Visiter Processalimentaire.com
Contacter le magazine
S'abonner en ligne | S'inscrire à l'e-news


Origine des viandes dans les produits transformées : Que d’opacité !

8
fév
Aucun commentaire
Classé dans Curiosité, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne, Viande, Volaille.

etiquetage-viande-1Du côté de la DGCCRF, dans un document du 11 août 2015, à propos de l’étiquetage de la viande, on y lit :

Les consommateurs français et européens sont demandeurs d’information sur l’origine de la viande, qu’elle soit vendue crue ou dans les plats préparés. Cette demande s’est renforcée avec les diverses crises du secteur de la viande, vache folle, cheval ou crises économiques dans les filières.

Du côté du ministère de l’agriculture, on apprend le 4 février 2016 que « Viandes de France : la garantie de l’origine et de la traçabilité ».

Les professionnels des filières viandes françaises ont lancé en 2014 une nouvelle signature « Viandes de France » qui garantit origine et traçabilité, afin de valoriser leurs productions auprès des consommateurs.

Le pacte de confiance entre les acteurs de la filière et les consommateurs s’établit désormais à travers 10 logos

Viandes de France exprime les valeurs communes partagées par la filière viandes françaises. La signature Viandes de France concrétise l’engagement des acteurs de la filière (porc, volaille, lapin, viandes bovine, chevaline, ovine et caprine) pour une alimentation de confiance, fondée sur l’origine, le savoir-faire et les bonnes pratiques.

Tout cela est bien beau, mais … pour les consommateurs, c’est toujours opaque …

Dans un communiqué du 8 février 2016, UFC Que Choisir rapporte que s’agissant des « Viandes dans les produits transformés », l’« Origine masquée pour 54% des produits! »

L’opacité pour plus d’un aliment sur deux !

Au global, 54 % des produits font l’impasse sur l’origine de la viande. Si les produits à base de bœuf limitent la casse avec 70% des produits indiquant le pays d’origine, en revanche l’opacité est très forte pour les produits à base de poulet et de porc avec respectivement 74 % et 57% des produits sans la moindre mention ! Dans le détail des rayons, on relève notamment que trois quart des saucisses de Strasbourg ne portent aucune indication de l’origine. Il en va de même pour 62% des nuggets de poulet, 87% des charcuteries de volaille, 92% des sandwiches au jambon …

On pourra retrouver l’étude et les propositions de l’UFC-Que Choisir sur « Indication de l’origine des viandes dans les produits transformés à base de bœuf, de porc et de poulet: trois ans après le scandale de la viande de cheval,l’opacité persiste sur plus de la moitié des produits ! ».

Tiens, il n’y a pas que moi à réclamer plus de transparence …

Ronde des rappels, semaine 5 de 2016

5
fév
Aucun commentaire
Classé dans Contamination, Contamination croisée, Curiosité, Environnement, Hygiène, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne, Virus.

Commencées avec la « Ronde des rappels : semaine 49 » de 2009, les notifications des produits cités ne prétendent pas à l’exhaustivité dans la mesure il n’est pas possible d’avoir accès à toutes les sources permettant d’identifier le retrait/rappel d’un produit. Les informations recueillies ci-après concernent les denrées alimentaires ou les aliments pour animaux de France ou distribués en France. Elles sont issues du portail RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed ou Réseau d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux). Pour des raisons inconnues, la plupart des informations diffusées ne sont pas relayées par les autorités françaises auprès des consommateurs …

Rappel par E. Leclerc de thon pour salade tomate & olive 160 g en raison d’un risque de présence d’allergène non mentionné sur l’étiquetage

3
fév
Aucun commentaire
Classé dans Allergène, Contamination, Curiosité, Environnement, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

E. Leclerc informe le 2 février 2016 du rappel du produit ci-dessous :

rappel_preparation-thon-tomate-olive

NB : En cliquant sur l’image, vous pouvez l’agrandir afin de retrouver l’affichette sensée être présente en magasin …

Rappel par Auchan de bonbons bouteilles bubble 250 g pour cause de présence de sulfites non mentionnés sur l’étiquetage

3
fév
Aucun commentaire
Classé dans Allergène, Contamination, Curiosité, Environnement, Hygiène, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

front.7.fullAuchan informe le 2 février 2016 :

Suite à la présence de sulfites, la société ASTRA SWEET procède au rappel du produit :

  • Produit : AUCHAN BONBONS BOUTEILLES BUBBLE 250 g
  • Marque : Auchan
  • EAN : 3596710347544
  • DLUO correspondante : 31.03.2017
  • LOT : LTG5245A

L’ensemble des produits est retiré de la commercialisation, cependant certains de ces produits ont été commercialisés avant la mesure de retrait. Il est recommandé aux clients ayant fait l’acquisition de ce produit et présentant une intolérance ou une allergie aux sulfites, de ne pas le consommer et de le ramener à l’accueil du magasin Auchan où il leur sera remboursé.

 NB : Cela fait suite à une notification d’alerte au RASFF du 27 janvier 2016 par la Belgique, référence 2016.0089. Ici, le distributeur a été un peu moins promt que dans d’autres pays, voir Ronde des rappels, semaine 4 de 2016.

Mise à jour du 5 février 2016. A  noter que ce rappel fait l’objet d’une information sur le site de la DGCCRF. Quatre communiqués de rappel en 2015 et déjà deux communiqués de rappel en 2016, La DGCCRF aurait-elle décidé enfin d’informer les consommateurs ? C’est possible mais alors il faudrait que le ministère de l’agriculture s’y mette aussi … mais c’est pas gagné …

Belgique, après le retrait ou le rappel, voici venir l’avertissement allergène …

1
fév
Aucun commentaire
Classé dans Allergène, Curiosité, Environnement, Hygiène, Rappel, Réglementation, Santé, Sécurité des aliments, Union Européenne.

allergic-to-peanuts1L’AFSCA de Belgique diffusait jusqu’à fin 2015 sur son site de rappel de produits alimentaires, les retraits ou rappels de produits pour cause de non étiquetage d’un ou plusieurs allergènes présents dans le produit alimentaire concerné.

En 2016, cela semble être terminé …

En effet, sur le site de l’AFSCA dédié aux professionnels est apparu une rubrique intitulé « Avertissement allergène » :

Voici plusieurs exemples relevés depuis le début de cette année …

allergene1

allergene2

allergene3allergene4

On n’avait déjà pas bien compris la différence entre retrait et rappel, mais voici qu’un nouveau jargon fait son apparition, l’avertissement, qui entraîne de la part de l’entreprise concernée un rappel ou un retrait !

C’était la rubrique pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple …