fausse bonne idée, il était question du syndicat Solidaires CCRF & SCL qui indiquait ; « La fausse bonne idée Smiley ! » et je suggère au lecteur intéressé de lire le communiqué en intégralité qui montrera si besoin en était que la rivalité en la DGAL et la DGCCRF est toujours bien vivante …

Le 12 septembre 2014, la secrétaire d’État à la consommation indiquait dans un communiqué,

Des smileys à l’entrée des restaurants : quelle drôle d’idée ! Suite à la proposition d’apposer un smiley à l’entrée des restaurants afin d’informer les clients de leur conformité aux normes sanitaires, Carole DELGA, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire exprime ses fortes réserves et rappelle que la loi ne prévoit actuellement pas ce dispositif.

Ce qui avait permis à l’UMIH d’écrire en septembre 2014, Contrôle hygiène dans les restaurants : pas de smileys à l’ordre du jour. Et d’ajouter en février 2015, Transparence des contrôles hygiène : mise en garde de l’UMIH.

Mais la secrétaire d’Etat n’est plus là et l’on apprend selon ce média que « Cette réforme fait hurler les représentants des restaurateurs, qui craignent un effondrement de la fréquentation des établissements n’ayant pas la meilleure note… »

Smiley4_18px Bref, l’UMIH pris à son propre piège …

Tout cela montre que la fameuse transparence mise en avant par le ministère de l’agriculture des résultats des contrôles en restauration commerciale dans toute la France n’est pas un long fleuve tranquille …

Une nouvelle saga serait-elle en préparation ?

Dublin et l’hygiène alimentaire douteuse de ses restaurants

24
juin
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

ireland.pub_-300x168« Des restaurants sales à Dublin : 40 sanctions en hygiène des alimentaire par an sont distribués à des établissements dans la capitale », source Dublin Live.ie du 23 juin 2016.

La Food Safety Authority of Ireland a prononcé des sanctions auprès de presque 400 établissements alimentaires au cours de la dernière décennie.

Près de 40 entreprises alimentaires par an la capitale sont sanctionnés pour avoir été trop sales, selon les révélations de nouvelles données choquantes.

Entre 2006 et à ce jour de 2016, la Food Safety Authority of Ireland a donné des sanctions en hygiène à 373 établissements alimentaires de Dublin allant des restaurants aux grossistes alimentaires.

Ceux-ci comprennent 24 demandes d’amélioration, 67 demandes d’interdiction et 250 demandes de fermeture pour des cas de non-conformité à la réglementation irlandaise ou de l’UE en matière d’hygiène alimentaire, selon des données que Dublinlive.ie a révélées.

Une entreprise sur 10 ou un commerçant sur 32 a été poursuivi par le Heath Service Executive (HSE).

FSAI_orders

Sanctions en hygiène alimentaire à Dublin de 2006 à 2016, données fournies par la FSAI

Avec un taux de sanction de 29 pour 100 000, Dublin est le quatrième taux le plus élevé d’amendes en matière d’hygiène alimentaire par habitant derrière Roscommon, Laois et Wexford du pays.

Les taux de sanction dans la belle ville de Dublin sont 38% plus élevé que la moyenne nationale qui est de 21 pour 100 000.

Le chef de la Restaurant Association, Adrian Cummins, a dit que les fournisseurs d’aliments de Dublin ont du mal à faire face à une réglementation excessive, non seulement de la part de la FSAI, mais aussi du Bureau de contrôle du tabac du ministère de l’environnement.

Il a dit à Dublinlive.ie : « Il y a trois inspections liées aux aliments qui ont des inspecteurs distincts à Dublin. »

« Ainsi, au lieu de se concentrer sur les clients, les entreprises Dublin pataugent dans de plus en plus de réglementation et de tracasseries administratives tous les jours de la semaine. »

« Nous demandons pourquoi ne pas mettre tous les trois dans un seul ensemble ? »

Ces nouvelles viennent après que la FSAI ait fermé le mois dernier (mai 2016) quatre entreprises de Dublin, dont deux dans le quartier de Temple Bar.

NB : En mai 206, selon la FSAI, il y a eu 12 fermetures d’établissements alimentaires en Irlande. Le détail de toutes les demandes se trouve ici.

14 convives d’un restaurant étoilé au guide Michelin de Kamakura (Japon) ont eu une intoxication alimentaire

22
juin
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Curiosité, Environnement, Hygiène, Nettoyage-Désinfection, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, TIAC.

Kita-Kamakura-Saryo-Gentoan-300x200La préfecture de Kanagawa (Japon) a forcé un restaurant, une étoile au Michelin, de Kamakura de fermer temporairement après que plus d’une douzaine de clients aient souffert de symptômes d’intoxication alimentaire plus tôt ce mois-ci, rapporte TBS News (22 juin 2016).

Après avoir dîné au Kita Kamakura Saryo Gentoan le 11 juin, un total de 14 personnes, âgés de 28 à 80 ans, ont signalé des diarrhées et des douleurs à l’estomac. Aucune victime n’a été hospitalisée. Ce jour-là, 32 personnes ont dîné à ce restaurant.

La préfecture a interdit au restaurant de rouvrir avant que les méthodes de désinfection ne se soient améliorées et que la cause de l’intoxication soit déterminée.

Gentoan se spécialise dans le kaiseki ryori qui est un repas composé de plusieurs petits plats servis conjointement dans lesquels les ingrédients sont le reflet de la saison. Parmi les plats servis au restaurant le jour de l’intoxication, il y avait des calmars des récifs et des oursins de mer.

L’inexorable baisse des contrôles de sécurité des aliments en France vue par le ministère de l’agriculture

22
juin
2 commentaires
Classé dans Curiosité, Environnement, Hygiène, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments.

Voici selon des chiffres officiels, la lente mais constante baisse des contrôles de sécurité des aliments en France. L’Anses, qui ne réalise pas de contrôles en hygiène et sécurité des aliments, pourrait sans doute s’auto-saisir de cette baisse inquiétante. L’Anses, dont on me dit, qu’elle est là aussi pour « éclairer les pouvoirs publics dans leur politique sanitaire. » Qui sait ?

Une baisse du total des contrôles est de 12% depuis 2013 et si l’on observe dans les détails cette baisse est constante pendant toutes les années mises en évidence ci-dessous.

Une baisse de près de 8% existe depuis 2013 en restauration commerciale et collective. Pour la seule restauration commerciale, souvent médiatisée, qui fait l’objet d’une attention tout particulière du ministère de l’agriculture avec une « transparence » mise en avant des résultats des contrôles, la baisse du nombre de contrôles atteint 13% en 2015 par rapport à 2014 …

On voit donc que la baisse n’est pas imputable au gouvernement précédent, mais bien à une volonté du ministère de l’agriculture, malgré le rapport sur « La politique de sécurité sanitaire des aliments : rapport aux ministres – juin 2014. Diagnostic et propositions », dont on entend plus parler, et malgré des campagnes ici et là sur le « renforcement » des contrôles pendant la période estivale et les fêtes de fin d’année. De la com rien que de la com ce ministère de l’agriculture …

Comme on peut le voir, l’exerce de transparence a des limites puisque seuls deux tableaux présentés sur quatre peuvent faire l’objet d’une étude comparative.

dgal_2015

dgal_2014

dgal_2013

dgal_2012